Que dit la prime de risque du CAC40 ?

Jérôme Boumengel 0
Que dit la prime de risque du CAC40 ?

En données mensuelles, la prime de risque calculée sur les bénéfices prévisionnels des 40 actions de l’indice phare parisien se situe à 7,9%. Cela veut dire que les investisseurs exigent un supplément de rendement de 7,9% pour investir dans cette classe d’actifs, plutôt que de placer leur argent sur l’Euribor à 12 mois dont le rendement était de 1,24% fin juin. Le niveau actuel de la prime de risque du marché parisien est très proche des plus hauts historiques, ce qui témoigne d’une aversion au risque encore très élevée chez les investisseurs.

Je note toutefois que depuis une quinzaine d’année, la prime de risque n’a jamais dépassé la résistance des 8,50% et que chaque fois que ce niveau a été atteint, l’aversion au risque a sensiblement reculé, permettant à l’indice CAC40 de rebondir sensiblement. C’était le cas en septembre 2002, en décembre 2008 et plus récemment en novembre 2011. L’histoire se répètera-t-elle ? Compte tenu des récents développements politiques et monétaires au sein de la zone euro, je parie sur ce scénario positif. Sans envisager que la prime de risque puisse revenir rapidement sur sa moyenne historique à 4%, un simple retour sur le niveau de 6% permettrait à l’indice CAC40 d’atteindre mon objectif moyen terme à 3590 points.

Par ailleurs, dans la troisième édition du sondage RiskMonitor d'AllianzGlobal Investors, sept investisseurs institutionnels sur dix craignent toujours une forte correction des marchés d'actions, ce qui, pour des professionnels, témoigne d’un niveau élevé de pessimisme. C’est un élément de plus parmi beaucoup d’autres qui m’incite à penser qu’il est maintenant opportun de devenir contrarien sur la Bourse de Paris.


Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.