L’or : l’objectif des 1000 $ est toujours d’actualité

Jérôme Boumengel 9
L’or : l’objectif des 1000 $ est toujours d’actualité

Dans ma dernière analyse sur l’or, en mai dernier, j’indiquais que les conditions étaient réunies pour un effondrement des prix et que cela allait fortement impacter le cours des mines d’or (Cf. L’or : la perspective d’un effondrement des prix se profile). Depuis cette date, les prix du métal ont baissé de 10% et le cours de l’indice DAX Gold Mining a chuté de 18% (en $).

 

N’en déplaise aux thuriféraires du métal jaune, mais force est de constater que la « relique barbare » n’a plus la cote. Depuis son sommet de 2011, à 2000$ l’once, les prix de l’or sont bel et bien entrés dans un bear market qui n’a pas dit son dernier mot. Le mouvement de baisse détecté en mai dernier pourrait bien constituer le départ d’une nouvelle vague de baisse avec en ligne de mire le seuil psychologique des 1000$ que j’évoque maintenant depuis plusieurs années.

 

Pourtant, On peut s’étonner du fait que l’or ne joue plus son rôle de valeur refuge et qu’il n’ait pas réagi à la montée de l’aversion au risque depuis le début de l’année, en réponse à l’accroissement des facteurs d’inquiétude : guerre commerciale, hausse du dollar vis-à-vis notamment des devises émergentes, progression des prix du pétrole…

 

Quoi qu'il en soit, les 3 raisons objectives qui m’ont amené à envisager la perspective d’un effondrement des prix de l’or sont toujours d’actualité :

 

1/ Le demande d’or est au plus bas depuis la crise financière de 2008. Les derniers chiffres du World Gold Council indique que la demande d’or au niveau mondial a encore baissé de 4% au second trimestre 2018 pour s’établir à 964 tonnes, tandis que l’offre a enregistré un second trimestre de progression (+3%) pour s’établir à 1120 tonnes.

 

2/ Le métal jaune continue d’être sous pression des fonds spéculatifs. Les dernières statistiques de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) indique que les positions nettes (acheteuses – vendeuses) des spéculateurs sur les marchés à terme de l’or aux Etats-Unis sont tombées à leur plus bas niveau depuis 2016. Si le solde est encore positif, il n’est plus que de 12 700 contrats contre 300 000 en juillet 2016. Or rien n’interdit que le solde devienne négatif, ce qui pourrait encore accroître la pression vendeuse.  

 

3/ Preuve par neuf de cet intérêt vendeur, l’analyse technique montre que les prix de l’or sont sortis par le bas d’un triangle de consolidation et que le marché est loin d’être survendu, surtout si on l’observe à partir d’une échelle mensuelle. Cette configuration indique que le marché recèle encore un potentiel de baisse, et si des rebonds à court terme sont toujours possibles, à moyen terme le risque d’un retour sur le seuil psychologique des 1000 $ reste d’actualité.

 

 

© Copyright Jérôme Boumengel - Pour toute reproduction ou toute citation, le nom de l’auteur et la source devront être mentionnés.

 

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

eptrad41 17/08/2018

hello en parlant de l'or auplata rebondit pas mal !! elle a de la marge la béte !! et bravo pour le repli du gold je doutais de mon coté !

bonne soirée

31.didier 17/08/2018

Bonsoir, entré aussi sur ALAUP, mais la MM20 hebdo (en bleu), semble faire résistance. Un avis peut-être ? Cdt


eptrad41 17/08/2018

hello didier !! ma20 hebdo c'est l'enjeu ( 0.0884 ) au dessus ma50 sera visé avec bbsup soit 0.15 - Ce niveau colle avec mon décompte ( vague 3 mineure ciblerait 0.1296 ou 0.1425 en version classique ) mais a plus loin ca peut aller bien plus haut --


Jérôme Boumengel 17/08/2018

Oui, c'est une mine qui réagit différemment des autres et qui n'est pas très corrélée au prix de l'or. C'est à garder, j'ai un prochain objectif à 0,16.


eptrad41 21/08/2018

hello !! yes 0.16 est une bonne cible pour commencer -


fabulous 17/08/2018

ne penses tu pas qu'avec la Russie qui a vendu ces treasuries (80 milliards entre le 31/03 & 31/05) pour acheter du Gold, la main invisible d'adam smith fait pression sur la Russie pour l'affaiblir surtout que les sanctions n'ont pas l'air de bien fonctionner ? et que donc ce petit jeu peut finir si Trump claque des deals sur le NAFTA, Chine, Russie, Turquie. Jai lu sur un autre forum qu'apres une croissance 2017/18 forte , on pouvait sattendre à un ralentissement ce qui peserait sur les actions, or historiquement si cest le cas , l'or a plutot tendance à monter dans les periodes de crise. Ne devrait on pas voir la baisse actuelle comme une opportunite dachat ?

 

https://www.zerohedge.com/news/2018-07-23/russia-dumped-its-treasuries-heres-what-it-was-buying

Jérôme Boumengel 17/08/2018

Pour le moment, je ne détecte aucun signaux de fin de la baisse, et le risque d'un retour à 1000 est très élevé. Il y aura certainement un ralentissement économique aux Etats-Unis, mais pas avant plusieurs mois.


fabulous 19/08/2018

je lisais un article sur les positions ou les vues de marché de Gundlach, un gérant de hedge fund US et il note quelque chose de pas mal sur l'argent et l'or , le marché se retrouve actuellement "net short" pour la 1ere fois depuis 2001, derriere un rally tres fort etait apparu passant de 300$ à 1200$, l'article est surtout interessant pour voir le positionnement par classe d'actif, 

 

https://www.zerohedge.com/news/2018-08-18/gundlach-warns-bond-bears-massive-increase-shorts-could-cause-quite-squeeze


Jérôme Boumengel 27/08/2018

J'ai lu l'article.

Le fait que les positions nettes spéculatives soient devenues négatives ne m'amène pas à être contrarien. Le graphique montré dans l'article est trompeur car de 1995 à 2000, l'or était dans un marché baissier, il a perdu 35% et sur cette période les positions nettes spéculatives étaient shorts.

Pour être contrarien, il faudrait que les positions shorts soient devenues excessives (en montant et en durée), ce qui n'est pas le cas pour le moment.