Tout savoir sur le trading communautaire

Jérôme Boumengel 5
Tout savoir sur le trading communautaire

Les années 2000 et l’explosion d’internet ont permis l’émergence des premiers réseaux sociaux sur le web. Tout le monde a en tête le site Facebook qui permet de rester en contact avec ses amis, sa famille ou même de reprendre contact avec d’anciennes connaissances perdues de vue depuis.
Ces sites internet sont appelés également « réseaux sociaux » parce que les internautes peuvent y afficher des informations sur leur personne et se créer ainsi une identité virtuelle, afin d’échanger, de partager, d’apprendre et de communiquer avec d’autres internautes autour d’intérêts communs. En ce sens, ils représentent de nouveaux vecteurs de sociabilisation particulièrement intéressants.

Ces sites de réseaux sociaux, par leur interactivité et le fait qu’ils soient uniquement alimentés par leurs internautes, se démarquent des sites traditionnels, cantonnés à la simple fonction d’être consultés. Mais les réseaux sociaux existaient bien avant l’apparition d’Internet.
Un réseau social n'est en effet rien d'autre qu'un groupe de personnes ou d'organisations reliées entre elles par un ou plusieurs intérêts communs. Le célèbre Rotary Club en était un avant la lettre ! La toile s’est contentée d’apporter une nouvelle puissance en démultipliant les échanges et en facilitant les interactions entre les internautes.

Après l’émergence des réseaux plus ou moins généralistes, la tendance depuis quelques années est à la spécialisation, avec des sites qui regroupent des communautés autour d’un thème bien précis. Parmi ces thèmes, il y a celui du trading dont nous allons parler dans cet article.


Qu’est-ce que le « trading communautaire » ?

On peut le définir comme une pratique par laquelle les investisseurs qui opèrent sur les marchés financiers basent leurs décisions de trading principalement, voire uniquement, sur les prises de positions d’autres traders. Plus besoin d’apprendre à faire des analyses fondamentales ou techniques, il suffit de copier ce que font les traders performants pour gagner en bourse.

C'est avec le developpement du « web 2.0 » et l'essor du trading en ligne que ce nouveau mode d'investissement a pu prendre de l'ampleur II est désormais possible de partager en totale transparence et en temps réel ses opérations de bourse avec des investisseurs dans le monde entier. Le trading en ligne, avec ses plateformes actualisées en temps réel, permet aux différents traders d'échanger instantanément, pour une meilleure réactivité, et pour ainsi éviter de manquer des opportunités d'investissement.


Les origines du trading communautaire

Historiquement, la première utilité du trading communautaire est l’apprentissage, voire une certaine forme d’entraide. Il n’est alors pas faux de dire que le trading communautaire a vu le jour grâce aux forums de discussion qui permettent aux investisseurs, notamment débutants, de ne plus rester seuls face à leurs décisions. Une sorte de trading coopératif, ou social, est apparu grâce auquel les membres de ces forums peuvent échanger, poser des questions, se former, prendre connaissance des méthodes de trading des autres membres ou puiser des conseils auprès des membres plus expérimentés.

Les intervenants de ces forums n’hésitent pas à faire part de leurs opérations boursières afin de recueillir les commentaires et les conseils des autres forumeurs et tenter de comprendre pourquoi telle opération fonctionne et pourquoi telle autre échoue. Forums, blogs, Twitter, ce sont autant de moyens d’être connectés à la communauté de traders et de partager en temps réel des informations sur la bourse et les marchés financiers.

Le trading communautaire se révèle ainsi une manière de combler le vide « convivial » engendré par la suppression de la plupart des systèmes de négociation à la criée et le passage à des systèmes totalement informatisés. C’est un moyen de ne plus se sentir seul face à son trading, de retrouver un certain « flair » des marchés et de gagner en confiance.


Le trading communautaire : un outil de trading à part entière ?

