Hollande met en danger votre patrimoine !

Didier MAURIN 18
Hollande met en danger votre patrimoine !

Mais sur quelle planète vit donc notre président ?

A l'écouter, la croissance est là, et elle est tellement forte dans cet "enfer fiscal" que l'on appelle la France que les chefs d'entreprises qu'il méprise devraient se hâter d'embaucher "à tour de bras".

Aurait-il besoin d'un psychanalyste ?

On peut se poser la question !...

De toute évidence, il connaît très mal le monde de l'entreprise où pour lui tout patron n'est qu'un "exploiteur du peuple", uniquement avide de profits, qu'il faut absolument combattre.

Avec des charges sur salaires de l'ordre de 100% en France là où la moyenne internationale ets de 25%, un racket fiscal comme il n'en existe aucun autre au monde et un droit du travail sclérosé, François Hollande appelle les entreprises à l'investissement et à l'embauche ??

Ne sait-il pas que les victimes souhaitent rarement la venue de leur meurtrier ?

Et pourquoi un entrepreneur, travaillant 60 heures par semaine et risquant son argent dans son entreprise, devrait-il être masochiste ?

Ma conviction est que cet homme déteste les patrons, et même si un certain nombre parmi eux sont critiquables, c'est à un président marxiste-léniniste auquel nous avons à faire.

Le résultat en est que notre pays continue à reculer, et si j'étais à la place de Marine Le Pen, je ne m'en ferais pas trop, car c'est "Hollande qui fait le boulot" !

Jusqu'à ce qu'un jour peut-être, les choses tournent très mal ?

Dès lors, en matière de Gestion de Fortune, seuls certains investissements immobiliers français de qualité peuvent être inclus dans votre patrimoine, tels les SCPI, les vignobles, les forêts, les maisons de retraites médicalisées... car pour le reste, mieux vaut sécuriser son argent dans le reste du monde.

Les banques françaises ne sont pas fiables, car sous-capitalisées et gorgées de dettes d'Etat, elles peuvent déraper à tout moment en sachant que seul un Etat français au bord de la faillite pourrait les sauver.

Par ailleurs, n'oublions pas que Bruxelles en a assez que ce soit le contribuable qui sauve les banques, et que ce sont les clients des banques eux-mêmes qui vont devoir les sauver avec leur argent.

Que déduire de tout cela ?

Personnellement, et ayant un passion pour la philosophie depuis de nombreuses années, c'est vers une autre forme de pensée politique que je me tourne :

"Je suis libéral en matière d'économie mais anarchiste en tant que citoyen face au pouvoir de l'Etat."

Le libéralisme est un bien parce qu'il consiste à mettre de l'argent dans des entreprises pour en tirer un profit, ce qui crée des emplois et produit les biens et services nécessaires à la population.

Rappelons d'ailleurs à ce sujet que le libéralisme n'a pas été inventé par la droite américaine, mais par des intellectuels français de gauche il y a tout juste deux siècles !

Et je suis aussi anarchiste dans le sens où il nous faut le moins d'Etat possible. Moins d'Etats, c'est mieux d'Etat, et avec un coût beaucoup plus faible pour nous car autant que nous profitions au maximum de notre argent !

Bien entendu, votre avis m'intéresse à ce sujet et je suis curieux de lire vos commentaires.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

nanard61 14/01/2014

Euuuuuuuh ... moi je pense que je vais, dés ma retraite (dans 10ans) essayer de trouver un autre pays car ici ça pue drôlement à moins que les choses changent c'est ce qu'on cru les votants hollande ... je me mare ... 

Didier MAURIN 23/01/2014

Effectivement !


loic ROUSSELLE 14/01/2014

la route de la servitude est un livre excellent mais celui que je préfere dans ceux que j'ai lu c'est :la loi de frederic bastiat.je pense que c'est de lui que parle l'auteur de l'article.

friboks 15/01/2014

La seule visée de ces gens là est leur réélection. Mais pour ce faire il faut s'acheter des clientèles électorales, et cela coûte extrêment cher. Autrement dit il faudra repasser pour la baisse des dépenses de l'état, donc de nos impôts ou de quelconque charges salariales.

Foutage de gueule permanent. C'est la domination d'une minorité sur le reste du peuple qui n'a pas son mot à dire.

Didier MAURIN 23/01/2014

Effectivement, l'idéologie prime toujours !


friboks 15/01/2014

@ Olivier, effectivement c'est la conclusion qui s'impose : quitter un pays qui nuit de plus en plus à nos libertés individuelles.

Didier MAURIN 23/01/2014

Beaucoup le font !


Brouxd 15/01/2014

Comment arrivez-vous à 100% de charges sur salaire ?

A ma connaissance, cela ne dépasse pas 52%, ce qui est déjà énorme.

cdt

Bernard

Didier MAURIN 23/01/2014

C'est très simple ! Je suis chef d'entreprise et dans nos comptes nous additionnons tout !


friboks 16/01/2014

100 % correspond au total charges salariales + charges patronales.

Ex : salaire brut = 100 ; salaire net = 78 (22% charges salariales)

charges patronales 45 % = 45

Bilan : salaire net = 78 ; charges = 22+45= 67 ; soit 86% de charge sur salaire.

Didier MAURIN 23/01/2014

Nos chiffres sont très proches...


Jean COLAS 16/01/2014

à friboks.
Vous ne tenez compte que des charges sociales si je comprends. Si on y ajoute l'impôt, on obtient le montant net "en poche" pour le salarié, et c'est encore plus impressionnant.
Ces charges nous permettent pourtant de vivre dans un pays peut-être collectiviste mais prospère et nous permettent d'économiser des dépenses privées que nous ne devons pas faire puisqu'elle sont prises en charge par la collectivité alimentée par les charges sociales et fiscales: payer la scolarité des enfants à des prix incroyables, dépenses en matière de sécurité des maisons, par exemple.

Didier MAURIN 23/01/2014

Non. Je voyage beaucoup et je peux vous dire que la France est de plus en plus chère pour nous tous.