Parité des pouvoirs d’achat et valeur intrinsèque de l’euro/dollar

Jérôme Boumengel 6
Parité des pouvoirs d’achat et valeur intrinsèque de l’euro/dollar

La théorie économique explique que la valeur intrinsèque d’une paire de devises correspond au taux de change d’équilibre qui assure l’égalité des pouvoirs d’achat entre les deux pays concernés : c’est la théorie de la parité des pouvoirs d’achat (PPA).

Dans sa forme absolue, la PPA exprime le rapport entre la quantité d'unités monétaires nécessaire pour se procurer le même panier de biens et de services dans deux pays différents.

Ex : si la parité EURUSD est de 1€ pour 1,20$ et qu’elle respecte la PPA, un consommateur de la zone Euro peut acquérir avec 100€, le même panier de biens et services que le consommateur américain avec 120$.

Autrement dit, la valeur intrinsèque d'une monnaie est déterminée par le montant de biens et de services qu'elle permet d'acquérir, c'est à dire par son pouvoir d'achat interne, qui évolue en sens inverse de l'inflation.

En calculant un taux de change PPA, la méthode de la parité des pouvoirs d'achat peut ainsi être utilisée comme un indicateur de la sous-évaluation ou surévaluation d'une devise par rapport à une autre. 

Par ailleurs, et tout comme cela se passe avec les marchés d’actions, le taux de change d’une paire de devises affiche une propension à long terme à revenir sur sa valeur intrinsèque.

Pour estimer ce taux de change intrinsèque de la paire EURUSD, je calcule le rapport entre le pouvoir d’achat du dollar et celui de l’euro. Ceux-ci sont obtenus à partir du CPI américain et du CPI Euro area (17 countries).



Le graphique ci-dessus est particulièrement parlant ; on y distingue 3 phases :

  1. De 1999 à fin 2001, l’euro s’est déprécié contre le dollar, et le taux de change de ces 2 devises est passé au-dessous de leur PPA.
     
  2. A partir de 2002, l’euro a entamé un long mouvement d’appréciation, en raison notamment d’un souci de diversification des réserves de change des pays émergents. La monnaie européenne a ainsi pu atteindre un point haut vers 1,58 en mars 2008 et afficher une surévaluation de l’ordre de 45% !

  3. Avec la crise des subprimes et ses conséquences négatives sur les finances publiques des pays du Sud de la zone Euro, le dollar a retrouvé un statut de valeur refuge et a commencé à retrouver la faveur des investisseurs.

Depuis l’été 2014, la chute de l’euro s’est accélérée. On en connaît tous les raisons : les anticipations d’une divergence entre la politique monétaire de la Fed et celle de la BCE avec ses conséquences sur le différentiel des taux d’intérêt, les ventes massives d’euros par la banque centrale russe pour soutenir le rouble et plus récemment, la fin du cours plancher de la parité EURCHF par la BNS.

Du coup, le taux de change EURUSD est revenu à sa valeur d'équilibre. Mesuré à l'aune du critère de la Parité des Pouvoirs d'Achat, l'euro n'apparaît donc plus sur-évalué par rapport au dollar.

N'est-il pas mûr pour entrer dans une phase de sous-évaluation, et revenir à 0,90$ à moyen terme ? J'en suis convaincu !


© Copyright Jérôme Boumengel - Toute reproduction ou rediffusion interdite sans l'autorisation de l'auteur  -  18/01/2015

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Trader 42 18/01/2015

Bonjour Monsieur Bourmengel,

 

Mon analyse rejoint totalerment votre analyse, tant sur le plan analytique que macro-économique (situation EU, Grèce etc...)

Je m'autorise même un seconde target proche des 1.00. Improbable mais pas impossible, tout comme lorsque je me placai en sell stop sous les 1.20 EURCHF.

 

Cordialement

 

Frédéric

 

Jérôme Boumengel 18/01/2015

Entièrement d'accord avec vous... après avoir été surévalué pendant 10 ans, l'euro devrait devenir sous-évalué !

Vous imaginez l'explosion des exportations de la zone euro :)

 

"Le retour est le mouvement du Tao, et l'éloignement implique le retour " Lao Tseu

MAKFRA 19/01/2015

Bonjour Mr BOUMENGEL,

 

un petit rappel pour la théorie de la PPA, elle n'est valable que dans une éconmie avec deux pays. Par exemple, une parité de change évolue de telle sorte que le déficit commercial entre les deux pays se résorbe. Dans le cas de la parité US-EURO, la hausse du dollar va contribuer à accentuer le déficit commercial américain vis-à-vis de l'Europe.


Trader 42 19/01/2015

Bonjour Monsieur SAJNOSKI,

 

Sauf erreur de ma part, c'est exactement ce que démontre Monsieur Bourmengel de façon implicite.

Rien n'est jamais prévisible en trading, mais les probabilités de voir cette analyse se réaliser sont toutes de même assez fortes.

 

Frédéric

MAKFRA 19/01/2015

Bonjour Frédéric,

 

ce que je veux simplement dire c'est que fondamentalement le dollar devrait se dévalorisé et non reprendre de la hauteur face à l'euro. par contre, d'un point de vue technique, je suis d'accord que le dollar va monter mais simplement à cause du carry-trade.


Trader 42 19/01/2015

C'est effectivement possible mais j'avoue être bien incapable de prédire ce qui se passera sur les marchés, qui se dévalorisera plus vite que l'uatre et quand. Je ne peux hélas me fier qu'à mes graphiques et ceux-ci confortent l'analyse de Monsieur Bourmengel sur la tendance de fond. J'ai déjà engagé des positions long terme en ce sens.

 

Cordialement

Frédéric