PSYCHANALYSE DE LA FISCALITE FRANCAISE

Didier MAURIN 0
PSYCHANALYSE DE LA FISCALITE FRANCAISE

Si un psychanalyste auscultait la France, il pourrait sans conteste lui affirmer : "Dîtes-moi quelle fiscalité vous avez mis en place et je vous dirai qui vous êtes !". Et la France de répondre : "J'ai aligné la fiscalité du Capital sur celle du Travail, j'ai maintenu l'ISF que la plupart des pays ont supprimé, et je taxe jusqu'à 64,5% les loyers des méchants propriétaires là où la moyenne internationale est de 15%".

"Vous n'aimez donc pas les riches, le capital, les actions et les investissements dans les entreprises ?" s'enquerrait alors le thérapeute.

"Non, car tout cela est mal et mauvais."

"Pourquoi ?"

"Je ne sais pas. Peut-être parce que ma culture judéo-chrétienne m'a appris que l'argent est un mal et que j'adore l'égalité entre les hommes."

"Vous voulez dire que vous n'aimez pas ceux qui s'élèvent ?"

"Non, car ils trahissent les autres."

"Mais avec la mondialisation, les talents vont continuer à fuir, les capitaux à s'exporter, et en France, le chômage va continuer à monter."

"Tant pis, la morale est sauve..."

Tel pourrait donc être le dialogue entre la France et son psychanalyste, en rappelant que dans une enquête récente, les économistes se sont aperçus que lorsque l'on cumule les impôts, les charges et les taxes pesant sur les entreprises, on arrive à un taux de 40% au niveau international, de seulement 30% pour les pays les plus avantageux, et de 67% en France.

Cela étant, le gouvernement français a compris qu'il devait baisser les charges pesant sur les entreprises, et dans une France en semi-faillite, il doit trouver l'argent où il est, à savoir dans le patrimoine immobilier des Français, car il est conséquent, et dans les 1400 milliards des contrats d'assurance-vie.

Sur ces deux types d'actifs, les impôts ont déjà beaucoup progressé mais attendez-vous à ce qu'ils augmentent encore davantage ! Dès lors, il faut privilégier d'autres sortes d'investissements. Le mois dernier, j'attirais votre attention sur les opportunités que peuvent représenter :

- l'immobilier aux Etats-Unis,

- l'immobilier en Thaïlande,

- l'immobilier en Allemagne,

- et les actions en Russie.

Naturellement je confirme ce conseil d'autant que la recommandation sur les actions russes a été particulièrement judicieuse puisqu'elles ont progressé de 16% en un mois ! La mondialisation offre des opportunités incalculables dans une conjoncture où il faut internationaliser ses actifs pour des raisons de sécurité et d'optimisation fiscale.

La reprise mondiale actuelle nous conforte dans cette analyse... tout comme l'affaiblissement de la France... et la Banque centrale européenne ayant décidé de faire baisser la valeur de l'euro, il est actuellement judicieux de troquer notre monnaie forte contre des monnaies faibles pour réaliser d'excellentes acquisitions.

En effet, l'euro fort ne durera pas, car même les Allemands commencent à s'en plaindre, et on doit avoir en tête que la flambée de l'euro a cassé nombre de hausses de marchés immobiliers et actions ces deux ou trois dernières années pour un investisseur européen. Prochainement toutefois, on devrait assister à un rééquilibrage favorable aux performances.

Je privilégie également de plus en plus l'investissement forestier qui est un véritable paradis fiscal, et les marchés immobiliers portugais, espagnols et même grecs qui sont aussi porteurs de performances car les Etats se financent de plus en plus à bon compte.

Une étude récente a par ailleurs démontré que dans 15 ans, parmi les pays européens, seule l'Allemagne fera encore partie des 10 pays les plus riches du monde car nombre de nations ne cessent de se développer et de s'enrichir. La France va donc tomber de son piédestal, et son rang de 5ème puissance mondiale en termes de richesses sera bientôt un lointain souvenir. Faut-il s'en plaindre ? Peut-être pas car nombre de mauvaises décisions ont été prises ces 30 dernières années et tout a un coût, en rappelant toutefois que ce palmarès va devenir un atout si l'on sait investir dans les pays les plus porteurs !

La croissance mondiale va probablement atteindre 3% cette année, loin devant la France, et elle est la source de nombreux profits !

Didier Maurin

 

Didier Maurin est spécialiste du conseil en investissements financiers en France et à l'international depuis 27 ans. Il est fondateur et gérant indépendant depuis 22 ans de Didier Maurin Finance, Société de Conseil en Gestion de Patrimoine située à Paris et en Lorraine, et de Katleya Gestion, Société de Gestion de Fortune basée à Genève, depuis 2005. Il développe chaque mois dans sa lettre financière à destination de ses clients et abonnés son point de vue d'expert, parfois incisif, sur le monde économique et ses conseils avisés d'investissements.

 

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.