L’euro peut encore s’apprécier de 10% face au dollar.

Jérôme Boumengel 5
L’euro peut encore s’apprécier de 10% face au dollar.

Dans notre dernier focus sur la parité EUR/USD, nous indiquions qu’il fallait s’attendre à une remontée de l’euro à 1,12 $ (Cf. L’euro bien configuré pour remonter à 1,12 $). Après quelques tergiversations, cet objectif a été atteint et nettement dépassé puisque la monnaie européenne vient d’atteindre 1,143 $. L’euro se rapproche ainsi de son taux de change intrinsèque, que nous calculons à partir du rapport entre le pouvoir d’achat du dollar et celui de l’euro. Ce taux de change PPA se situant actuellement à 1,169 $, l’euro fait donc encore apparaître une légère sous-évaluation de l’ordre de 2%.

 

 
Nous envisageons une nouvelle remontée de la monnaie européenne. Ce scénario s’appuie sur des éléments techniques dont le premier concerne l’évolution des positions spéculatives sur le marché à terme de Chicago. Selon les dernières données de la CFTC, le solde des positions spéculatives qui était négatif depuis mai 2014, est redevenu positif. Cette configuration traduit le regain d’intérêt acheteur des fonds spéculatifs pour la monnaie de la zone euro.

 

 

Le second élément technique concerne la configuration chartiste de la parité euro/dollar. Cette dernière (en données hebdo) montre que cette parité évolue depuis 2015, au sein d’un long canal horizontal que nous analysons comme une figure d’accumulation. La remontée au-dessus des moyennes mobiles, le retour de la pression acheteuse et la remontée du ratio de risque en territoire positif sont autant d’éléments techniques qui nous amènent à envisager une sortie par le haut de ce canal, avec un objectif à 1,25 $ d’ici la fin de l’année.

 

 

 © Copyright Jérôme Boumengel  -  Pour toute reproduction ou toute citation, le nom de l’auteur et la source devront être mentionnés.

 

 

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Gaetan 30/06/2017

Merci Jérôme pour cet article très intéressant, et qui plus est gratuit.

hejeve 11/07/2017

D'un point de vue fondamental, il est probable que l'économie américaine accélèrera mais l'économie européenne ralentira au deuxième semestre de cette année, et la croissance aux US surperformera celle en Europe. Par conséquant aux US le  Fed va continuer lever le taux, et commencer à réduire le bilan. Par contre il est même pas certain quand le BCE sortira le QE et encore loin de lever le taux. Il ne sera pas trop tôt d'envisager une appréciation importante de l'euro face au dollar? 

Jérôme Boumengel 18/07/2017

Si la Fed continue d'augmenter ses taux, cela va avoir un impact sur le prix des obligations qui lui va baisser. Face à ce risque, les investisseurs seront moins enclins à acheter de la dette américaine, ils préfèreront les obligations européennes et l'euro sera alors recherché.

Le signal fort sera le franchissement de la résistance à 1,15.


eazy-e 26/07/2017

Bonjour Jerome sont-ce des bandes de Bollinger avec +1 et -1 sigma de PPA qui encadrent l'evolution de la parite fx?

Jérôme Boumengel 26/07/2017

Plus exactement, les bandes sont calculées à partir de l'écart type du spread entre le cours de la devise et sa PPA, avec sigma = +ou- 1,75.