Dans une plate-forme de trading communautaire, toutes les transactions sont transparentes et peuvent, en temps réel, être étudiées, analysées et décortiquées par tout un chacun. Cette possibilité permet de franchir une nouvelle étape : celle qui permet à leurs instigateurs d’affirmer que le trading communautaire est devenu un outil de décision à part entière, au même rang que l’analyse fondamentale ou technique.

En effet, fort de l’engouement des traders particuliers pour les forums de discussion, certains brokers ont alors décidé de mettre en place directement depuis leur plateforme de trading, des outils permettant d’utiliser le trading communautaire comme un outil de décision à part entière.
Le premier à avoir mis en place ce système est le broker Forex eToro qui a lancé en 2010 un service baptisé OpenBook. Ce service permet à chaque client de s’inscrire sur la plateforme pour y partager ses trades et consulter les trades des autres traders, sans pour autant communiquer le montant des sommes d’argent investies.

Grâce à ce nouveau type d’information apportées par les plates formes de trading communautaires, un trader débutant peut regarder le classement des traders et repérer parmi eux, ceux qui sont les plus performants, ou les moins-performants. Il décidera alors qui imiter et comment. Sur certaines plates-formes, le débutant peut même aller jusqu’à mettre en place un système de trading entièrement automatisé, lui permettant de calquer ses trades sur ceux d’un autre trader jugé plus expérimenté ou plus rentable.

C’est notamment ce que propose XTB depuis février 2013, avec son outil xSocial, qui permet de copier (dans le même sens ou dans le sens inverse !) les opérations effectués par un ou plusieurs traders sélectionnés, ce qui est plus simple que d’apprendre à programmer pour construire des algorithmes informatiques.

Afin de respecter le principe de diversification et réduire le risque global de leur portefeuille, certains investisseurs n’hésitent pas à composer des portefeuilles de traders aux stratégies et goûts du risque différents.


Le trading communautaire renforce les comportements de mimétisme

Dans ces plates-formes de trading communautaire, deux catégories de traders se côtoient : les suiveurs et les meneurs.

Investir en utilisant le trading communautaire comme outil d’aide à la décision repose sur le comportement de mimétisme. Ce type de comportement n’est pas une nouveauté sur les marchés financiers, et bien qu’il soit souvent décrié il n’est pas forcément aussi irrationnel qu’on pourrait le penser.
Lorsque le prix franchit un seuil technique, alors qu’aucune information nouvelle n’est publiée, le chartiste y verra l’entrée sur le marché d’investisseurs disposant d’informations privilégiées. Une fois le signal repéré, il ne lui restera plus qu’à adopter un comportement mimétique et suivre le mouvement.

On retrouve également ce comportement au niveau de l’impact généré par les recommandations des banques. De très nombreuses études statistiques indiquent que les investisseurs ont une forte propension à suivre les recommandations des bureaux d’analyses financières les plus réputés.
Quand Goldman Sachs dégrade tel ou tel titre, ou relève sa recommandation sur tel ou tel autre titre, cela se traduit très souvent, à tord ou à raison, par un décalage substantiel des cours.
Aux Etats-Unis, où l’information boursière est certainement la plus transparente au monde, les cours des sociétés cotées réagissent également à la publication des prises de positions de leurs dirigeants.

On le voit, les exemples de mimétisme sur les marchés financiers sont très nombreux, mais un tel comportement est loin d’être irrationnel. Dans le langage courant, le mimétisme est très souvent associé à l’instinct grégaire des animaux. Souvenez-vous de l’histoire des moutons de Panurge ! Si l’on en croit Rabelais, il suffirait de jeter à l’eau le mouton de tête pour que l’ensemble du troupeau en fasse de même et se noie. Ce n’est pas que le mouton soit un animal particulièrement suicidaire, mais sa seule manière de déterminer sa trajectoire est de suivre ses autres congénères.

Cette impulsion naturelle qui les pousse à se regrouper et à s’agglutiner a également une autre utilité : chaque animal  ainsi noyé dans la masse est alors mieux protégé, mieux défendu contre les prédateurs que s’il était seul ; son comportement grégaire augmente ainsi ses chances de survie.

