Investir en actions ou en obligations ?

Jérôme Boumengel 0
Investir en actions ou en obligations ?

La structure des taux d'intérêt de la zone euro a sensiblement évolué depuis un an. Alors qu'au mois d'août 2008, le rendement du 10 ans était identique à celui du marché monétaire (au jour le jour), ce n'est plus le cas actuellement. La récession économique a eu raison des véléités de reprise de l'inflation et la politique de baisse des taux engagée par la BCE a permis à la courbe des taux de retrouver sa normalité. A l'heure actuelle, le taux à 10 ans affiche un rendement autour de 3,70% contre 0,35% pour l'Eonia, soit un spread de 3,35 points, un niveau jamais atteint depuis 10 ans !

Cette configuration est le signe d'anticipations positives sur la croissance économique dans l'Euroland, ce qui ne peut qu'être bénéfique pour le marché des actions. Avec un rendement des dividendes de 3,55%, l'indice CAC40 offre actuellement une rentabilité à peine inférieure à celle des emprunts d'Etat à 10 ans. Alors que ce dernier devrait remonter progressivement en 2010 et donc faire baisser le prix des emprunts, il nous semble particulièrement intéressant de revenir en force sur le marché des actions.

La preuve par neuf de l'opportunité de cette stratégie est donnée par la courbe de la performance relative de l'indice CAC40 rapportée au prix du contrat à terme Eurobund. Après une phase de sous-performance engagée en juillet 2007, la force relative est retombée au niveau atteint en février 2003. Or depuis le mois d'avril dernier, le ratio donne des signes tangibles de redressement.

Dans la mesure où la prime de risque du marché des actions devrait continuer à diminuer, nous conseillons vivement, dans une optique à long terme (6 à 12 mois), de surpondérer les actions.

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.