Les vendeurs accentuent la pression sur les prix du bétail

Jérôme Boumengel 0
Les vendeurs accentuent la pression sur les prix du bétail

Les prix des contrats à terme pour le bétail sur pied, cotés à Chicago dans la catégorie « Live Cattle », ne semblent plus être aussi prometteurs qu’auparavant. Rappelons que le sous-jacent de ce contrat est constitué par de jeunes bovins de race à viande, élevés aux Etats-Unis et pesant en moyenne 350kg, ce qui correspond en gros à notre broutard français.

Si l’on se base sur les derniers chiffres publiés par la Commodity Futures Trading Commission, le pourcentage des traders qui opèrent sur ce marché se partage entre 65% de haussiers et 35% de baissiers. Le consensus est donc majoritairement haussier avec un ratio Bull/Bear qui ressort à 1,75. Même constat sur les positions spéculatives, où les positions longues représentent 3,5 fois les positions courtes. Le marché des jeunes bovins apparaît donc quelque peu suracheté.

L’analyse technique de ce contrat à terme montre la présence d’un risque imminent de baisse des cours. La tendance haussière qui perdurait depuis l’été dernier donne des signes très clairs d’épuisement, avec un risque fort que les prix des futures sortent par le bas de leur canal ascendant. Outre le fait que les prix du contrat n’ont pas réussi à rejoindre le haut du canal, on peut constater également que depuis une quinzaine de jours, les volumes baissiers sont supérieurs aux volumes haussiers. Alors que les prix sont lourdement retombés sur le bas du canal, il y a peu de chance que ce support joue son rôle. Nous anticipons sa prochaine rupture, avec un objectif de baisse à 116 cents/pound.


Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.