Un objectif à 850$ pour l'or

Jérôme Boumengel 0
Un objectif à 850$ pour l'or

L’objectif des 476$ que nous avions fixé le 19 septembre dernier a été atteint et dépassé. L’once d’or s’approche donc des 502,75$, niveau qui lui permettrait de retrouver celui de décembre 1987. Mais qui achète l’or et pourquoi ?

La protection qu’offre le métal jaune contre l’inflation est souvent évoquée pour justifier sa hausse. Nous ferons toutefois remarquer que la hausse de l’or en 2002 et 2003 était intervenue dans un contexte où les investisseurs redoutaient davantage la déflation que l’inflation.

De même, avec une hausse de l’or de 9% et de 13% pour le dollar (contre l’euro) depuis le début de cette année, on ne peut pas non plus invoquer la fameuse corrélation inverse entre ces deux actifs et donc la perte de confiance des investisseurs dans la capacité des Etats-Unis à rembourser leurs dettes. En fait, cette relation fonctionne toujours mais avec le dollar contre le yuan. 

Le déséquilibre entre l'offre et la demande de métal précieux est tout simplement généré, comme c’est le cas pour d’autres matières premières, par la difficulté des producteurs à faire face à la forte demande de l’industrie asiatique. Ajoutons que l’augmentation de la classe aisée dans les pays émergents favorise aussi la demande d’or à usage privé.

L’autre cause principale de ce déséquilibre est le souci de diversification d'actifs des banques centrales des pays asiatiques et des pays producteurs de pétrole, qui détiennent déjà l'essentiel des réserves de change du monde.

Ce comportement devrait continuer et le franchissement des 500$ devrait se traduire par un retour de l’once d’or à 850$, plus hauts historiques touchés en 1980. Dommage pour certaines banques centrales européennes qui ont vendu au plus bas une partie de leur stock d’or il y a quelques années !


Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.