Néovacs : un point bas à exploiter ?

Eric GUYARD 3
Néovacs : un point bas à exploiter ?

Le parcours boursier de Néovacs était quasi parfait sur l'exercice 2014 jusqu'à cette séance noire du 16 décembre 2014. Le titre a chuté de plus de 60% sur ses quasi plus hauts annuels ; le marché venant sanctionner un échec clinique du groupe sur la Polyatrithe Rhumatoid. En phase 2 b, malgré l'augmentation de la dose de TNK Kinoid et du nombre d'injecton dans la polyarthrite rhumatoïde, il n'y pas eu d'augmentation significative de la réponse anticorps ni de réponse neutralisante. La sentence est donc tombée et le cours divisé par 3 sur ses plus hauts 2014. Les institutionnels sont majoritairement sortis du capital du groupe laissant l'avenir de la société aux mains des petits porteurs. Avec un flottant de 78% composé majoritairement de petits porteurs, Néovacs pourrait devenir extrêmement volatile en 2015. Si Truffle Capital , et Novartis ont considérablement allégés leurs positions fin 2014, on notera l'entrée du fonds de gestion Getsys pour 500 000 titres et l'achat récent pour l'instant symbolique de milliers de titres de la part de la direction.

De bonnes raisons pour jouer un rattrapage technique...

Malgré l'échec de la Polyatrite Rhumatoid, le pipeline du groupe s'élargit. A ce jour, on dénombre 5 produits en immuno-oncologie dont 2 vaccins thérapeutiques en clinique : IFNα‐Kinoïde et TNF‐Kinoïde et 3 vaccins thérapeutiques en préclinique: IFNα‐Kinoïde, VEGF‐Kinoïde et IL‐4 Kinoïde. Grâce à un financement mis en place depuis fin 2014 avec l'instituionnel Kepler Chevreux, le groupe dispose d'une autonomie financière de plus de deux ans. Néovacs va reprendre son étude IFNα‐Kinoïde dans le Lupus en Europe au second semestre 2015. A elle seule, cette molécule est valorisée entre 30 et 49M€ comparé à une valorisation boursière actuelle de 25M€. Un accord de licence avec deal d'environ 160M€ dont 10M€ d'ufront est possible selon le cabinet d'analyse Invest Securities.

D'un point de vue technique , la sortie des institutionnels mêlée avec la conversion de BSA a empêché tout rebond de la valeur. Le support majeur à 1.05€ testé deux fois avec succès pourrait faire rebondir durablement la valeur dans un exercice 2015 qualifié de transition. Dans des bollingers hyper resserées, le cours est repassé vendredi dernier au dessus de sa MM7 et semble sortir par le haut de ces bandes. Un croisement MM7 au dessus de la MM20 validerait un premier signal d'achat. L'enfoncement des 1.25€ devrait définitivement libérer le titre de la pression baissière.

Le groupe participera à  la conférence investisseurs 'Bio CEO & Investor Conference' à New York aux Etats Unis  le 9 et 10 février prochains.

AMF : Je détiens des titres Néovacs le 02.02.2015.

Consultez mes convictions d'achat small & mid caps sur : http://www.smallcapstrading.blogspot.com

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

noustor 03/02/2015

Alsaco68 est d'accord.

JLT

Pascal TRICHET 03/02/2015

Bonjour Eric

 

Autant vos explications montre une parfaite connaissance du dossier, autant la chute de 60% du titre que vous mentionnez montre bien l'aspect extrémement spéculatif de ces valeurs biotech. Je suis une fois de plus refroidi à investir sur ce genre de valeurs.

 

Eric GUYARD 02/04/2015

Bonjour Pascal. Habitué des investissements sur ce genre de valeur, cette biotech n'est pas à son prix .  Le pipeline est  est estimé à 40M€ avec sa seule phase 2 sur le lupus contre une CB aujourd'hui d'à peine 23M€. Market size  lupus : 2.5Milliards $.

Le groupe va prochainement élargir son pipeline avec une probable entrée du VEGF kinoid (tumeurs cancéreuses) et du IL 4 (traitement des allergies) en phase clinique. La baisse du cours est principalement due a l'échec du TNF mais également à la sortie du fond Truffle capital qui vendu la totalité de sa ligne ou preques en quelques semaines. Le fonds est passé de 27% du capital à 5%. Sur une micro small cap comme Néovacs, il est clair que ce genre de désengagement fait du dégât.

Catalyseur à venir : résultat pré clinique VEGF, + possible partenariat aisiatique avec son IFN au S2.

AMF. j'ai des titres Néovacs en portefeuille le 02.04.2015.