logique de flux

Parthénon 1
logique de flux

Bonjour, dans ma précédente analyse "les velléités baissières sont contrées", j'évoquais la résilience des marchés européens face aux chocs : intervention excessive de la BCE, appréciation de l'Euro et attentats de Bruxelles.

Les indices ont failli céder graphiquement à ces incertitudes mais un obscur "bon" chiffre macro-économique chinois est venu effacer en une séance le chemin perdu.

Mieux, la double menace observée hier sur le pétrole et le Japon (séisme) a été parfaitement digérée graphiquement, le marché s'offrant même le luxe d'un dépassement de résistance sur ces deux nouvelles pourtant peu engageantes.

La conclusion : le marché ne veut pas baisser. Et pour peu que quelques bonnes nouvelles se manifestent, il montera.

Voici le graphique du DAX. On observe le dépassement dynamique de 10100, correspondant à un 50%, la MM150, un niveau horizontal et un potentiel sommet de vague 2 Elliottiste. Ce décompte est invalidé comme il l'a été pour le S&P500 il y a un mois.

Il est possible, selon la théorie des gaps que nous allions chercher 11160 à moyen terme, soit 7 à 8% de hausse.

 

CONCLUSION :

La logique de flux l'emporte face aux incertitudes macro-économiques. Les QE et les taux quasiment nuls partout continuent en effet d'abreuver les marchés en liquidité, ce qui se ressent graphiquement par des dépassements de résistances.

Les gérant sont probablement surpris par la tournure prise par les marchés si j'en crois la littérature "bear", encore très nombreuse. Je privilégie donc l'installation en Europe d'une inertie haussière (faible volatilité et faibles volumes), à l'image du parcours du S&P500 ces dernières semaines.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Etienne 02/05/2016

Bonjour Parthenon,

Nous sommes en pleine incertitude.

Vu le dernier sondage AAII avec un tel faible nombre de bulles et un nombre colossalde neutres, vu le résultat de l enquête de BOAML sur le fait que les retraits sur les fonds actions n ont jamais été aussi importants sur une aussi longue durée sur les actions, je me dis qu on est loin de l euphorie....