Les obligations allemandes perdent de leur attrait

Jérôme Boumengel 0
Les obligations allemandes perdent de leur attrait

La perspective d’un accord sur le dossier grec semble faire perdre au bund allemand une partie de son attrait comme valeur refuge. Selon les rumeurs du marché, plusieurs gros investisseurs auraient commencé à réduire leur exposition aux obligations allemandes, en faveur des emprunts des autres pays de la zone euro. Depuis le début de l’année, les adjudications des pays européens se déroulent sans difficulté, à l’instar de la dette souveraine française, dont le nouvel emprunt de référence à dix ans a été bien accueilli par le marché.

La conséquence sur le contrat à terme Eurobund (coté sur l’Eurex) devrait se traduire par une baisse de son cours de bourse et donc une hausse du taux d’intérêt. Depuis octobre 2011, si le contrat à terme continue d’évoluer au sein d’une tendance haussière, force est de constater que cette dernière donne des signes d’épuisement. Parmi ceux-ci, nous soulignerons la faiblesse de la pression acheteuse qui suggère un retour de l’échéance mars 2012 sur le bas du canal à 135 points. Attention, car la rupture de ce seuil graphique, un scénario que nous n’excluons pas, prolongerait la baisse des prix jusqu’à 130 points.


Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.