Que disent les indicateurs clés de l’indice CAC40 ?

Jérôme Boumengel 6
Que disent les indicateurs clés de l’indice CAC40 ?

Les angoisses des investisseurs liées au Brexit ont fait long feu. Après une rapide rechute au niveau des 4000 points, l’indice CAC40 a vivement rebondi pour retracer l’intégralité de la secousse liée au résultat du référendum. La Bourse de Paris a su faire preuve d’une belle résilience au point que la plupart des clignotants sont passés au vert. C’est notamment le cas de nos indicateurs clés liés à la croissance des bénéfices, à la valorisation du marché, à l’appétit pour le risque et au rapport de force entre acheteurs et vendeurs.

 

Du côté des indicateurs fondamentaux :

Sur le plan des révisions de bénéfices, on remarquera qu’après avoir été légèrement révisées en baisse au cours des 2 premiers mois de l’année, les prévisions sur les bénéfices à 12 mois sont ensuite reparties à la hausse. Notre indice des bénéfices du CAC40 vient ainsi d’atteindre un plus haut annuel à 146,9 et affiche une progression de l’ordre de 2,4% depuis le début de l’année. En rythme annuel, la croissance des bénéfices prévisionnels affiche également une légère amélioration puisqu’elle se situe à +2,4% contre un plus bas à +1,8% il y a un mois.

 

 

 

En termes de valorisation boursière, le marché achète actuellement 15,5 x les bénéfices du CAC40 à 12 mois, contre une moyenne historique de 14,3. Rappelons qu’au cours du premier trimestre 2015, le PER de l’indice CAC40 était au-dessus du seuil des 17, un niveau critique à partir duquel on doit considérer la valorisation du marché comme étant excessive. Or ce n’est pas le cas actuellement, et la valorisation de l’indice CAC40 est actuellement modérée. Avant d’atteindre cette zone d’excès, l’indice peut encore progresser de 10%, toute chose égale par ailleurs quant aux estimations de bénéfices.

 

 

 

Par ailleurs, la prime de risque sur l’indice CAC40 a sensiblement reflué depuis le Brexit. D’un point haut à 7,6% en juin dernier, elle est revenue à 6,9%. On remarquera également que cette prime de risque est retombée au-dessous de ses moyennes mobiles de référence, un scénario qui permet d’envisager une poursuite de la baisse de l’aversion au risque. En effet, un phénomène de retour à la moyenne pourrait se mettre en place, qui ramènerait la prime de risque en direction de sa moyenne historique à 5,8%.

 

 

 

 

Du côté des indicateurs techniques :

Sur le plan de l’analyse technique, la configuration du marché parisien s’est nettement améliorée. L’indice CAC40 est remonté sur une zone de résistance importante qu’il devrait très rapidement franchir compte tenu de la configuration positive des indicateurs techniques.

C’est le cas notamment de l’Obvgram qui est redevenu positif, faisant ainsi état d’un retour de la pression acheteuse. Celle-ci devrait prendre de l’ampleur et permettre à l’indice CAC40 de s’affranchir durablement du seuil des 4500 points et de remonter en direction du seuil graphique des 5000 points.


 

L’autre indicateur technique clé est le ratio de risque. Celui-ci également est redevenu positif après une année passée dans le rouge. La hausse du ratio signifie que le momentum des prix surperforme la volatilité. Autrement dit, le risque pris pour acheter les actions du CAC40 est de mieux en mieux rémunéré. La décision d’acheter l’indice est maintenant rationnelle d’un point de vue du couple rentabilité/risque.

 

 


© Copyright Jérôme Boumengel  -  Pour toute reproduction ou toute citation, le nom de l’auteur et la source devront être mentionnés.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Pat84 15/08/2016

Bonjour,

Vous écrivez : "Celle-ci devrait prendre de l’ampleur et permettre à l’indice CAC40 de s’affranchir durablement du seuil des 4500 points". Pensez-vous que les discussions sur le brexit fin septembre sont intégrées dans cette ascension vers les 5000 points ?

Ou bien ce qu'il peut se décider de cette réunion des membres de l'UE n'est qu'une simple étape qui ne changera rien...

Au-delà des statistiques, il y a tout de même une part d'incertitude du moment qui pourrait influer les marchés. Qu'en pensez-vous ?

Jérôme Boumengel 15/08/2016

Bonjour,

Tout d'abord, "durablement" est à mettre en relation avec le terme de la prévision qui se situe à horizon de 6 mois.

Par ailleurs, et effectivement, l'analyse que j'ai faite est basée sur un certain nombre de statistiques qui expliquent en moyenne 80% de l'évolution future des prix. Les 20% qui restent sont liés à des événements qui n'ont pas été anticipés par le marché. Dans toute prévision, il y a donc une part d'incertitude qui peut varier au cours du temps et dont l'impact va dépendre de la force du marché.

Concernant la réunion qui se tiendra le 16 septembre à Bratislava, il s'agit d'une information connue des investisseurs, mais personne ne sait ce qu'il en sortira. Pour l'instant, la lecture des indicateurs techniques montre que le sentiment de marché devrait continuer à s'améliorer et que le scénario d'une hausse du marché est le plus probable.

Bien à vous.

 

 

 


Pat84 15/08/2016

Merci Jérôme pour ces explications.

Il est vrai qu'entre vos articles et ceux de Parthénon, les prévisions semblent tenir la route :-) - c'est le professionnalisme - depuis quelques semaines.

Bien à vous

eptrad41 16/08/2016

Bjr Jérôme
Pour l'évolution des bénefs je n'ai pas la même lecture que toi -
Je ne parle pas du petit écart entre ton total et le mien qui diffère un peu mais on ne prend pas les chiffres au même endroit donc sur ce point je dirais logique - Par contre où tu vois des bénefs qui repartent à la hausse perso j'ai toujours des chiffres qui continuent de baisser -165.92 vu début juillet 157.95 vu le 09 juillet 157.48 vu le 29 juillet alors stabilisation pour moi mais pas hausse -Et côté volume 2.2 milliards au plus bas en aout 2015 -Cette année ce chiffre correspondrait à la fourchette haute alors pour les pressions censées etres acheteuses je reste méfiant -
À l'instant après 11h00 avec 200 millions ils ont effacé totalement la baisse de ce matin il faut reconnaitre que c'est très peu et très facile pour eux de diriger l'indice ou bon leur semble dans de telles conditions -- Pour le PER j'ai un peu plus de 16 on dira que c'est kif-kif mais les anticipations pour moi sont trop faibles pour justifier un débordement de 4600 donc en ce qui me concerne acheter n'est pas vraiment judicieux mais j'ai peut être tord !!

Pour les us rien de changé non plus ils flirtent avec les sommets et les benefs restent stables voire en léger repli -- 151 envisagé  au 22 juillet et 151.66 début  juillet -En regardant a plus loin ca remonte assez fort mais ca reste a prouver et de ttes facons méme en tenant compte de la hausse attendu les niveaux restent élevés pour moi --

Bonne journée

 

Jérôme Boumengel 22/08/2016

Bonjour Eric, effectivement, chez moi les profits progressent alors que chez toi, ils diminuent. Je ne vois toutefois pas d'ou vient le problème.


eptrad41 22/08/2016

hello maj ce week-end petit sursaut a confirmer ca repart bien a la hausse mais restons prudent sur ce point --

 

bonne journée