Greek Black Swan

Pascal TRICHET 13
Greek    Black  Swan

 

le Black Swan (cygne noir) est la réalisation d'un évènement très peu probable. De ce fait, les marchés n'anticipent pas ces aléas qui surviennent brutalement, et entrainent le plus souvent des conséquences inconnues et non modélisées. La réaction instantanée est le plus souvent la panique.

 

Les « black Swan » dans l'histoire des marchés
- Les attentats du 11 septembre 2001 ou de Madrid en 2004
- La faillite de Lehman Brothers
- Le tsunami au Japon entrainant l'accident nucléaire de Fukushima

 

 

Laissez  moi  tenter  une  initiation  au  monde   des  options  en  imaginant un  "Greek  Black  swan", cygne noir grec.

 

Vous  le  savez,  on  nous  le  redit  sur  tous  les  médias, la  Grèce  lance , via  M.  TSIPRAS,   un  référendum  sur  la proposition  de  l'Eurogroupe  à  son  soutien.

 

 

Je suis strictement incapable de prévoir son résultat, mais imaginons le pire. Un "NON"  suivi  d' une dégradation  éclair  et  en  cascade  de  la  situation,  pour  nous, investisseurs  et  traders,  un  choc  sans  précédent  dans  le  monde  financier  et  boursier.  Le  scénario  du  pire  est  probablement  inconcevable.

 

Mais  si  vous  l'imaginiez ?

 

 

 

 

Laissez  moi   tenter  de  vous  expliquer  comment  vous  pourriez  gérer  cela  dans  le  monde  élégant  et  subtil  des  OPTIONS.

 

Le mot option vient du mot latin « optio » qui signifie droit et non obligation. L’option est donc un contrat qui donne le droit mais pas l’obligation d’exercer ce que l’on a acquis auparavant.

 

On distingue deux types d’options :

- le call qui est un contrat donnant le droit, mais non l’obligation d’acheter un actif à un prix déterminé à l’avance, à une période fixée à l’avance ;

- le put qui est un contrat donnant le droit, mais non l’obligation de vendre un actif à un prix fixé à l’avance, à une période fixée à l’avance.

 

Il est très important de souligner que les options confèrent un droit d’acheter ou de vendre, il ne s’agit en aucun cas d’une obligation !   L’initiative du droit d’exercice appartient exclusivement à l’acheteur de l’option. L’option est un droit pour son acheteur et une obligation pour son vendeur.  On peut acheter ou vendre une option. Les options ont une échéance fixée dans le temps. Les variables qui influent sur le prix des options sont la volatilité, le temps qui passe, et le niveau de prix du sous-jacent. Une des grandes subtilités de ce type d’investissement est la vente d’option où vous êtes d’emblée gagnant sur un paramètre :  le temps.

 

 

 

Achat d’options

 

Vous cherchez un directionnel ; vous voulez ne pas être victime du mouvement contraire : Vous achetez l’action X à 100 ; elle monte à 110, vous gagnez 10 ; elle descend à 90, vous perdez 10. Avec un achat de call 110, vous gagnez 10 à l’échéance si l’action sous-jacente vaut 110 mais vous ne perdez que la prime du call que vous avez payé initialement, soit par exemple 2 euros : vous perdez moins en cas de baisse. Vous limitez clairement le risque à la prime de l’option que vous achetez.

 

 

 

 

Achat action et achat call

 

 

Dans le cas d’un achat de put, droit de vendre, celui-ci s’apprécie si la valeur de l’action ou de l’indice sous-jacent baisse. Ce type de stratégie peut s’apparenter à de la spéculation à la baisse ou servir à couvrir la dépréciation de cet acquis jusque-là en portefeuille.

 

Si un actif vaut 100, et que l’on achète un put d’exercice 100 à échéance 3 mois pour une prime de 20 euros, nous aurons le droit dès aujourd’hui de vendre au minimum cet actif à 100 dans 3 mois.  S’il est au-dessus tant mieux ; s’il est en dessous, le put fonctionne

comme une assurance.

 

 

 

Venons  en  au  cas  grec.

 

 

Vous  imaginez   le  pire,  vous  êtes   tentés  (voir  précédemment)  d'acheter  un  put  qui  va  s'apprécier  fortement  en  cas  de  forte  baisse  des  marchés.

 

 

Certes.

 

 

Mais  il  ya  multitude  d'autres  stratégies  bien  plus  élégantes,  rentables  et  avec  un  ratio  risk/reward  excellentissime.

 

 

Le  put  spread  par  exemple.

 

 

Le  cac  est  à  4800.  vous  achetez  un  put  4700  et  vous  le  financez  par  la  vente  d'un  put  4600.  vous   dépensez  très  peu  ;   par   contre  si  le  cac  baisse  très  rapidement  sous   4700  ,  votre   plus   value  s'apprécie  énormément.

 

 

Toutes  ces  subtilités  sont   dévoilées  au  chapitre  2.23  de  mon  livre  qui  vient  d'être  publié  aux  éditions  SEFI/  Arnaud  FRANEL


cliquez  ici

 

 

Alors  si  vous  traitiez  une  hypothèse  de  forte  baisse lundi  avec  le  marché  des  options ?

 

 

Voyez  aussi  mon  article  récent  sur  tendance

risque  de  draw  down


que  je  continuerai  à  alimenter

 

 Allez  bon  week-end  quand  même !

