Un jour pas comme les autres?

Marc GILSON 0
Un jour pas comme les autres?

Tout le monde sait maintenant que le Conclave qui va désigner le futur Pape commence aujourd’hui et personne n’ignore qu’il y a deux ans un tsunami dévastait le Japon et que Fukushima entrait dans le vocabulaire du monde entier, laissant ouvertes des questions essentielles et loin d’être résolues. Les plus anciens se souviendront aussi que c’est le 11 mars ‘78 que Cloclo finissait sa vie trépidante.

Mais il s’est passé aussi d’autres événements un 11 mars : en 1794, création de l’Ecole Polytechnique ; en 1911, alignement de la France sur le méridien de Greenwich ; 1938 invasion de l’Autriche par l’Allemagne ; 1985, mort de Tchernenko auquel succède Gorbatchev…

Ce jour est aussi le début d’une nouvelle lune et la fête des Rosine (on en connaît au moins une !). Pour ceux qui s’intéressent aux marchés boursiers, c’est une journée apparemment comme toutes les autres bien qu’elle soit un début de semaine et que les derniers jours de la précédente ont été plutôt euphoriques alors que même les plus optimistes (bulls) se demandent pourquoi les chiffres montent et que des records se battent alors que la situation économique semble pourtant pénible.

Enfin, pas pour tout le monde, si on en croit les statistiques US sur l’emploi ou les déclarations budgétaires allemandes qui annoncent un presqu’insolent équilibre. Pas de jalousie mal placée cependant : si les moteurs économiques se remettent en route, tout le monde en profitera même les suiveurs les plus poussifs.

Faisons un petit retour en arrière de 4 ans, au moment où les bourses ont entamé leur remontée après l’autre tsunami, celui qui s’est déclenché sur les marchés avec la faillite de Lehman Brothers.

Le graphique ci-dessous reprend l’évolution des principaux indices : indication des performances depuis le 9/3/2009 en haut à droite et évolution actuelle depuis leurs ‘sommets’ (si on trouve 0% c’est que l’indice est au plus haut), en bas à droite. (Graphique trouvé sur le site www.morningbull.ch )

 

Sensex : Inde. Hang Seng : Hong Kong FTSE : Grande Bretagne Nikkei : Japon DAX : Allemagne

 

On peut voir que les indices des trois pays qui ont le plus utilisé la création de monnaie pour aider l’économie sont au top. L’indice allemand va certainement les rejoindre. Comme pour montrer que la rigueur paye aussi… Ce qui n’arrange rien dans le débat entre tenants de Keynes ou de Friedman ! Pour les spécialistes qui se basent sur des indicateurs comme le RSI (relative strenght index), on notera tout de même que deux marchés sont surachetés : USA et Japon… et que les
marchés les plus proches d’être considérés comme survendus sont les matières premières, dont l’or.

Alors que s’achève la saison des publications annuelles et que se termine le premier trimestre, il est très intéressant de voir évoluer les différents indices. Il n’est pas du tout improbable que l’énergie constatée depuis la rentrée 2012 commence à s’épuiser, surtout après le franchissement des sommets. Tout investisseur veillera à guetter les signes éventuels de retournement. Etant donné que les saisons semblent devenir folles, il ne faudrait pas s’étonner que Mai arrive plus tôt que prévu (Sell in May and go away…)

Bonne semaine,

@MarcGilson

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.