La bourse est-elle accessible pour ceux qui travaillent à temps plein ?

Sylvain March 5
La bourse est-elle accessible pour ceux qui travaillent à temps plein ?

On a souvent l’impression que pour investir en bourse, il faut avoir beaucoup de temps libre. Or, il est parfaitement possible d’investir sur les marchés, même quand on travaille toute la journée.

Le tout est de savoir comment faire...

Ce qu’il n’est pas possible de faire en bourse quand on travaille à temps plein :

Bien sûr, avoir une activité professionnelle qui prend la plupart des heures de la journée va nous empêcher d’exercer certains types de trading.

Cela veut dire que certaines unités de temps sont à proscrire. On ne peut pas ouvrir de positions que l’on ne sera pas en mesure de surveiller.

Par exemple ? L’unité de temps 5 minutes. C’est l’unité de temps par excellence si l’on souhaite faire du Day Trading.

Mais c’est aussi le type de trading le plus chronophage de tous. Quand on travaille toute la journée, on ne peut pas faire du Day Trading de manière efficace.

Il en va de même pour le M15, ou M30.

Et que dire de H1 ? À moins d’être disponible quelques minutes toutes les heures, H1 est encore trop rapide pour quelqu’un de peu disponible.

Malgré tout, il existe des solutions beaucoup plus satisfaisantes, sans avoir besoin de passer par ces timeframes.

Ce qu’il est possible de faire en bourse quand on travaille :

Finalement, si l’on veut investir en bourse ET travailler à temps plein, il n’y a que deux cas de figure possibles :

- Ou on utilise une unité de temps suffisamment petite pour pouvoir ouvrir, surveiller et clôturer les positions sur une courte période

- Ou on utilise une unité de temps suffisamment longue pour ne pas avoir besoin de surveiller les positions trop souvent

Au niveau des UT courtes, il reste M1 et le scalping. C’est un type de trading très technique, mais il a le grand avantage de permettre des sessions complètes comprises entre 1 et 3 heures. Une fois la session terminée, toutes les positions sont clôturées.

Et il est largement possible de prévoir une session de scalping juste avant ou juste après les heures de travail. Le reste du temps, nul besoin de se préoccuper.

Pour ceux qui ne souhaitent pas faire de scalping, le mieux est alors d’utiliser les unités de temps au-dessus de H1. Cela signifie tout simplement commencer à partir de H4.

Dans ce cas, on peut prendre position le matin, passer quelques minutes à surveiller à midi, et surveiller ensuite le soir. Voilà pour le trading le plus actif possible.

Mais il y a encore une ultime solution : opter pour le moyen/long terme.

Car plus l’horizon de temps s’allonge et plus le temps de gestion des positions, lui, raccourcit.

Pour cela, il faut bien entendu utiliser des graphiques qui sont au moins en Daily.

Il faut aussi faire preuve de plus de patience : les mouvements mettent des jours à se développer et les opportunités sont moins nombreuses.

Comment faire le bon choix ?

Quand il s’agit d’investissement boursier, on ne peut pas se lancer les yeux fermés.

La meilleure solution est celle qui s’adaptera le mieux à la disponibilité de l’investisseur, ainsi qu’à son expérience.

Pour ceux qui disposent de moins de deux heures de libre par jour, le moyen/long terme reste l’alternative la plus logique.

À partir de deux heures, on peut éventuellement envisager une session de scalping quotidienne.

Mais, quel que soit le choix que l’on fait, passer par une période de test en démo peut être nécessaire avant de prendre une décision définitive. 

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Véro 24/10/2015

Bonjour Sylvain,

Bon article comme d'habitude, mais tu aurai pu mentionner aussi le capital qui est primordial. Plus le timeframe est long au niveau des graphiques, plus le K est important aussi par rapport au stoploss.

A tantôt! :-)

Pascal TRICHET 28/10/2015

bjr Madame

 

je ne comprends pas votre affirmation :

"Plus le timeframe est long au niveau des graphiques, plus le K est important aussi par rapport au stoploss."

 

a vous lire


Véro 28/10/2015

Bonsoir Monsieur TRICHET,

En fait la Bourse est accessible aussi pour les travaileurs à temps plein mais ce qui aurait été bien est de mentionner dans l'article le montant du capital minimum à investir. Le niveau du stop par rapport au niveau d'entrée en position sera beaucoup plus éloigné sur un graphique en D1 que sur un graphique en H1, d'où un capital plus important pour le moyen/long terme.

Pascal TRICHET 29/10/2015

bonjour Madame

 

Autant vous avez raison d'affirmer que Le niveau du stop par rapport au niveau d'entrée en position sera beaucoup plus éloigné sur un graphique en D1

 

autant cela est strictement indépendant de la taille du capital. En effet seul votre risque unitaire est sujet à être différent en fonction de votre capital.

 

bien à vous

 


Pascal TRICHET 29/10/2015

j'ai voulu dire bien sûr

. Le niveau du stop par rapport au niveau d'entrée en position sera beaucoup plus éloigné sur un graphique en D1 que sur un graphique en H1