La dépréciation de l’euro se poursuit

Jérôme Boumengel 0
La dépréciation de l’euro se poursuit

Dans ma dernière analyse sur la parité euro/dollar, j’indiquais que la monnaie unique avait de grandes chances de retomber à proximité de sa valeur intrinsèque (L'euro devrait revenir sur sa valeur théorique avec le dollar). Par valeur intrinsèque, j’entendais la valeur théorique calculée à partir du concept de parité des pouvoirs d’achat et qui se situait à 1,15$ selon les estimations des économistes.

Alors que l’euro consolidait depuis quelques semaines ans dans un petit triangle, la sortie par le bas de cette figure chartiste a replacé la monnaie unique dans sa tendance baissière à long terme, soit une dépréciation de l’euro depuis l’été dernier de 15% face au dollar. C’est une mauvaise nouvelle pour nos importations, et notamment pour la facture pétrolière, mais une bonne nouvelle pour nos exportations, ce qui pourrait constituer à terme un facteur de relance très efficace pour l’économie de la zone euro.

Pas de changement dans mon scénario sur l’euro, qui demeure baissier depuis le 16 avril dernier (L’euro : faut-il le vendre ou l’acheter ?), si ce n’est que mon prochain objectif de baisse se situe maintenant sur la borne basse du canal descendant qui passe actuellement vers 1,18$.


Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.