L'Avènement de l'Humain, par la Mondialisation, et contre le Pouvoir de l'Etat

Didier MAURIN 4
L'Avènement de l'Humain, par la Mondialisation, et contre le Pouvoir de l'Etat

Lorsque vous étudiez l'Histoire et l'évolution des mentalités, un sujet trop peu analysé, vous constatez que la notion d'individu a été très souvent sacrifiée sur l'autel de la défense de l'Etat, de la Religion, de la Nation ou en faveur de la Révolution. Et ce, pas uniquement au sens figuré !

En effet, autrefois, des populations entières pouvaient être sacrifiées au nom de la Patrie, pour la gloire de Dieu ou si une Révolution l'exigeait.

Depuis, grâce à l'avènement du libéralisme qui nous a conduits à un confort matériel supérieur, avec la baisse de la natalité, la naissance de la démocratie et de la liberté d'expression, nous assistons maintenant à une sacralisation de l'humain comme le souligne très justement Luc Ferry dans son dernier livre "De l'Amour !". Le progrès est considérable, car qui est prêt aujourd'hui à mourir pour la Révolution, par patriotisme ou pour la gloire de Dieu même si certains pays sont encore touchés par ce phénomène.

Dès lors, si la priorité est maintenant donnée à l'humain, les religions, les Etats et les gouvernements se doivent d'être à son service.

Or, dans un pays comme la France où le racket fiscal y est particulièrement nauséabond, il est désormais légitime, pour l'individu qui tient à se faire respecter, d'exploiter le droit international afin de ne pas être chaque jour humilié par la facture d'un Etat qui traite ses citoyens comme ses vassaux.

Ainsi, lorsque nous faisons par exemple acquérir à nos clients de l'immobilier en Allemagne, ils bénéficient de la convention fiscale franco-allemande qui leur permet de n'être taxés qu'en Allemagne. Dès lors, au lieu de subir une fiscalisation des loyers qui est souvent de 50 à 60% en France (en fonction de leur tranche d'imposition), ils bénéficient d'un taux de seulement 15,825% en Allemagne et restent le plus souvent exonérés de tout impôt sur les plus-values en cas de revente.

Ceci n'est qu'un exemple, mais comme vous le voyez, la mondialisation a aussi des côtés extrêmement favorables qui permettent aujourd'hui à un individu de choisir le pays où il veut vivre, ceux où il désire investir, et ce, en cessant d'accepter le dictat d'un Etat dont Nietzsche affirmait avec une grande lucidité qu'il est "le plus froid des monstres froids".

Didier Maurin

 

Didier Maurin est spécialiste du conseil en investissements financiers en France et à l'international depuis 26 ans. Il est fondateur et gérant indépendant depuis 21 ans de Didier Maurin Finance, société de Conseil en Gestion de Patrimoine située à Paris et en Lorraine, et de Katleya Gestion, société de Gestion de Fortune basée à Genève, depuis 2005. Il développe chaque mois dans sa lettre financière à destination de ses clients et abonnés son point de vue d'expert, parfois incisif, sur le monde économique et ses conseils avisés d'investissements.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Alain 10/02/2014
Très bon article, les français pouvaient aussi depuis très 2006 bénéficier de la convention franco luxembourgeoise en matière d'exonération sur l'ISF en France. Les biens immobiliers achetés au Luxembourg par un français sont assujettis à l'ISF au Luxembourg et vice et versa, un luxembourgeois investissant dans un bien immobilier en France paiera l'ISF en France. Cette convention est toujours en vigueur, au moment de la signature de cette convention, les deux pays avaient l'ISF. Mais le Luxembourg a retiré son ISF dans son pays en 2006, par conséquent depuis cette date, il n'est plus assujetti à l'ISF sur cet investissement. Il doit le déclarer, la valeur de ce bien s'ajoutera à sa fortune et servira d'ailleurs à calculer la tranche marginale d'imposition à l'ISF. Mais le bien en question n'est pas assujetti à l'impôt sur la fortune. Cela dure depuis 2006. Depuis 8 ans, des français en profitent, je doute que cela continue car la remise en cause de cette Convention Franco Lux en matière immobilière est en discussion, il n'en demeure pas moins que pour les français qui ont vu clairs, c'est tout de même 8 années de gagner sur leur investissement immobilier. Et le mix rendement et prix immobilier s'est bien comporté, car dans un investissement le volet fiscal n'est qu'une des composante de la décision.
Didier MAURIN 24/02/2014

Votre analyse est juste et j'ai été heureux de vous lire.


Pascal TRICHET 11/02/2014

Bjr Monsieur

 

Vous parlez d'immobilier en Allemagne.

Quel est votre point de vue sur l'investssiement immobilier actuel en Espagne ou au Portugal?

Est il exact qu'il y a  de gros pb notariaux à surveiller lors d'une acquisition ?


A vous lire.

Didier MAURIN 25/02/2014

Bonjour M. Trichet,

L'Espagne est aujourd'hui une opportunité en matière d'immobilier mais il faut toujours faire attention à tout lorsque l'on fait une acquisition.