Le trading communautaire a également pour vocation d’aider le trader débutant à réduire son risque de ruine. L’investisseur pourra ainsi accroître sa performance boursière en suivant ceux qui sont mieux informés que lui, ou plus doués. On le voit, suivre les recommandations ou les prises de position des traders gagnants n’a rien d’irrationnel.

Dans un environnement incertain et risqué, comme le sont les marchés financiers, le comportement mimétique est une attitude tout à fait rationnelle. Si vous ne savez rien de l’évolution future de la Bourse, la raison vous commande de faire comme tout le monde et de suivre la tendance. Il est effectivement généralement plus facile et plus efficace de suivre les tendances pour gagner en Bourse plutôt que de chercher le titre qui permettra de réaliser une grosse plus-value de façon soudaine et aléatoire.

Le trading communautaire offre aux traders débutants l'opportunité de se former rapidement et de manière pratique au trading. En copiant ce que font les experts qu'ils ont sélectionnés, ils peuvent comprendre plus facilement pourquoi placer tel ordre plutôt qu'un autre, et ainsi appliquer concrètement ce qu'ils auront étudié en théorie. De même qu'on ne réagit pas de la même manière sur un compte de démonstration que sur un compte réel, passer de la théorie à la pratique peut s'avérer difficile, c'est pourquoi le trading communautaire peut devenir une aide pédagogique pour les débutants.

Mais si le trading communautaire paraît utile pour les débutants, on peut se demander si c’est également le cas pour les traders chevronnés, et pour quelles raisons ceux-ci acceptent de dévoiler leur savoir-faire plutôt que de le conserver jalousement pour en tirer un avantage concurrentiel ? Une réponse peut être trouvée dans le caractère auto-réalisateur des prévisions boursières. En se positionnant comme leader, le trader espère faire naître des comportements mimétiques qui génèreront des micros tendances dont il profitera pour sortir ses positions.


Le trading communautaire est-il un moyen d’obtenir de meilleurs résultats ?

Les gains enregistrés par les traders qui utilisent les plates-formes de trading communautaire sont-ils supérieurs à ceux générés par le trading traditionnel ? Difficile de répondre à cette question dans la mesure où les études faites sur ce sujet sont peu nombreuses. On peut toutefois tirer quelques règles qui sont confirmées par le trading traditionnel.

D’après les premiers résultats, il semblerait qu’un trader qui arrive en tête du classement ne soit profitable que pendant une dizaine de semaines en moyenne avant de subir de grosses pertes. Il est donc utile de vérifier que le trader dont on souhaite suivre ses opérations ne soit pas arrivé à son apothéose, au risque de l’imiter au plus mauvais moment.

Par contre, il peut être intéressant de copier les stratégies des traders qui ne sont pas en tête de classement, mais qui affichent des résultats réguliers avec un risque faible sur une période d’au moins trois mois. Certes, les profits obtenus sont moins élevés, mais les opérations prises pour les obtenir sont moins risquées.

Ce n'est également pas une surprise, mais la stratégie la plus profitable réside dans la construction d'un portefeuille de plusieurs traders aux stratégies différentes, ce qui permet de réduire le risque global de son portefeuille. Dans le domaine du trading communautaire, comme en Bourse en général, le principe de diversification reste de mise et constitue une condition nécessaire pour perdurer.

Le trading communautaire apparaît donc comme un moyen supplémentaire d'aider les traders en mal d'idées à investir sur les marchés et espérer générer des gains rapidement. Il pourra être un bon outil pour vous accompagner au quotidien dans vos investissements.

Par contre, il ne faut pas oublier que ce n'est pas un système infaillible. Copier un ou plusieurs traders peut être profitable un temps, mais les mêmes recettes ne durent jamais éternellement, et il est important de surveiller continuellement les traders que l'on suit, de suivre les tendances, et de réajuster ses choix et ses positions si besoin est.