 

 

www.pascaltrichettrading.com

 

 

 

 

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Pascal TRICHET 05/07/2015

bsr

 

l'hypothèse d'une chute importante des marchés est a priori forte demain matin.

 

l'hypothèse d'un cygne noir tel que décrit est a priori pas à exclure non plus.

 

bonne nuit.

 

david 05/07/2015

Bonsoir Pascale,

 

Que pense tu de la chute de la bourse de shangai 30% en 1 mois ?

Je te rejoint demain ca px etre violent.


Pascal TRICHET 06/07/2015

bjr David

 

Tous les chroniqueurs répondent qu'une chute de 30% est négligeable parès une progression de 100% en un an  (voir mon article http://blog.pascaltrichettrading.com/2015/04/technique-de-rotation-determinez-le.html )

mais je crois qu'on est pas loin d'un bon overlap aussi bien à HONK KONG qu'en Chine continentale


Pascal TRICHET 05/07/2015

je vous donne mes positions options construites depuis quelques jours certaines et quelques semaines pour d'autres

 

PUTS  SPREAD  (4900,4800)   1000 euros de reward envisagés par spread

PUTS  SPREAD  (4750,4700)     500 euros de reward envisagés par spread

PUTS SPREADS (4600,4500)     10000 euros de reward par spread

PUTS  SECS  4300 vont exploser demain matin

STRADDLES  (4650,4950)  les calls 4950 vont mourir, les puts 4650 vont exploser

 

contactez moi si vous souhaitez en savoir plus

eptrad41 07/07/2015

bonjour pascal

le choix du straddle call / put était excellent

quel que soit le gap tu encaisses et plus il est gros mieux c'est

je m'attendais à un peu plus bas hier c'est bien retenu et même encore ce matin 4700 ne lâche pas grand-chose

 

bonne journée


Pascal TRICHET 09/07/2015

bsr Eric

 

l'idée du straddle peut être à renouveler ce vendredi vers les 17H15 17H30 avant la fermeture du MONEP

 

du style spot cac vers les 4700

achat calls 4850

achats puts 4550


eptrad41 10/07/2015

Bonjour pascal

en CFD une option aussi !

a la fermeture ce soir prise de position longue et courte avec stop garanti de 15 pions des 2 côtés -

ça coutera un peu de sous ( spread plus élevé) mais en cas de gap monstrueux c’est jack pot -

les choix sont nombreux en fait

bonne journée

batman007 10/07/2015

bonjour Eric,

En cas de gap le stop loss ne sert strictement à rien la perte sera la difference entre prix d'ouverture lundi (en cas de gap) et de fermeture (vendredi soir)

j'ai tenté le coup ces deux derniers semaines et ce n'est pas jackpot

Bonne journée


Pascal TRICHET 10/07/2015

ah oui, donc grande prudence

si les stops loss ne sont pas garantis en cas de gap

 

celà vaut le coup d'interviewer votre broker.


eptrad41 10/07/2015

@ BATMAN j'ai bien précisé ( stop garanti )

chez IG on a le choix il se paye juste plus cher

si je place mon stop garanti a 4950 et que le cac ouvre a 4800 je serais stoppé a 4950

stop simple dans ce cas ok je suis stoppé au cours d'ouverture soit a 4800 dans cet exemple


Pascal TRICHET 11/07/2015

C'est interessant ces comparaisons entre brokers

 

je sais par ex que chez CMC les stops peuvent être demandés garantis avec un petit surcoût

 

je crois savoir aussi que chez SAXO il n'existe pas la notion de stop garanti, surtout comme çà en cas de gap.

 

D'autres lecteurs pourraient ils témoigner la dessus ?


Pascal TRICHET 12/07/2015

Vous le savez, les médias le rabachent assez : les discussions ont repris ce week-end.

 

La grèce et ses créanciers peuvent ils trouver un terrain d'entente avant la fin de ce dimanche ?

A priori non.

 

Le dialogue reste très compliqué.  La réunion des 22 membres de l'UE a été annulée.

 

Un GREXIT temporaire ? on ne l'avait pas encore imaginé !

 

Entre sentiment d'injustice et résignation, les grecs attendent d'être fixés sur leur sort. Les banques sont fermées. " Le gouvernement a fait ce qu'il pouvait.  Moi je travaille pour 515 euros par  mois  et je vais bientôt me révolter et encore j'ai du travail" témoigne un passant à Athènes.

 

Les indices européens  ont repris  5 à 6 %  en  2  ou  3  jours  parce que  ils anticipaient  un  accord  ce  week-end.

 

Qu'en adviendra  t  il  demain  matin ??

 

pourquoi  donc  cette  idée  de  fracas,  de  chute  brutale,  de  cygne  noir,  ne  serait  elle  pas  plausible ?

 

Pascal TRICHET 13/07/2015

Bsr

 

L'hypothèse initiale de cygne noir sur le dossier grec tombe à l'eau ce jour.

 

Vous le savez déjà tous : un accord est trouvé.

 

Il n'y aurait guère que événement inatendu comme la non ratification d'un Etat qui viendrait ré-introduire un événement imprévu ou de type  imprévisible.

 

Les éléments vont reprendre leurs cours (c'est bien le cas de le dire).

 

Les stratégies options investies  ont  eu  le  temps  de  donner tout leur reward.

 

Pensez  aux   options,  c'est  rentable  et  élégant.