Spécial élections françaises : faut-il vendre ses actions ?

Jérôme Boumengel 9
Spécial élections françaises : faut-il vendre ses actions ?

Bien entendu, tout repose sur l’issus du scrutin de dimanche. Les sondages traditionnels, ceux réalisés à partir de la théorie de l’échantillonnage, selon la méthode des quotas et sur la base d’un échantillon représentatif des électeurs, donnent tous Emmanuel Macron en tête des intentions de vote (24%), devant Marine Lepen (22,5%) puis Fillon et Mélanchon au coude à coude avec 19,5% et 19% respectivement.

Les méthodes alternatives qui prétendent mesurer l’opinion à travers l’étude des réseaux sociaux, sont à prendre avec précaution dans la mesure où les discussions politiques menées sur internet ne sont pas représentatives de la population. Ces méthodes s’appuient sur des algorithmes d’analyse pour prendre la mesure du buzz sur le Web et les réseaux sociaux. Mais on sait qu’il est très facile de manipuler ce buzz !

Je m’en tiendrai donc à la technique des sondages traditionnels, en pariant sur le fait qu’Emmanuel Macron sera présent au second tour. Cette configuration permettra à l’indice CAC40 de dépasser les plus hauts de 2015 et de prendre la direction de l’objectif moyen terme situé à 6000 points, évoqué il y a quelques temps et dont la lecture est toujours d'actualité (Cf. Un CAC à 6000 points). Je maintiens donc ma recommandation d’achat sur les titres de ma sélection.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

fabrice P 21/04/2017

Merci ppur ce billet engagé. La bourse souffre trop de prudences dans ces moments clès. Un Invetisseur ou un trader bien avisé sait que ce sont dans ces moments que l'on fait les meilleures opérations.

Jérôme Boumengel 21/04/2017

Au premier tour il n'y a que 2 cas de figure qui seraient négatifs pour la Bourse de Paris : Lepen/Mélanchon et Fillon/Mélanchon.

Compte tenu des intentions de vote données par les sondages, la probabilité que l'un ou l'autre se réalise est inférieure à 10%, avec une marge d'erreur de 2,5%. Ce n'est certes pas impossible mais très improbable au sens des probabilités.


31.didier 21/04/2017

Bonjour Jérôme, merci. Dans le cas d'un duel Macron - MLP au second tour, pensez-vous que les investisseurs vont revenir sur les actions françaises dès lundi ou vont-ils attendre les résultats effectifs du second tour dans 15 jours ? Dans la première hypothèse (rachats dès lundi), aujourd'hui serait donc la dernière séance de soldes ;) Merci. Cordialement.

Jérôme Boumengel 21/04/2017

Ils reviendront dès lundi matin, car au second tour il n'y a pas photo... les intentions de vote sont de 65% pour Macron contre 35% pour Lepen.


fabrice P 21/04/2017

Complétement d'accord ! faut tout acheter lundi. Idéalement faudrait préparer un plan d'attaque aujourd'hui.


Parthénon 24/04/2017

Les sondages ont été cette fois çi d'excellents prédicteurs. C'est presque une surprise pour moi. Bravo Jérôme. Nouvelle excellente prévision.

Jérôme Boumengel 24/04/2017

Merci Parthénon ;-)

Cette épée de Damoclès ayant disparu, les fondamentaux vont revenir au premier plan, et ils sont favorables.


caco 24/04/2017

Bien vu...les sondages ne se trompent pas toujours...et heureusement. La confirmation dans 2 semaines, pour le vrai départ vers les 6.000 points du CAC ?

François

Jérôme Boumengel 24/04/2017

Oui, cette confirmation devrait conforter la dynamique haussière !