Les dangers de l’effet de levier :

Sylvain March 2
Les dangers de l’effet de levier :

Du service de règlement différé, aux paires de devises, en passant par les CFD, l’effet de levier peut souvent paraître une aubaine aux investisseurs qui souhaitent générer rapidement des profits.

Mais cet outil doit être manié avec une extrême précaution, sous peine de voir son capital réduit à néant en quelques minutes à peine…

Le principe de l’effet de levier :

Lorsque l’investisseur souhaite ouvrir une position avec plus de capital qu’il n’en possède vraiment, il doit recourir à l’effet de levier.

Ainsi, même s’il ne dispose que de 1.000 euros, il peut multiplier plusieurs fois son investissement : × 2, × 5, × 10, × 50 …× 400 !

De cette manière, les profits obtenus seront également multipliés, pour un investissement moindre.

Cependant, en cas d’erreur, les pertes sont elles aussi multipliées d’autant. Là où le capital aurait pu résister sans effet de levier, le moindre mouvement dans le mauvais sens peut vite devenir catastrophique.

Exemple :

L’investisseur dispose de 2.000 euros. Jugeant son capital peu satisfaisant, il décide d’investir 10.000 euros, et choisit donc un levier × 5.

Supposons que suite à une nouvelle économique, on assiste à une baisse de 20 % du prix d’origine : 20 % × 10.000 = 2.000.

La perte latente est égale au montant disponible sur le compte. Le trader a donc tout perdu sur une seule position et devra : rajouter du capital, ou subir la clôture automatique imposée par le courtier.

Sans effet de levier, cette perte se « limitait » à 400 euros, soit une différence de 1.600 euros à cause de l’effet de levier.

Doit-on pour autant se passer de l’effet de levier ?

Non, bien sûr. Un investisseur prudent pourra utiliser le même système pour multiplier ses gains, en s’assurant de ne risquer que 1 % de son capital.

Il lui faudra pour cela positionner un stop loss, de manière à garantir un minimum de pertes si le prix venait à se retourner.

De plus, un trader averti veillera à utiliser, au maximum, un levier inférieur à × 10 (ce qui est déjà beaucoup selon le montant total du capital de base).

Bien utilisé, le levier peut donc être une solution pour booster son capital, à condition de mesurer les risques et la taille de sa position.

Les leviers le plus souvent proposés par les courtiers :

Certains courtiers Forex proposent des leviers allant jusqu’à 400 : il faut se méfier de ce type d’offre, destinée aux apprentis traders en particulier.

Aveuglés par les promesses de gains rapides, ils abusent du levier et perdent leur capital, assurant ainsi une partie des revenus du broker.

Concernant les contrats de type CFD, le levier disponible peut facilement s’élever jusqu’à 50 (parfois plus). C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les CFD sont souvent perçus comme risqués.

Enfin, sur le marché des actions, certains titres sont éligibles au SRD, ce qui signifie qu’ils peuvent profiter d’un levier × 5.

Attention donc à observer la plus grande prudence face à ces produits et à utiliser un levier raisonnable.

Quant aux novices, il est souvent conseillé de ne pas utiliser l’effet de levier avant d’avoir acquis les mécanismes nécessaires à un bon money management

Sylvain March, Trader Independant et formateur sur www.en-bourse.fr

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Pascal TRICHET 07/09/2014

Voila un article qui ne recueille pas beaucoup de vues et qui pourtant le mérite.

L'effet  de  levier  :  quel  danger  pour  les  débutants !

www.pascaltrichettrading.com

Michel 10/09/2014

Bonjour

Même en démo, cela fait peur de voir la vitesse avec laquelle le capital peut fondre.

Michel