L’euro devrait poursuivre son appréciation face au dollar

Jérôme Boumengel 2
L’euro devrait poursuivre son appréciation face au dollar

Dans ma dernière analyse sur la parité EUR/USD, j’envisageais une remontée de la monnaie européenne à 1,13$. Cet objectif a été atteint, et même dépassé (Regain d’intérêt sur l’euro).

En dépit de son récent redressement, l’euro est encore légèrement sous-évalué par rapport au dollar. En effet, selon le critère de la parité des pouvoirs d'achat, le taux de change d’équilibre de l’euro contre le dollar ressort actuellement à 1,168 $, contre un dernier cours à 1,139 $.

Or de nombreux indicateurs indiquent que l’euro dispose de l’élan nécessaire pour continuer à s’apprécier face au dollar.


Regardons notamment du côté du marché à terme de Chicago. Selon les dernières données du COT (Commitments of traders), les positions spéculatives à la vente ont chuté de 30% depuis le début de l’année, tandis que les positions spéculatives à l’achat ont progressé de 33%. Dans la mesure où les premières représentent encore 1,4 fois les secondes, il est légitime de considérer l’euro comme étant encore nettement survendu.

Or le sentiment qui prévaut sur le marché à terme constitue un excellent échantillon du sentiment général. La poursuite de la réduction du solde des positions spéculatives devrait donc favoriser le redressement de l’euro.  


Certes, d'un point de vue de l'analyse graphique, l’euro demeure dans une solide tendance baissière depuis son point haut de 2008, à 1,60 dollar. Mais le sentiment positif qui grandit au sein de la communauté des spéculateurs (Cf. situation du marché à terme), devrait pousser la devise européenne plus haut.

Je table sur un objectif à 1,225$, un niveau qui n’est pas choisi au hasard. Il correspond à un ancien support long terme devenu résistance, et il coïncide également avec le retracement de 50% de la dernière vague de baisse.

Ce scénario est d’autant plus plausible que les indicateurs de vitesse et de volumes continuent de se redresser. J’ajouterai également que le ratio de risque, tout en continuant de grimper, est redevenu positif : la décision d’acheter de l’euro est donc rationnelle dans la mesure où le risque pris est de mieux en mieux rémunéré.

 

© Copyright Jérôme Boumengel  -  Pour toute reproduction ou toute citation, le nom de l’auteur et la source devront être mentionnés.

 

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Pascal TRICHET 03/04/2016

Bonjour Jérome

Ton article traite de l'EURO DOLLAR certes.

 

Mais le dollar n'est pas l'index le plus intéressant pour porter l'EURO c'est actuellement la livre sterling.

En témoigne ce graphe des index de devises

 

Bien à toi.


Jérôme Boumengel 11/04/2016

il s'agit d'une analyse, et pas d'un conseil de trading...