La relation entre Warren Buffett et l'or

Sovanna SEK 2
La relation entre Warren Buffett et l'or

Warren Buffett, codirigeant de Berkshire Hathaway et un des hommes d'affaires les plus riches au XXIème siècle, a fait sa fortune grâce la bulle des marchés actions en adoptant une approche de type « value ». Dans son processus d’investissement, l’Oracle d’Omaha évalue la valeur intrinsèque de l’entreprise cotée sans négliger la lecture des documents comptables et leurs critères qualitatifs et se fixe une marge de sécurité par rapport à la valeur intrinsèque pour éventuellement prendre une possible position à l’achat.

 

Lors de ses interventions dans la presse et les médias de masse, il affirme que l’or est actif de piètre qualité par rapport aux actions cotées en Bourse. Malgré que j’apprécie Warren Buffett en tant qu’investisseur de légende, ses arguments contre le métal jaune me déçoivent :

 

- L’or est un actif improductif car il ne génère rien en termes de rendement.

 

- L’or restera sans vie pour toujours en faisant référence à d’autres bulles.

 

- Ceux qui investissent dans l’or font volontairement un pari sur la peur, ou concrètement sur l’effondrement du système économique, financier et social.

 

- L’or est peu utile dans l’activité économique.

 

- Sa fameuse comparaison sur 100 ans entre un actif A ayant 170000 tonnes d’or pour une valeur de 6499 milliards de dollars avec un prix de l’once d’or à 1189 $ et un actif B de la même valeur composé de 16 Exxon Mobil (16 fois la capitalisation boursière de la major pétrolière) à la faveur du second n’est pas forcément tenable dans le futur.

 

- Berkshire Hathaway racheté en 1962 a été une meilleure affaire que l’or.

 

Démystifions tous ses arguments qui sont inexactes afin de comprendre que l’or reste un actif protégeant votre capital sur une longue durée.

 

L’or est un actif improductif car il ne génère pas de rendement.


Le fait que Warren Buffett est pleinement investi sur les actions cotées en Bourse lui permet de balancer facilement cet argument très réducteur. Oui, l’or ne produit rien mais il ne va pas nous ruiner car il possède une valeur intrinsèque au contraire de la monnaie-papier.

 

De fait, l’or doit être comparé à d’autres actifs par rapport au capital. Par ignorance, la plupart des professionnels de la finance s'obstinent à raisonner en rendement, puis ne prennent pas en compte l’inflation correspondant à une érosion monétaire.

 

L’or restera sans vie pour toujours en faisant référence à la bulle des tulipes.


Warren Buffett considère que les gens qui investissent de l’or sont des fous furieux et peu attirés par les actifs productifs. Ils espèrent en tirer profit en entrainant la foule dans le même sens qui est prête à payer plus cher dans le futur. Contrairement aux tulipes, à Internet et à l’immobilier, l’or n’a pas connu d’engouement de la part du public dont je me demande si l’Oracle d’Omaha a oublié comment une bulle spéculative se développe.

 

Je pense que la plupart des personnes qui achètent de l’or, ont de fortes convictions que ce soient au niveau économique et financier en faisant leur propre investigation et croient en sa valeur contrairement à une monnaie-papier. Plutôt de traiter comme des fous furieux, Warren Buffett ferait mieux de réviser les fondamentaux du métal jaune.

 

Ceux qui investissent dans l’or font volontairement le pari sur la peur, ou concrètement sur l’effondrement du système économique, financier et social.


Sans concession, Warren Buffett estime que vous êtes un Cassandre qui veut du mal. Cela signifie en d’autres termes que vous pariez contre la capacité des salariés à créer de la richesse et l’innovation. Premièrement, le bémol de la création de richesse même si elle contribue théoriquement à la croissance économique se fait dans une monnaie qui fluctue défavorablement par rapport à l’or. Les ménages constateront qu’il faudra de plus en plus de dollar ou d’euro qu’auparavant pour satisfaire ses besoins quotidiens. Deuxièmement, le pendant négatif de l’innovation est de supprimer plus d’emplois qu’elle en crée. Le meilleur moyen de le savoir est sa part de contribution dans le PIB des pays occidentaux sur une longue période. Par ailleurs, l’oracle d’Omaha oublie également que la population des pays occidentaux est vieillissante. Naturellement, plus de vieux est égal à moins de productivité donc moins de richesse et de consommation.

 

Avoir de l’or me parait pragmatique tant que les autorités politiques ne reconnaissent pas que leur modèle économique et social est révolu pour de bon.

 

L’or est peu utile dans l’activité économique.


