indice Dow Jones : perspective de consolidation

Jérôme Boumengel 5
indice Dow Jones : perspective de consolidation

Le dernier chiffre de l’ISM le montre, la croissance économique des Etats-Unis reste soutenue. Mais si les fondamentaux économiques et financiers (évolution des bénéfices prévisionnels) demeurent favorables à moyen terme, la perspective d’une consolidation du marché a sensiblement augmenté. En effet, dans un contexte où la valorisation des actions américaines est encore élevée, la configuration des indicateurs de sentiment de marché (prime de risque et ratio de risque) nous incite à la prudence. Nous envisageons une consolidation du Dow Jones de l’ordre de 5%, soit un retour sur les plus bas de l’année à 20 400 points.

Les prévisions de bénéfices à 12 mois continuent de progresser

La dynamique haussière sur les bénéfices prévisionnels à 12 mois de l’indice Dow Jones reste intacte ; elle continue de soutenir la progression de l’indice à moyen terme.

Pour l’exercice 2017, le consensus attend une croissance des bénéfices de l’indice de 10,6% et de 10,1% pour 2018. Le P/E à 12 mois de l’indice s’établit à 17,6 contre une moyenne des Bourses mondiales de 15,7.



L’appétit pour le risque a cessé d’augmenter

La prime de risque à 12 mois de l’indice Dow Jones s’établit à 4,8%. On notera que cette dernière s’est stabilisée depuis avril dernier, alors que l’indice Dow Jones a continué à progresser. Cette configuration constitue un signe de faiblesse à court terme, d’autant que cette configuration intervient dans un contexte où le ratio de risque évolue dans une zone de tension.




Apparition d’un risque de consolidation de 5%

Amorcée début 2016, la tendance haussière du Dow Jones devrait marquer le pas à court terme. En effet, le ratio de risque s’est orienté à la baisse, ce qui signifie que la rentabilité du marché sous-performe la volatilité. En termes de couple rentabilité/risque, acheter du Dow Jones ne paraît plus rationnel dans une optique à court terme. Un repli de l’indice sur les plus bas d’avril dernier, à 20400, est un scénario probable.




© Copyright Jérôme Boumengel  -  Pour toute reproduction ou toute citation, le nom de l’auteur et la source devront être mentionnés.


 

 

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

hejeve 06/07/2017

Si le marché US marquera un pas et entre en consolidation, quel est le perspective sur CAC40? Depuis votre article "Un CAC40 à 6000 points" j'ai pas mal renforcé. Maintenant la bourse européenne entre déjà en consolidation, et risque de baisser encore plus en cas de consolidation aux US. Dois-je acheter des puts sur Dow Jones pour couvrir mon portefeuille? 

Jérôme Boumengel 06/07/2017

Il devrait s'agir d'une courte consolidation pour le Dow pour ensuite repartir à la hausse. Cela impactera forcément le Cac40 qui peut revenir à 5000 à court terme, mais il rebondira fortement après et l'objectif des 6000 points reste d'actualité à moyen terme.

L'idée des puts sur le Dow est opportune? D'autant que le Vix est à un niveau faible.


hejeve 11/07/2017

Merci pour la réponse, et j'espère que CAC40 rebondira fortement! En l'attendant je prends une petite position vendeuse sur Dow :)


31.didier 06/07/2017

Bonjour Jérôme, merci pour cet article et son libre accès. Pourriez-vous s'il vous plaît nous éclairer sur la phrase "ce qui signifie que la rentabilité du marché sous-performe la volatilité". Quelle relation établissez-vous entre rentabilité d'un actif et sa volatilité ? Merci, cordialement.

Jérôme Boumengel 06/07/2017

L'observation montre que lorsque le marché progresse, la volatilité baisse, et inversement.

Le ratio de risque c'est le rapport entre la rentabilité et la volatilité. Quand le ratio monte, cela signifie que la rentabilité (ou momentum) surperforme le risque (volatilité). Il est alors rationel d'acheter puisque la rentabilité progresse davantage que le risque, ou autrement dit, le risque est de mieux en mieux rémunéré.

Mais dans le cas ou le marché progresse alors que le ratio de risque est en baisse, le risque pris pour acheter le marché est moins bien rémunéré et il n'est pas rationnel, d'un point de vue du couple rentabilité/risque de se positionner à l'achat.