Pourquoi peut-on faire confiance à l’analyse technique ?

Sylvain March 1
Pourquoi peut-on faire confiance à l’analyse technique ?

Une bonne analyse technique permet d’essayer d’anticiper les mouvements du prix.

Mais elle n’empêche pas pour autant les erreurs. Peut-on alors faire confiance à ce type d’analyse ?

Explications…

 

Sur quoi se base l’analyse technique ?

L’analyse technique est ni plus ni moins l’étude de l’évolution graphique du prix.

À partir de la courbe qui se développe sous ses yeux, l’investisseur va donc se servir d’un certain nombre d’outils pour mener son analyse.

Parmi ces outils se trouvent les indicateurs. Il en existe de toutes sortes : pour mesurer la volatilité, pour définir la tendance de fond, etc.

Les lignes de tendances tracées manuellement l’aideront à définir des « limites » graphiques entre lesquelles le prix évolue.

Une fois les lignes et les indicateurs en place, notre investisseur va étudier de plus près les mouvements passés du prix et essayer de trouver quelle sera la prochaine direction de ce dernier.

Mais attention : il ne devine pas. Il se base sur des données, des faits, et établit des probabilités.

Il prendra ensuite position selon les résultats qu’il aura obtenus après avoir fait son analyse.

Mais là encore, il est impossible d’être certain à 100 % que le prix se comportera bien comme il l’avait prévu.

 

Doit-on faire confiance à l’analyse technique ?

L’efficacité de l’analyse technique n’est plus à prouver.

Oui, elle se base sur des données passées pour déduire des mouvements potentiels dans le futur.

Certains diront qu’il ne s’agit alors que de simples suppositions.

Mais cela va bien au-delà. Pourquoi ? Parce que des milliers d’investisseurs s’en servent !

Et ces derniers analyseront l’évolution du prix de la même façon. Logiquement, une bonne partie d’entre eux réagira alors de la même façon, ce qui poussera forcément le prix dans un sens ou dans l’autre.

En plus de l’analyse graphique elle-même, on compte donc en quelque sorte sur le comportement global des investisseurs.

Cet élément améliore encore l’efficacité de l’analyse technique et explique pourquoi elle fonctionne le plus souvent très bien.

 

Faut-il oublier l’analyse fondamentale ?

Non, bien sûr.

Contrairement à ce que pensent certains, les 2 types d’analyse ne s’opposent pas. Ils sont juste différents l’un de l’autre et peuvent par ailleurs très bien se compléter.

Par exemple, l’une des méthodes d’investissement les plus courantes est de trier des actions en fonction des données financières des entreprises.

L’étude des fondamentaux permet de comparer entre elles plusieurs entreprises.

Seulement ensuite, l’investisseur s’intéresse aux graphiques de prix. Il s’en servira pour entrer sur le marché au moment qui lui semble le plus adéquat en fonction de son analyse technique.

Malgré toutes ces précautions, le marché réagit parfois différemment. C’est pour cela que l’on conseille toujours de protéger ses positions.

Ainsi, le capital ne risque (presque) rien et l’on dispose d’une marge d’erreur sans se ruiner.

Cependant, une chose est sûre : même s’il subsiste toujours une part d’incertitude, l’analyse, technique et/ou fondamentale reste indispensable dans tous les cas.

Sylvain March,

Trader et formateur sur En Bourse.fr

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

luc75009 13/12/2014

toujours de l'incertitude!