Sur ce point, j’avoue mon scepticisme même s’il admet que l’or a une utilité industrielle dans une moindre mesure. Personnellement, il ferait mieux de revoir sa copie en consultant les rapports trimestriels du World Gold Council. De 2004 à 2013, la production mondiale de l’or a augmenté de 2042 à 3014 tonnes, soit une croissance de 4,4 % en moyenne en tenant compte des couvertures des producteurs. Ensuite, la demande totale industrielle et de bijoux était respectivement 2422.6 et 2777.8 tonnes en 2012 et 2013 puis le recyclage peine réellement à compenser la demande globale. D’après ses chiffres officiels, j’ai dû mal à comprendre pourquoi « l’or est peu utile dans l’activité économique ». De plus, Warren Buffett n’a pas probablement pris connaissance que les banques centrales seront redevenues acheteuses nettes depuis fin 2010 en se disant que celles qui en achètent, c’est-à-dire les banques centrales des pays émergents, ne jouent pas un rôle important sur le marché de l’or. D’autre part, le doute sur les réserves officielles des pays occidentaux subsiste de plus en plus.

 

Sa fameuse comparaison entre un actif A ayant 170000 tonnes d’or pour une valeur de 6499 milliards de dollar avec un prix de l’once d’or à 1189 $ et un actif B de la même valeur composé de 16 Exxon Mobil (16 fois la capitalisation boursière de la major pétrolière) n’est pas forcément tenable dans le futur.


Warren Buffett prétend que sur 100 ans les 16 Exxon Mobil pourraient générer des milliards de profits et de dividendes tandis que les 170000 tonnes d’or resteraient inchangées en termes de rendement et en taille. Toutefois, la major pétrolière américaine sera-t-elle encore là dans 100 ans ? Le monde pourrait-il vivre uniquement de pétrole ? La plupart des spécialistes du secteur prédisent que la production mondiale de pétrole déclinera vers 2040-2050. Franchement, personne ne peut répondre à ses questions car le monde où nous vivons évolue de manière de manière imprévisible.

 

Quant à l’or, il ne mourra jamais dans 100 ans car c’est une matière première qui ne se consomme pas donc en règle générale il est bien conservé. Si vous en achetez toutes leurs réserves mondiales alors vous pouvez fabriquez des objets, des décorations et des bijoux en or. En les vendant à un prix élevé, vous faites des profits.

 

Berkshire Hathaway racheté en 1962 a été une meilleure affaire que l’or.


Warren Buffett se réjouit de la performance de Berkshire Hathaway depuis son rachat en 1962 à 15 $ par action. A cette époque, l’once d’or était à 35 $. Au 9 décembre 2014, son cours est à 225334 $ par action, soit une hausse de 1502127 % tandis que l’once d’or à 1229 $ croit de 3411,4 %. Néanmoins, tout dépend de la date de départ pour mesurer une performance et sur 15 ans Berkshire Hathaway sous-performe l’or.

 

En synthèse, les opinions négatives de Warren Buffett sur l’or viennent probablement du fait qu’il a vécu toute sa jeunesse et au début de sa carrière professionnelle quand le dollar était adossé à ce métal précieux. Effectivement à cette époque, son prix était fixe et c’est peut-être gravé dans sa mémoire. Aux Etats-Unis, acheter de l’or sous forme de pièces ou de lingots n’est pas une culture traditionnelle au contraire de l’Inde et de la Chine et je pense aussi que les citoyens américains restent échaudés par la confiscation de l’or en 1933 par Franklin Roosevelt malgré sa levée de l’interdiction d’en détenir en 1974.

 

Warren Buffett bluffe probablement


Si Warren Buffett déteste l’or, il est étonnant que Berkshire Hathaway détienne quatre entreprises spécialisées dans les bijoux aux noms respectifs de Ben Bridge Jeweler, Borsheins Fine Jewley, Helzberg Diamonds et Richline Group. De fait, il a berné les médias de masse lors de ses interviews en les faisant croire que l’or ne sert à rien. Enfin, son père Howard Buffett qui fut membre du congrès d’Omaha au Nebraska, prônait farouchement pour le retour de l’or en tant que monnaie et il y a de fortes chances que ce dernier lui a transmis cette possibilité. Ainsi, Warren Buffett cacherait bien son jeu sur la relique barbare depuis le début de se carrière.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Rouxi 10/12/2014

Il y a une relation plus importante entre l'or et son cours ( http://www.orphysique.fr/saison-fetes-en-inde-lor/ ) et les derniers obstacles mise en place il y a quelques mois viennent de disparaitre. Ainsi, peu importe Warren, Le cours va passer en mode haussier. 

Martin 11/12/2014

Je suis tout à fait en accord avec M.Buffett. L'or n'est pas un bon placement à long terme. À certaines périodes, les spéculateurs qui parient sur l'or font de bonnes affaires mais aucun investisseurs de long terme ne va s'enrichir en investissant sur l'or.

Pour ce qui est ton argument comme quoi Warren Buffett possède des entreprises dans le domaine dans le bijouterie, et bien c'est que M.Buffett a compris depuis longtemps que ce N,est pas l'or qui peut l'enrichir mais les produits de consommation que l'on peut produire avec.

Martin