L’or : est-ce le début d’une nouvelle tendance haussière ?

Jérôme Boumengel 0
L’or : est-ce le début d’une nouvelle tendance haussière ?

Avec le retour des incertitudes économiques, monétaires et géopolitiques, il semble que l’or ait retrouvé un intérêt auprès des investisseurs. Depuis le début de l’année, les prix de l’once ont gagné 28% en dollars.

Cette progression ne s’est pas faite dans le vide puisqu’elle s’est accompagnée d’une hausse des volumes de transactions. Notamment sur le Comex, où les positions ouvertes ont fortement augmenté et atteignaient fin juillet près de 580 000 contrats, contre 400 000 fin décembre 2015.

La hausse des prix conjuguée avec celle des volumes et des positions ouvertes indique la présence d’une forte pression acheteuse, ce qui renforce la solidité de la reprise haussière et accrédite le scénario d’une poursuite du mouvement à moyen-long terme, dans la mesure où la hausse des prix résulte d’une augmentation de la demande, et non pas d’une diminution de l’offre.

 

 

Jusqu’où les prix de l’or pourraient-ils grimper ?

D’un point de vue graphique, la consolidation de l’or intervenue entre 2011 et 2015, avait pris la forme d’un biseau descendant. La sortie par le haut de cette figure chartiste devrait permettre d’envisager un retour des prix de l’once sur ses plus hauts historiques à 1890$.   

Notons également que le ratio de risque est remonté en zone positive après avoir séjourné en zone négative pendant une grande partie de la consolidation. Cette configuration indique qu’il est devenu rationnel d’acheter de l’or dans une optique de long terme. En effet, la hausse du ratio signifie que le momentum de l’or surperforme dorénavant sa volatilité, autrement dit, que le risque pris pour détenir de l’or est bien rémunéré.

 

 

© Copyright Jérôme Boumengel  -  Pour toute reproduction ou toute citation, le nom de l’auteur et la source devront être mentionnés.

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.