Les indices vont-ils encore monter ?

Parthénon 91
Les indices vont-ils encore monter ?

Bonjour, mon dernier article n'a pas été une réussite. L'alerte baissière a en effet été rapidement levée suite à un puissant retour de l'appétit pour le risque. Les indices de l'Europe du Sud et leur marché obligataire ont ainsi réinscrit de nouveaux sommets. L'info a fait le buzz : la dette espagnol est désormais moins rémunératrice (et donc perçue comme moins risquée) que la dette US. Assez stupéfiant.

Du coup, les objectifs de l'article du 5 mars ont été rejoints sur l'IBEX et (quasiment) le MIB, les indices leader de la zone euro depuis plusieurs mois. Et comme ce sont des résistances majeures de moyen/long terme, il convient de s'interroger.

Les indices vont-ils encore monter ?

Le premier élément de réponse provient de la confiance, mesurable via les indicateurs de sentiment. Force est de constater que volatilités implicites, AAII et autre EPCR dévoilent un optimisme assez marqué. Probablement trop pour que les tendances actuelles se prolongent.

CAC 40 et sa volatilité implicite :

L'indicateur a réussi le tour de force de basculer sous son support majeur à 12,87%. Optimisme démesuré ? On peut le craindre, ce qui laisse planer un important risque baissier sur le CAC (analyse contrarienne).

Put/Call Ratio du S&P500 :

Il s'affaisse depuis quelques séances. Attention danger pour les indices.

Et comme la VIX s'installe sur des niveaux très bas, la plus grande prudence s'impose à court terme. Le risque baissier domine.

Les indices vont-ils encore monter ?

Le second élément de réponse provient des prix. Je l'évoquais plus haut, MIB et IBEX ont rejoint des niveaux très sensibles.

IBEX : 50% et objectif de la ETEI testé.

MIB : on approche de seuils techniques dangereux.

Et comme le secteur bancaire peine à suivre le rythme effréné des indices périphériques, le risque d'un arrêt de la hausse me semble non négligeable.

BANQUES EUROPEENES : la reprise est finalement très modeste tant en prix qu'en force relative.

Voici un autre élément technique qui peut nous alerter sur le long terme.

S&P500 monthly : les prix et le MACD sont dans les étoiles. Difficile d'acheter ici, non ? Surtout avec l'arrêt du QE.

Les indices vont-ils encore monter ?

Enfin, je tente d'apporter un autre élément de réponse, combinant fondamental et graphique. La BCE évoque le risque de déflation, malgré la bonne tenue des prix de l'énergie. Voici ce qui s'est passé au Japon dans les années 90.

NIKKEI et Inflation :

CONCLUSION :

Les indicateurs de sentiment nous signalent un top proche à court terme. On observe une confirmation par le test de résistances majeures sur les indices périphériques leaders.

A moyen terme aussi, les indices semblent en mesure de consolider après des mois de hausse ininterrompue.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Parthénon 04/07/2014

Fuite de l'appétit pour le risque. Banques : -2.3%, Europe du Sud -1% en moyenne. Attention...

batman007 04/07/2014

merci Parthénon pour toutes ces réponses bien précises.

Cependant ça dure depuis 5 ans sans cesse.  Peut être ça va crever à la fin du QE mis en place par la FED(phénomène classique repertorié à la fin des deux precedents QE).

A votre avis cher monsieur ça peut durer plusieurs mois ou bien ça peut revenir à la normale vite (fin juillet je pense marché baissier classique des actions)?

merci d'avance pour tout l'interet que vous présentez

Parthénon 04/07/2014

Pas vraiment d'accord Batman, pour moi, les élements d'un fin de bull market sont réunies depuis 1 mois/1 mois et demi.

Je pense que dès lundi, on peut enclencher la marche arrière. Sur le CAC, on a une construction baissière parfaite.


Kriss 04/07/2014

Le marché a encore un faible potentiel de hausse. Mais quand il changera de direction, il ira très vite.

Il manque plus que le timing...cet été ou plus tard dans l'année. En tous cas, cela approche...

