Les modes de détention d'actions en France

Sovanna SEK 4
Les modes de détention d'actions en France

Quand vous investissez en Bourse, vous ne posez pas la question du mode de détention par manque de temps en termes de recherches d'informations. En France, il en existe trois : au porteur, le nominatif administré et le nominatif pur.

Les actions au porteur

C'est le mode de détention le plus couramment utilisé en France par les investisseurs particuliers. L'émergence des courtiers en ligne n'a fait que confirmer cette tendance. Premièrement, ils vous offrent la gratuité des frais de droit de garde et de gestion alors que c'est tout le contraire pour les banques traditionnelles. Deuxièmement, l'investisseur particulier a la liberté de gérer son portefeuille en passant des ordres en temps réel. L'inconvénient est que vous n'avez pas de liens directs avec l'entreprise cotée. Enfin, le propriétaire de vos actions au porteur est votre établissement financier du fait que vous n'êtes pas enregistré dans les registres de l'entreprise cotée via le nominatif.

Le nominatif administré

Dans le cas du nominatif administré, vous êtes enregistré dans les registres de l'entreprise cotée mais elle laissera la gestion de vos actions à votre établissement financier. Les avantages sont multiples : convocations aux assemblées générales pour être en relation directe avec la hiérarchie de l'entreprise, bénéficez des informations de l'entreprise via les rapports annuels ou les lettres d'actionnaires, prime de fidélité via un dividende majoré au bout de quelques années de détention, actions gratuites. Quant à la gratuité des frais de droit de garde et de gestion, cela dépend de votre établissement financier.

Le nominatif pur

Dans le cas du nominatif pur, c'est l'entreprise qui gère elle-même vos actions. En plus de bénéficier des avantages cités précedemment, vous êtes exonéré de frais de droit de garde et de gestion.

A savoir...

Le point commun entre les 3 modes de détention d'actions est que les frais de courtage sont à votre charge. Au niveau de la paperasse, les actions au porteur et le nominatif administré sont les meilleures solutions. En effet, vous recevrez un IFU (Imprimé Fiscal Unique) par compte chez chacun de vos établissements financiers tandis qu'en nominatif pur, chaque entreprise cotée dont vous êtes actionnaire, fournir leur propre IFU. D'autre part, le nominatif pur a l'avantage de ne pas détenir des actions dans le circuit bancaire dont on ne peut pas exclure un scénario à la Lehman Brothers.

Pour finir, choisir votre mode de détention d'actions dépendra de votre profil d'investisseur, votre horizon d'investissement et votre aversion au risque. Pour les nominatifs, il es plutôt recommandé pour des investisseurs de long terme ou du type "Buy and Hold".

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Pascal TRICHET 30/01/2014

Voilà un rappel qui a son importance;

 

Pour faire la liaison avec l'article de Jean-Lou sur la confiscation, il est surement pas inintéressant d'inscrire ses titres au nominatif pour les portefeuilles long terme.

Qu'en pensez vous Sovanna ?

Qu'en pensez vous Jean Lou ?

Pascal TRICHET 30/01/2014

mes excuses Jean Loup j'ai écorché votre prénom.


Sovanna SEK 31/01/2014

Bonsoir Pascal,

Les actions en nominatif contribue à financer l'économie réelle. Malheureusement, le secteur bancaire s'abstient d'informer leurs boursicoteurs. Ce qui est un peu lâche de leur part.

Enfin, le nominatif pur est un moyen de se détourner du système bancaire dont la méfiance des épargnants est toujours présente.

Cdt.


Pascal TRICHET 01/02/2014

Merci Sovanna pour votre réponse

 

J'avais solicité Jean Loup pour avoir sa réaction par rapport à son article sur les hypothèses confiscatoires, mais peut-être ne suit il pas assidument les autres contributeurs ?

 

En  tout cas, à titre perso, j'ai pris la précaution progressive et appuyée de migrer mes liquidités vers un compte titres et d'adosser ces liquidités sur des valeurs solides à haut rendement. et je protège mes liquidités......

 

Bien mieux en quelque sorte que le 1,x % du livret A ou  des  comptes   sur  livret  (je ne sais même plus : 1,25 % ; 1.50 %, c'est un clin d'oeil: quand on pense une immense partie de l'épargne des Françqis est placé la dessus)

 

Sovanna, auriez vous l'amabilité de me laiiser un petit message avec vos coordonnées sur mon site internet; il me serait très agréable de prendre contact avec vous.

 

Pascal TRICHET