La prime de risque : un outil indispensable pour gérer son portefeuille d’actions

Jérôme Boumengel 0
La prime de risque : un outil indispensable pour gérer son portefeuille d’actions

S’il y a un indicateur que tout détenteur d’un portefeuille d’actions devrait suivre avec attention en 2012, c’est bien la prime de risque. Ce ratio boursier incorpore les 2 principales variables fondamentales qui expliquent en moyenne près de 45% des fluctuations boursières : les bénéfices prévisionnels et le taux d’intérêt.

Rappelons que la prime de risque mesure l’écart entre la rentabilité espérée d’un titre et le taux d’intérêt sans risque. L’utilisation que je fais de cet indicateur est toutefois différente de celle proposée par les analystes financiers. Plutôt que de m’en servir dans l’actualisation des flux futurs de trésorerie, et chercher ainsi à déterminer la valorisation d’un titre, je préfère utiliser la prime de risque comme un indicateur de sentiment du marché. Elle me permet ainsi de déterminer si les investisseurs ont de l’appétit ou au contraire, éprouvent de l’aversion pour investir sur un titre donné.

Dans mon analyse du 10 juillet dernier, Stratégie d’investissement sur les valeurs du CAC40, j'avais établi à partir du critère de la prime de risque, une liste de 10 actions du CAC40 que j'avais conseillées à l’achat pour amortir la chute du marché que j'anticipais. Depuis cette date, l’indice CAC40 a enregistré une chute de -18,5% contre une perte de seulement -6,8% pour le portefeuille.

L’utilisation de la prime de risque comme indicateur de sentiment du marché a permis de réduire par près de 3, la chute de la Bourse de Paris. Ce n’est pas si mal, d’autant que cette surperformance du portefeuille s’est faite avec uniquement des actions qui composent l’indice CAC40 !

En ce début d’année 2012, j'en profite pour réaménager le portefeuille. Je retire ACCOR et PPR, que je remplace par TECHNIP et VIVENDI.

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.