Forte baisse de la Prime de risque sur l’indice CAC 40

Jérôme Boumengel 5
Forte baisse de la Prime de risque sur l’indice CAC 40

Sur la semaine, l’indice CAC40 a vu sa Prime de risque baisser fortement pour retomber à 8,1% contre 8,6% la semaine précédente. Il s’agit du niveau le plus bas atteint depuis 8 mois. Dans la mesure où les Bons du Trésors à 12 mois offrent une rentabilité quasi nulle, la Prime de risque correspond maintenant à la seule rentabilité anticipée du marché pour les 12 prochains mois.

Je calcule cette rentabilité comme l’inverse du P/E prévisionnel à 12 mois de l’indice CAC40. Cela signifie que les investisseurs n’exigent plus qu’une rentabilité de 8,1% pour investir, à un horizon de 12 mois, sur les actions de la Bourse de Paris.

Ce niveau d’aversion au risque reste encore élevé si on le compare à sa moyenne historique qui se situe à 6,1%. Or plusieurs signaux indiquent que l’on pourrait assister graduellement à un processus de retour de la Prime de risque sur sa moyenne historique.

1_ A court terme, la Prime de risque est notamment retombée au-dessous de sa moyenne mobile à 20 semaines.

2_ Sur le marché des dérivés, le VCAC40, la volatilité implicite des options du CAC40, a terminé la semaine sur son niveau le plus bas de l’année, à 17%.

3_ Quant à l’analyse sectorielle, le Sectogram continue de progresser et indique qu’il y a toujours davantage de secteurs en hausse que de secteurs en baisse.

Toutes choses égales par ailleurs, c'est-à-dire à taux de rendement des bons du Trésor et bénéfice du CAC40 constants, une nouvelle baisse d’un demi-point de la prime de risque correspondrait pour l’indice à un niveau de 3770 points.

Un repli plus prononcé de la Prime, par exemple à 7%, se traduirait par une remontée de l’indice CAC40 à 4090 points


Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Ramage 24/11/2012
Si...le ciel est bleu Si...le soleil brille Si...il n'y a pas de pluie Le temps est beau...........
Jérôme Boumengel 24/11/2012

Vous avez raison... mais cela reste une équation à 3 inconnues...

kituce 24/11/2012
Un désengagement vis à vis des tbonds ne veut pas dire pour autant 1 engagement sur les actions. les perspectives sur 2013 ne sont pas bonnes et les spéculateurs ont tout intérêt à vendre pour chercher la cassuer des 2922 voire 2693 sur 2013 plutôt que de se postionner de manière prématurée.
Dupont 24/11/2012
1 désengagement vis à vis des tbonds n'implique pas forcément 1 positionnement sur le cac surtout après 1 rebond aussi spectaculaire sur 2012 compte tenu de perspectives obscures pour 2013
Jérôme Boumengel 26/11/2012

Effectivement, un désengagement des TBonds ne se traduit pas forcément par un retour sur les actions....

Il y a déjà eu des périodes où le prix des obligations a baissé et les actions également...

La relation est plus forte dans l'autre sens... un désengagement des actions se traduisant le plus souvent par un retour sur les TBonds...