Wall Street et le sentiment des investisseurs américains

Jérôme Boumengel 0
Wall Street et le sentiment des investisseurs américains

Alors que la Bourse américaine est en pleine forme, et que l’indice SP500 n’est plus qu’à 8% de ses plus hauts historiques, il n’est pas inutile de s’intéresser au niveau actuel du sentiment des investisseurs particuliers américains. Ceux-ci sont en effet considérés comme un bon indicateur contrarien. Quand un trop grand nombre d’entre eux pensent que le marché va monter, il est temps d’appliquer le principe de l’opinion contraire. Le raisonnement est identique quand le sentiment des investisseurs est trop fortement négatif. 

La mesure la plus populaire du sentiment des investisseurs particuliers américains est donnée chaque mercredi, sous la forme d’un sondage d’opinion, par l’American Association of Individual Investors (AAII). Le dernier sondage montre une absence totale de consensus ; 36% des membres de l’association sont haussiers, 33% sont baissiers et le solde est neutre. Comme le sondage peut être assez volatile d’une semaine sur l’autre, il est intéressant de le lisser. Pour ma part, j’utilise une moyenne à 10 semaines. Je constate que la configuration actuelle ne caractérise nullement un marché suracheté, mais plutôt le contraire.

S’il y a actuellement autant d’opinions haussières que baissières, l’observation de la série chronologique du ratio indique que celui-ci est encore au-dessous de sa médiane historique située à 1,3. Considérés généralement comme des suiveurs de marché, les particuliers qui pensent que le marché va monter ne sont pas encore assez nombreux pour justifier la prise de positions vendeuses sur la Bourse américaine. Le marché devrait en effet puiser dans le contingent des baissiers ou des indécis pour continuer à progresser, ce qui permettrait à l’indice SP500 de remonter sur ses plus hauts historiques.


Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.