Les marchés financiers évoluent, les tendances changent, il faut pouvoir s'adapter. Et pour cela, rien de tel que l'intervention humaine pour identifier ce que même le meilleur des robots ne peut pas encore déceler.

 

 

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Trader 42 05/06/2014

Très intéressante analyse, merci.

Pascal TRICHET 05/06/2014

Votre exemple sur XTB est intéressant.

 

A force de le découvrir j'estime que ce ce broker mérite le détour.

 

Trader 42 05/06/2014

Je suis chez ce broker - je suis débutant - et je dois dire qu'effectivement ils sont très sérieux, très réactifs. Un  effort particulier est mis sur la formation, c'est c qui m'a plus, avec des webinaires très réguliers, des trading live 3/4 fois par semaine et une formation complète du CFAT représentant envion 24 heures de viédos. 

 

Je n'ai pas testé la partie sociale, mais un test serait intéressant, par plusieurs personnes, afin que celui-ci soit représentatif.

Pascal TRICHET 12/06/2014

Je viens d'assiter au webinaire XTB sur son outil X SOCIAL.

Je dois dire que c'est impressionnant de fonctionnalités évoluées pour faire du COPY TRADING

 

copier des traders

visualisationde toutes leur performance et coefficients de rentabilité

copier en inversant les position des  plus mauvais traders

copier avec coefficient de dilatation ou d'exposition par rapport à son capital

rémunération des traders référents

service totalement gratuit

classement des traders référents, historique complet de leur trades

 

Tout à fait intéressant !!!!

Trader 42 12/06/2014

Je viens également d'assister au webinaire Xsocial - je suis client XTB - et l'outil semble très bien pensé, la richesse de ses paramètres s'approche presque de la complexité. Je pense qu'il y a un temps d'apprentissage et d'adaptation nécessaire avant de pouvoir bien utiliser l'outil.

Il ont créé un sie spécialement dédié ici https://www.xsocial.eu/fr/index.html, il y a beaucoup d'informations.

Quelques infos supplémentaires sur le vif, que je viens d'apprendre du webianire de 45 minutes :

Tous les traders sont en compte réel (environ 100000 clients, tous pays confondus)

On peut copier ou contre-copier une stratégie.

Il y a de très nombeurx filtres pour rechercher exactement le style de trading, le capital, les poisitions, le timing, la parité etc etc qui correspondent à chacun. 

Une fois la stratégie copiiée - ou le trader référent mis en mode suivi - , on reste toujours soi-même le maître de sa position et de son money management (taille de position, S/L etc.)

On a accès à tous les trades passés et ouverts du trader référent, avec toutes les infos nécessaires. On le voit donc en réel, avec ses qualités et ses défauts.

N'importe quel trader réel chez XTB peut devenir trader référent, suite à un questionnaire qu'il ne faut pas rater, ils s'assurent ainsi que la personne a les connaissances, compétences et le capital nécessaires.

Le trader référent est rémunéré en fonction du nombre de lots que les traders suiveurs engagent. Cela peut très vite devenir intéressant donc !!! (j'ai cru comprendre quelque chose comme 5US$ pour 2 lots, à vérifier sur le site xsocial.eu)

Ils annoncent un taux de 76% des ordres copiés et cloturés comme gagnants depuis l'ouverture de Xsocial. A vérifier, mais si c'est la cas, que penser du trader discretionnaire qui en général avoisine à ma connaissance les 40 % de trades gagnants ??... Cela mérite d'être creusé. Mais c'est peut-être possible si effectivement les traders suiveurs savent choisir avec pertinence les traders référents et leurs opérations. 

Enfin pour finir sur une nouvelle intéressante, ils viennent d'annoncer à l'instant qu'ils vont créer un concours mensuel du meilleur trader référent Xscocial (caculé sur les gains en pips ou argent, je ne sais pas) avec à la clé une prime de 1000€ (il ne s'agit pas de bonus, il n'y a aucune condition).