La Chine : un marché boursier à éviter

Jérôme Boumengel 1
La Chine : un marché boursier à éviter

La Chine a beau afficher une croissance économique sans commune mesure avec celle de la France, son marché boursier n’en demeure pas moins fragile. Le tracker Lyxor ETF China Enterprise, composé des principales valeurs de la République Populaire de Chine, apparaît de nouveau en difficulté. Il faut dire que la dégradation de la conjoncture économique chez ses principaux clients occidentaux va forcément peser sur ses exportations et freiner sa croissance, d’autant que le niveau de sa demande intérieure est encore insuffisant pour compenser la réduction de la demande extérieure.

D’un point de vue graphique, le tracker Lyxor ETF China Enterprise, coté en euros, n’a pas réussi à poursuivre le redressement entamé au mois de mai dernier et la tentative pour remonter au-dessus de ses moyennes mobiles a échoué. La sortie par le bas du petit canal ascendant implique une retombée des prix sur le support des 95€. Par la suite, et dans l’éventualité de la rupture de ce seuil graphique, il faudrait envisager un nouvel objectif de baisse en direction des 85€.

Un autre élément technique m’incite également à rester à l’écart de ce marché. L’indice chinois sousperforme son homologue français depuis le début de l’année. La phase de sousperformance est même en train de s’accélérer, puisque la force relative entre le tracker Lyxor ETF China Enterprise et l’indice CAC40 a clairement pris le chemin de la baisse depuis le début du mois d’août.


Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

rheekeekee 29/08/2012
En règle générale, ce serait prudent de se tenir à l'écart des opcvm, trackers inclus, ayant pour thème la Chine. De surcroît, ce genre de trackers sont «synthétiques», car employant des dérivés. Celà dit, des lignes de valeurs chinoises en direct mériteraient leur place dans un portefeuille, soit en fond ou core (China Mobile par exemple), et d'autres en «tilt» (Bosideng, etc.)