Le lait de vache : les prix sont orientés à la hausse

Jérôme Boumengel 0
Le lait de vache : les prix sont orientés à la hausse

En France, le prix du lait est fixé par des négociations tripartites entre les producteurs, les coopératives et les industriels. Chacune des parties a toutefois les yeux rivés sur l’évolution des cours mondiaux, dont le marché de référence se trouve au Chicago Mercantile Exchange. Le Milk Class III, utilisé pour la fabrication du fromage cheddar, y est coté en $ pour 100 livres de lait.

Sur le marché à terme de Chicago, les cours du Milk Class III sont sortis par le haut d’une figure en triangle. Dans le même temps, les positions ouvertes sont également reparties à la hausse. Je rappelle que la position ouverte représente l’ensemble des contrats initiés à l’achat ou à la vente, qui n’ont pas fait l’objet d’un débouclement de position. Dans le cas présent, la hausse des prix des futures, conjuguée avec celle de la position ouverte, indique que de nouveaux acheteurs entrent sur le marché.

Selon les chiffres de la CFTC, le sentiment des spéculateurs est haussier à 64%, alors qu’il n’était que de 40% au mois de mai dernier. Dans le même temps, le rapport entre les positions spéculatives à l’achat et celles à la vente est passé de 0,7 à 1,2. C’est un niveau modéré qui correspond à la moyenne de long terme. Par le passé, le ratio a atteint des niveaux beaucoup plus élevés, ce qui laisse une marge pour une nouvelle appréciation des prix, avec une perspective de revoir les plus hauts de 2008 à 24,8$. Je conseille de profiter de ce mouvement de hausse pour clôturer d’éventuelles positions longues.



Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.