INDICES : la saisonnalité devient idéale

Parthénon 20
INDICES : la saisonnalité devient idéale

Bonjour,

Les indices entrent dans une saisonnalité très favorable : la période novembre-avril. Le graphique ci-dessous montre que le célèbre adage "sell in may and go away" est bien une réalité. 

Reste que la saisonnalité n'est pas un gage de réussite : il s'agit simplement d'une donnée statistique. Retour aux graphiques pour tenter d'y voir plus clair.

1- Sur les courbes du DAX et des US, force est de constater que la crise que nous vivons, probablement la plus grave depuis l'après guerre, est ... invisible. Les tendances haussières sont affirmées.

2- Qu'en est-il sur l'Ibex, l'indice européen le plus faible ? L'indice espagnol a particulièrement souffert lors du premier semestre 2012. Mais depuis, la configuration graphique s'est améliorée avec la formation d'un grand double-creux, dont la cible se situe à 8425.

 

 

Le creux de l'Ibex s'est réalisé le 24 juillet 2012, exactement comme celui du secteur... bancaire. Depuis lors, la force relative de ces deux compartiments cruciaux et sensibles ne cesse de progresser.

3- Que faut-il y voir en terme de réalité économique ? Comme élément d'éclaircissement, voici un tableau représentant le premier des cycles économiques : la phase de fondation/avancée (cycle de Weinstein).

 

 

Points de convergence : secteurs Financials, Tech, Industrial, Utilities et Telecom. Tendancieux : consommation, Energy. Points de divergence : Santé. Conclusion : les points de convergence nous aiguillent-ils vers un bull market pour la fin d'année ? 

4- Comment apprécier l'évolution du CAC dans les semaines à venir ?

Dans ma précédente analyse, "supports maltraités malgré le pessimisme des indicateurs de sentiment", j'évoquais la perte de synchronisation des indices, rendant la prévision délicate à court terme. Il semble que mon collègue Jérôme Boumengel ait mis en lumière la bonne hypothèse graphique dans son analyse : "les diamants sont éternels".

Plusieurs facteurs techniques suggèrent une sortie haussière de cette figure en diamant :

a) la règle "1,2,break" n'a pas engendré la cassure de 3350 et le grand et inquiétant chandelier noir du 23 octobre est désormais neutralisé.  

b) le précédent diamant du CAC (sept-nov 2009) nous a valu une sortie haussière.

c) les deux plus grosses capitalisation du CAC, SANOFI (11%) et TOTAL (14%) sont bien orientées. SANOFI évolue en territoire record (si on retraite des dividendes) et TOTAL dévoile un biseau prometteur :

 

 

CONCLUSION :

La réunion des 4 éléments étudiés dans cette analyse me conforte dans l'idée que les marchés actions vont continuer de bien se comporter dans cette fin d'année. Et ce d'autant plus que l'analyse "Indicateur de sentiment : pas de complaisance vis-à-vis de la hausse" reste tout à fait valable.

A court terme, nous pourrions tester une dernière fois le haut du diamant à 3525 avant un ultime retracement vers 3450, niveau d'entrée long. Je referai un point en cas de réalisation de ce scénario à quelques jours.

Et comme toute analyse graphique se doit d'être accompagnée d'un seuil d'invalidation, mon opinion haussière de moyen terme sera clairement mise en danger sous 3280, niveau marqué par l'intervention "verbale" de la BCE.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Ecreb 05/11/2012
Quel impact à cour terme sur les marchés peut avoir l'election d'Obama ou de Roomney? On entend un peu tout et son contraire.
Parthénon 05/11/2012

Bonsoir Ecreb,

Oui effectivement, j'ai lu aussi un peu tout et son contraire. Que Romney est davantage favorable aux marchés mais que celui-çi remercierait Bernanke ce qui créerait de l'incertitude sur le QE3... Bref, difficile de se faire une opinion.

Je préfère me tourner vers les IS qui restent en zone haute (la VIX prend 4% ce soir alors que les US ont progressé) : le marché arrivera couvert le soir de l'élection donc, hormis une réaction épidermique de quelques heures, pour moi, l'élection n'aura pas d'incidence sur les marchés à CT et MT.


Jean COLAS 06/11/2012

Bonjour,

une conséquence de la victoire de l'un ou l'autre pourrait cependant concerner l'or.

Si victoire d'Obama, continuation de la politique de dévalorisation de la monnaie, donc hausse de l'or; si victoire de Romney, politique monétaire sans doute moins laxiste, donc augmentation (modérée) des taux d'intérêt et baisse de l'or.

 

Parthénon 06/11/2012

Bonjour,

Petit point sur l'ouverture des marchés en Europe. Le CAC nous fabriquerait-il un support sur 3348-46 ? A suivre.

Côté secteur, constat identique : immo, SSII, jeux vidéos, luxe bien orientés. Les compagnies aériennes en Europe affichent également un beau parcours depuis quelques semaines : à saisir en repli.

Elément technique important outre-atlantique : la fabrication d'un support sur le Dow à 13040.

Il manque encore de la synchronisation entres actifs pour déterminer le niveau qui offrira un bon rendement/risque. Notamment sur l'euro/dollar.

Parthénon 06/11/2012

Une nouvelle synchronisation se met en place sur les actifs. CAC et DOW fabriquent des supports ; l'Euro semble en faire de même avec la formation d'un creux en pince ce matin.

Sur l'horizon daily, un flag apparaît : si c'est la bonne hypothèse graphique,  les marchés ont fait leur point pas local ce matin.

Parthénon 06/11/2012

Retour en grâce des bancaires du CAC ce matin. Les publications de résultats sont prévues cette semaine : ce pourrait être le catalyseur haussier qui permettrait la sortie par le haut du diamant.

Exemple des figures qui pourraient naitre sur les bancaires françaises. Ici, un canal ascendant sur CREDIT AGRICOLE.

Jean COLAS 07/11/2012

le moins que l'on puisse dire c'est que le cours de l'or a applaudi la victoire du président américain. Belle hausse !

Nous voilà parti pour la hausse des indices, sans doute modérée, que tu anticipais pour les semaines qui viennent, Parthenon.

Au-delà la prochaine étape sera la question du fiscal cliff, avec le risque d'un effet dévastateur pour la bourse si les mesures ne sont pas reconduites.

 

Parthénon 07/11/2012

Bonjour Colas,

A très court terme (quelques heures), Dax et CAC sont sous leurs résistances : haut du canal et du diamant.

Donc pour les ID, c'est la baisse qui devrait l'emporter pour combler le gap commun du jour.

Après, le marché va chercher un support pour s'affranchir des résistances. 


Parthénon 07/11/2012

En image, cela donne ceci :

CAC

DAX