Les tendances de l’épargne financière pour 2012

Les tendances de l’épargne financière pour 2012

Selon le dernier sondage TNS Sofres pour la Banque Postale et le journal « Les Echos », en 2011, les Français ont plutôt orienté leur épargne vers des produits comme les livrets, plutôt que vers l’assurance-vie. Avec la crise des dettes souveraines, cette tendance s’est accrue depuis le début du second semestre. L’assurance-vie a ainsi connu une décollecte cumulée de 6,4 milliards d’euros entre les mois de Septembre et de Novembre 2011. Pour autant, l’assurance-vie reste toujours en tête des placements préférés des Français, avec un encours de 1370 milliards d’euros, contre 605 milliards pour les livrets soumis à l’impôt et 212 milliards pour le livret A.

Concernant les perspectives pour l’année 2012, le sondage montre que les intentions d’investir dans l'assurance-vie seraient en baisse, à 11% contre 13% en mai 2011. Compte tenu de la crise financière et monétaire, il n’est guère surprenant que les français se détournent des placements risqués et préfèrent les comptes ou les livrets d’épargne, au point que près de trois quarts d’entre eux privilégieraient ce type de produits financiers.

Mais ces mouvements au sein de l’épargne financière des français s’expliquent aussi par le besoin des banques de gonfler le volume de leurs dépôts clientèle, afin de respecter les nouvelles exigences réglementaires issues de la crise boursière, notamment en matière de liquidité et de fonds propres. Or l’augmentation de leurs dépôts est plus intéressante pour les banques si elle se fait par le biais des livrets d’épargne plutôt que par l’assurance-vie. Du coup, les établissements bancaires réorientent leur marketing en direction des livrets d’épargne et sont moins tentées de proposer de l’assurance-vie à leurs clients.

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.