Les taux à long terme remontent

Jérôme Boumengel 0
Les taux à long terme remontent

En début d'année, le taux des emprunts d'Etat américain à 10 ans était tombé à 2,82%, un niveau qui n'avait pas été vu depuis 1956. La concurrence mondiale, les surcapacités héritées de la crise économique et le niveau élevé du chômage semblent exclure tout risque de résurgence de l'inflation à moyen terme, ce qui ne devrait pas remettre en cause le cycle de baisse des taux d'intérêt amorcé au début des années 80.

En revanche il semble bien qu'à court terme, les investisseurs aient décidé de prendre des  bénéfices sur une classe d'actif dont la valeur a augmenté de 16% quant les actions perdaient plus de 40% ! L'arbitrage au profit des actions dans le cadre d'un reflux de l'aversion pour le risque explique très certainement ce mouvement de désaffection sur les obligations.
La hausse du pétrole qui a repris 50% depuis le début de l'année peut également être considéré comme un facteur explicatif du regain de tension sur les taux longs, de même que les craintes que font peser l'énorme flot des liquidités déversées pour lutter contre la crise économique et bancaire.

Bien que toujours dans une tendance haussière, le TNOTE américain coté à Chicago a amorcé depuis quelques mois une phase de consolidation. Cette dernière vient notamment de s'accélérer avec la rupture du support des 119,20. Compte tenu d'un regain de vigueur de la pression vendeuse, nous envisageons une poursuite du mouvement de repli en direction du support suivant situé à 111,85. Cet objectif du contrat à terme correspondrait à un rendement de l'ordre de 3,75% contre 3,40% actuellement.

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Écrit par
Yves Ravistre
Avatar par defaut