Sectogram® et indice CAC 40

Jérôme Boumengel 3
Sectogram® et indice CAC 40

Mesurer la propagation d’un phénomène économique ou financier améliore sensiblement la qualité de l’analyse. Pour le gérant de portefeuille, il importe en effet de savoir si la hausse ou la baisse d’un indice est étalée ou limitée à seulement quelques composantes sectorielles.

Le Sectogram® apporte un éclairage intéressant sur l’inertie de la tendance d’un indice, sa force ou sa faiblesse. Il indique si une hausse de l’indice se diffuse également à une majorité de secteurs ou seulement à une petite minorité.

Le Sectogram® du CAC40 vise 27 secteurs d’activité. Il correspond au solde entre le nombre de secteurs orientés à la hausse et ceux orientés à la baisse. Il se situe actuellement à 5, ce qui veut dire qu’il y a 16 secteurs en tendance haussière contre 11 en tendance baissière.

La hausse de l’indice CAC40 amorcée au mois de juin dernier se diffuse à de plus en plus de secteurs. Je la considère donc comme solide et pérenne.

Le Sectogram® est un élément technique de plus qui m’incite à conserver mon opinion positive sur le marché parisien. Je rappelle que le 18 septembre dernier, j’ai remonté mon objectif sur l’indice CAC40 à 4380 points (horizon 6 mois).



Copyright © Jérôme Boumengel

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Pascal TRICHET 15/10/2013

Une sorte de AD line restreinte aux secteurs ....

merci  pour  l'info  ...

Mais où puisez vous donc ce type d'indices ?

 

A noter aussi que votre objectif de 4380 qui est le mien aussi correspond à 50% de retracement entre le PH de 200è et le PB de mars 2009....

Ah,    M.  Fibonacci  !!!

Parthénon 15/10/2013

Salut Jérôme, seulement 16 sur 27 en hausse ? As tu un exemple de secteurs baissiers sur le CAC ? Je te pose la question car les secteurs EUROSTOXX sont à 90% haussiers, les 10% restant étant neutres.

Jérôme Boumengel 15/10/2013

Oui, c’est une sorte d’AD Line appliquée aux indices sectoriels de la Bourse de Paris… je le construis moi-même… j’en calcule également sur l’indice MSCI world Index, sur les obligations et les matières premières.

C’est normal Damien, car ce n’est pas les prix que je prends comme critère dans le sectogram pour définir si un secteur est en hausse ou en baisse, mais le momentum….