L'once d'or à 1100$... et après ?

Jérôme Boumengel 0
L'once d'or à 1100$... et après ?

Ces derniers temps, un certain nombre de banques centrales de pays émergents se sont mises à acheter de l’or pour diversifier leurs réserves de changes. Au début du mois, l’Inde a fait savoir qu’elle en avait acquis 200 tonnes. Quelques jours plus tard, c’est la banque centrale du Sri Lanka qui a révélé en avoir acheté 5 tonnes au mois de septembre. Si la quantité apparaît bien modeste, elle est révélatrice d’un état d’esprit des pays émergents. Or au niveau mondial, le métal jaune représente moins de 5% des réserves de changes, et les banques centrales des pays émergents sont sous-pondérées par rapport à leurs homologues occidentales.

Alors que les banques centrales européenne et suisse ont commencé à vendre leurs lingots en 1999, année où le métal a touché un plus bas, on voit mal comment l’arrivée de nouveaux acheteurs pourrait faire baisser les prix, même si la BCE et la BNS sont censées continuer à alimenter le marché au cours des cinq prochaines années !

Ce ne sera donc pas une surprise si nous vous disons que le sentiment haussier sur l’once d’or a progressé depuis le mois de septembre. Pour autant, s’il y a désormais un consensus haussier bien établi sur les perspectives du métal jaune, celui-ci n’a pas encore atteint un niveau qui nous inciterait à adopter un comportement contrarien, c'est-à-dire à vous conseiller de vendre vos lingots, vos pièces ou vos trackers.

Les derniers chiffres du « Hulbert Gold Newsletter Sentiment Index » font apparaître un consensus haussier de 54%. Or sur les deux dernières années, cet indice qui reflète l’opinion moyenne sur l’or de 160 lettres financières américaines, a atteint un plus haut à 65% et son record historique a même culminé à 89%. Replacé dans cette perspective, la hausse du métal jaune amorcée depuis quelques mois ne nous paraît pas encore excessive.

Preuve par neuf des perspectives encore haussières de l’or, l’analyse technique indique qu’au début du mois d’octobre, le métal précieux s’est affranchi d’une importante résistance dont le point de départ remonte au mois de mars 2008.

Notre dernière analyse sur le métal envisageait un objectif de hausse à 1100$. Cet objectif ayant été atteint il y a quelques jours, que convient-il de faire maintenant ? Notre réponse est sans ambigüité et elle tient en trois mots : conserver les positions.

Le franchissement des 1000$ a libéré de nouvelles énergies. A Chicago, les positions ouvertes sur les échéances février 2010 et avril 2010 ont fortement progressé, ce qui témoigne de l’intérêt grandissant des investisseurs pour le métal jaune.

Dans ces conditions, il semble raisonnable d’envisager un nouvel objectif de hausse à 1300$. Cet objectif peut se jouer par exemple avec le certificat Quanto de la Royal Bank of Scotland, (code 1156N).

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.