A bas les riches, leitmotiv francais

Didier MAURIN 1
A bas les riches, leitmotiv francais

Dans notre culture française, le chef d'entreprise ou la profession libérale gagneront toujours trop ou ne seront jamais assez taxés. A contrario, certains se feront une spécialité d'abuser des aides et avantages sociaux accordés à leur catégorie.

Trop de pressions pèsent aujourd'hui sur une élite qui travaille beaucoup et dont on ne reconnaît pas les efforts puisqu'elle n'est récompensée qu'à "coups d'impôts". En France, le message à son intention est clair : "Cet argent, vous ne l'avez pas gagné, mais volé ! L'Etat doit donc vous le reprendre pour rétablir la justice". Pour preuve, voyez comment on parle systématiquement des riches.

Nietzsche affirmait à juste titre : "La démence, chez l'individu, est quelque chose de rare - chez les groupes, les partis, les peuples, les époques, c'est la règle".

Un jour, j'ai rencontré un chirurgien à qui on reprochait de posséder une maison trop belle, trop bourgeoise. Et lui de répondre à juste titre qu'ils n'avaient qu'à réaliser 14 années d'études après le bac, week-ends compris, pour obtenir comme lui, une telle fonction.

Certes, il existe de riches escrocs, mais la réponse doit alors être juridique et jamais fiscale car si elle est fiscale elle englobe tout le monde et à ce moment-là elle est injuste.

Et cette injustice qui caractérise notre société française s'appelle EGALITE !?

Fort heureusement, pour contrer cette injustice française, il y a la mondialisation et elle ne fait pas de "cadeaux".

Elle aspire à elle tant les citoyens doués que les capitaux, tous deux écoeurés par une populace française qui les méprise. Je suis frappé, dans mon métier, de constater combien de jeunes français quittent la France en sachant que cet exode tend à s'accroître... mais il faut bien qu'il y ait une justice.

Didier Maurin

 

Didier Maurin est spécialiste du conseil en investissements financiers en France et à l'international depuis 27 ans. Il est fondateur et gérant indépendant depuis 22 ans de Didier Maurin Finance, Société de Conseil en Gestion de Patrimoine située à Paris et en Lorraine, et de Katleya Gestion, Société de Gestion de Fortune basée à Genève, depuis 2005. Il développe chaque mois dans sa lettre financière à destination de ses clients et abonnés son point de vue d'expert, parfois incisif, sur le monde économique et ses conseils avisés d'investissements.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

eptrad41 23/05/2014

bonjour

 

bien dit bravo

 

bonne journée