Les frontières graphiques à surveiller

Parthénon 4
Les frontières graphiques à surveiller

Bonjour, les marchés n'ont pas trop évolué depuis ma dernière analyse. Ils restent tiraillés entre d'un côté des perspectives économiques pas franchement emballantes et de l'autre leur pendant, c'est-à-dire des mesures espérées de soutien supplémentaire des banques centrales.

Pour l'instant, nos grands argentiers gardent le contrôle et la confiance des intervenants si l'on s'en réfère aux graphiques.

En effet, de nombreuses configurations graphiques auraient du valoir le déclenchement de baisses sensibles et durables, comme sur le S&P500 (sortie violente d'un long canal haussier) ou sur le Nikkei (triple top).

S&P500 : 

NIKKEI :

Mais les liquidités abondantes couplées à des recherches de placement rémunérateurs ont court-circuité toutes les vélléités baissières. Je vous rappelle le mécanisme qui guide les marchés depuis des mois : les marchés de taux ont été nationalisés par les BC pour éviter la faillite des états, ce qui déplacent les masses d'argent vers le dernier compartiment financier qui assure du rendement : les actions.

Décembre est généralement un mois calme. Cette année, il sera animé par la réunion de la BCE, qui pourrait accentuer son QE, et la FED, qui pourrait remonter ses taux pour la première fois depuis 10 ans (!).

Comment les marchés vont-il appréhender ces décisions ? Je vous propose une réponse simple, basée sur des seuils techniques aussi clairs qui puissants. Au-dessus de ces seuils, le biais est positif pour la fin d'année, en-dessous, le risque baissier va reprendre.

Nous avons vu les niveaux à surveiller sur le S&P500 (2020) et le Nikkei (19192), regardons à présent les niveaux en Europe.

CAC : 4733 à surveiller.

DAX : il est redevenu fort en Europe, son seuil critique est à 10512.

EUROSTOXX 50 : 3326-3296.

 

CONCLUSION

Après la baisse de l'été liée à l'entrée en décroissance durable de la Chine, les banques centrales ont repris la main sur les marchés. En octobre, le franchissement à la hausse de seuils graphiques sensibles a calmé les ardeurs baissières et, tant que ceux-çi seront préservés, on peut penser que la fin d'année aura un biais haussier. Les réunions des banques centrales de décembre confimeront (ou pas) ce scénario.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

jay BALNAVE 25/11/2015

Bonjour

Merci Parthenon pour ces graphiques.

"Mais les liquidités abondantes couplées à des recherches de placement rémunérateurs ont court-circuité toutes les velléités baissières."

Est-ce reproduisible ? je crois que oui.

Et ça ne peut être QUE reproduisible.

Je ne vois pas ce qui empêcherai les BC de continuer d'arroser le marché, puisqu'elles gagnent à chaque coup. Et je vois pas de banquier centraux prendre l'initiative de tout arrêter. Ils disent "que faire d'autre ?"

Avec des taux négatifs, les action continueront d'être des placements imbattables, même à 0% de rendement... faut juste être téméraire  :)

R'man 26/11/2015

Bonjour Parthénon,

Merci pour ce nouvel article.

Décembre calme et janvier agité. Préparons Noël tranquillement alors!

R'man 28/12/2015

Bonjour Parthénon, et à tous,

Plus de posts depuis 1 mois! j'espère que 2016 relancera nos échanges.

Bonnes fêtes de fin d'année à tous.

Parthénon 28/12/2015

Bonjour R'Man, je re-publierai début 2016.

N'oubliez pas que la file trading est active tous les jours.

http://www.tendance.com/file-de-trading/trading-decembre-2015

Bonnes fêtes.