L’embargo européen fait monter les prix du pétrole

Jérôme Boumengel 0
L’embargo européen fait monter les prix du pétrole

Pour convaincre la « république » islamique de cesser son programme d'enrichissement d'uranium, l’Union européenne a annoncé sa décision d'imposer un embargo sur les importations et le transport des produits pétroliers et pétrochimiques iraniens. Petit bémol toutefois, dans la mesure où l'Union européenne, premier client du brut iranien avec près de 600.000 barils par jour, n'a pas précisé vers quelle source d'approvisionnement alternative elle comptait se tourner, alors que certains pays déjà fragilisées par leur endettement, tels que la Grèce, l'Italie ou l'Espagne, sont particulièrement dépendants des importations iraniennes.

La république islamique avait indiqué qu'un boycott de son pétrole se traduirait par une forte augmentation des cours mondiaux. Intox des mollahs, ou bien la perspective d’une hausse des prix du brut est-elle réelle ? Lundi, à l’annonce de cette décision, le baril du West Texas Intermediate (WTI), pour livraison mars, a gagné 1,25 $ sur le New York Mercantile Exchange (NYMEX).

En regardant différents éléments graphiques et techniques, nous serions tenter d’envisager un scénario haussier pour les prochains mois. Après avoir franchi une résitance baissière au mois d’octobre dernier, les prix du WTI sont remontés jusqu’à 103$, un niveau qui joue le rôle de résistance depuis quelques mois. Or pendant cette période, le prix du baril a peu varié et le marché est devenu survendu. Autrement dit, le marché est dans une phase de consolidation et non de distribution.

C’est ce que les positions spéculatives sur le NYMEX indiquent également. Si les positions longues ont repris du poil de la bête depuis le mois d’octobre, elles sont loin de leur sommet du mois d'avril 2011 et le solde entre les positions longues et les positions courtes n’indique pas un marché suracheté. Idem pour le consensus haussier qui ne ressort qu’à 60%, ce qui n’est pas excessif et laisse encore la place à une marge de hausse. En toute logique chartiste, le franchissement de la résistance à 103$ permettrait de viser une remontée à 116$.

 

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.