Comme dit Parthénon, la volatilité extrêmement basse et un surachat historique, cela ne dure pas longtemps...

batman007 05/07/2014

bonjour

Qu'est ce qui vous confirme le faible potentiel de hausse???

depuis mai le dow jones a pris plus de 300 points avec plusieurs records historiques.(de 17692 à 17050)

Rien n'empêche 17500!!!

merci de l'intêret que vous présentez


batman007 05/07/2014

Cher Parthénon,

Qu'est ce qui empêche les indices US de continuer leur folie à la hausse même sans volumes??

Pourquoi estimez vous que dès lundi il va y avoir une marche arrière?

si le signal de vente est depuis 1 mois et demi ça n'a pas empêché le dow jones de prendre plus de 300 points (il est haussier depuis 20  mai il partait de 16300 pour atteindre 17050)

merci d'avance

batman007 05/07/2014

Cher Parthénon Qu'en pensez vous???

La présidente de la Fed, Janet Yellen, a confirmé la semaine dernière la baisse des injections de liquidité dans l’économie. Le Quantitative easing diminue de 10 milliards de dollars par mois depuis décembre 2013, et il est ainsi passé de 85 milliards l’année dernière à 35 milliards au mois de juillet, pour une extinction complète à la rentrée, normalement. Cette disparition progressive du QE se justifie, selon Yellen, par une reprise de l’économie qu’elle entrevoit en 2015-2016… Dans le même temps, elle a pourtant revu à la baisse la prévision de croissance pour 2014 (entre 2,1 et 2,3 % au lieu des 3 à 3,5 initialement prévus). En fait depuis la crise de 2008, les prévisions de croissance du PIB américain par la Fed sont systématiquement revues à la baisse, mais cela n’empêche pas cet optimisme irréel de l’institution monétaire…

Cette croissance anémique, cette reprise sans cesse reportée, et cette baisse du QE devraient inquiéter les marchés actions, pourtant on ne note rien d’inquiétant pour le moment. Comment expliquer cela ? Un élément de réponse déterminant nous est apporté par le Financial Times (repris par Zero Hedge) qui cite une étude du Official Monetary and Financial Institutions Forum (OMFIF). L’information est stupéfiante : les banques centrales investissent sur les marchés actions, elles le font secrètement et pour des montants qui les placent parmi les principaux investisseurs mondiaux. Cela ne correspond pas du tout à leur fonction, elles se trouvent en plein conflit d’intérêt, étant donné qu’elles conduisent la politique monétaire, mais qu’importe. Par contre, elles contribuent artificiellement à la hausse des cours, et c’est tout l’objectif recherché.

Les banques centrales n’agissent pas toujours en leur nom, mais au travers de filiales comme, par exemple, "l’Administration d’Etat des devises étrangères de la Chine", qui fait partie de la Banque de Chine, et qui est devenue la plus importante structure publique au monde détentrice d’actions. Parfois elles le font en leur nom, comme les banques centrales de Suisse (qui peut investir 15% de son bilan en actions) ou du Danemark (qui détient 500 millions de dollars d’actions). L’OMFIF a identifié 400 investisseurs publics répartis dans 162 pays qui détiennent au total 29.000 milliards de dollars d’actions… Pour donner un ordre de grandeur, ce chiffre équivaut à presque deux fois la dette fédérale américaine. A un tel niveau, il est évident que cette intervention pousse les actions à la hausse, autrement dit que les banques centrales contribuent à former une énorme bulle sur les marchés financiers.

Manipulation, mensonge, dissimulation, les mots manquent, les théoriciens du complot sont dépassés ! Absolument rien ne justifie qu’une banque centrale acquière des actions, et dans une telle quantité, cela ne correspond en rien à sa mission qui est de veiller à la stabilité de la monnaie et du système financier. Ce comportement traduit plutôt une fuite en avant, une volonté de créer un environnement optimiste par la progression des indices boursiers, de façon à inciter les ménages à consommer et les entreprises à investir, pour enfin enclencher une reprise économique. Mais celle-ci n’arrive pas et, entretemps, la bulle sur les marchés actions continue de gonfler. Tout cela va très mal se terminer.

Si vous avez une réponse je serais reconnaissant 

merci

Brouxd 05/07/2014
Méfiez vous de zerohedge, ils voient absolument TOUT en noir c'en est risible.
WALD 07/07/2014

ATTENTION :

une nouvelle file a été ouverte par PARTHÉNON : suivez ce lien :

http://www.tendance.com/l-ete-sera-chaud.htm