Pourquoi devez-vous bien connaître la politique de dividendes des entreprises ?

Sylvain March 0
Pourquoi devez-vous bien connaître la politique de dividendes des entreprises ?

Tout investisseur se doit de connaître la politique des dividendes de l’entreprise à laquelle il s’intéresse.

Mais cet élément est souvent négligé par les débutants et pourtant… 

 

Il n’y a pas que les chiffres… 

Lorsque l’on s’intéresse de près à une entreprise, on va naturellement se renseigner sur ses chiffres : chiffres d’affaires, bénéfices, montant des dettes, du dividende, etc.

Chaque entreprise distribue (ou non) ses dividendes d’après une politique bien établie.

Un simple changement de cette politique peut avoir un impact financier à de nombreux niveaux notamment sur la croissance même de l’entreprise ou encore sur la façon dont les investisseurs la perçoivent.

En dehors des données chiffrées, il existe donc bien certains éléments qu’il est préférable de prendre en considération avant de se décider à investir.

Il ne faut jamais perdre de vue qu’une entreprise est une structure complexe, et qu’acheter les actions qu’elle émet revient à acheter une petite part de cette société.

Il paraît donc tout à fait logique d’essayer de voir au-delà de simples numéros quand le but est de garder les titres de nombreuses années.

 

Comment connaître la politique des dividendes d’une entreprise : 

La première étape pour un investisseur est de choisir une société et de trouver les informations nécessaires sur la solidité de celle-ci.

Une fois fait, on s’intéresse alors à la politique des dividendes.

Pour trouver cette information, rien de plus simple : il suffit de se rendre sur le site officiel de la compagnie.

Il faut ensuite chercher la page réservée aux actionnaires (ou dans ce cas, futurs actionnaires).

On y trouvera les documents dont peuvent avoir besoin les investisseurs (ex : rapport financier), les communiqués, et...la politique des dividendes.

Le plus souvent, elle se résume en quelques lignes et ce qui va surtout nous intéresser sera déjà de savoir si l’entreprise a l’habitude de verser, ou non, des dividendes. Si oui, quelle est la fréquence habituelle des versements ?

Mais on peut aller beaucoup plus loin si on le souhaite et se renseigner sur les résultats des dernières assemblées générales, ou chercher si le versement des dividendes se fait en espèce ou en action.

 

À savoir : 

Le but de ce processus n’est pas de passer plus de temps qu’il ne faudrait à l’analyse d’une entreprise.

Mais méconnaître la politique des dividendes peut protéger l’investisseur des « mauvaises surprises ». Il peut ensuite adroitement adapter la gestion de son portefeuille en fonction des versements qu’il recevra par an, semestre, ou mois.

Imaginez investir dans une société sans savoir quand elle verse ses dividendes, ni de quelle manière : comment dans ce cas être certain que l’achat de titres donnera lieu à la perception de revenus réguliers et automatiques au fil des années ?

Et comment savoir si à la fin de l’année on pourra compter sur une augmentation du capital du portefeuille (qui permettra alors d’acheter par ailleurs d’autres titres, peut-être même d’une autre société), ou sur une augmentation du nombre de ses actions ?

Il peut donc y avoir un impact sur la gestion du portefeuille.

Mais cela peut également aider l’investisseur à se décider entre deux entreprises similaires.

Bien sûr, il ne s’agit pas d’une information que l’on pourrait qualifier de « vitale » pour la santé du portefeuille. Mais quand on sait que la recherche ne prend que quelques minutes, pourquoi ne pas y jeter un coup d’œil ?

 

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.