EUROPE : le "One, Two, Break" à l'épreuve

Parthénon 14
EUROPE : le "One, Two, Break" à l'épreuve

Bonjour,

11 séances de hausse quasi-ininterrompue ont permis aux indices européens de rejoindre les résistances majeures constituées par les plus hauts annuels. On observe une belle coordination en Europe. Voici les graphiques :

 

 

 

Le mouvement haussier est déjà bien avancé : une pause est donc probable pour les séances à venir

Cette pause sera-t-elle profonde et impulsive OU BIEN faible en amplitude et lente ? J'opte pour la seconde hypothèse à cause d'un phénomène bien connu des chartistes : le "ONE, TWO, BREAK".

Ce phénomène implique le franchissement au troisième impact d'une résistance. Or, sur l'horizon weekly, les indices testent en majorité pour une 3ème fois leurs plus hauts annuels. Ce constat est particulièrement vrai sur l'Eurostoxx 50 :

 

 

CONCLUSION :

Un premier rally de 11 séances a permis de rejoindre les résistances majeures en Europe. Une pause est désormais probable à court terme : sa forme, corrective ou impulsive, sera surveillée avec attention.

En cas de simple pause corrective (hypothèse privilégiée), le phénomène "ONE, TWO, BREAK" entraînera le débordement des plus hauts annuels pour une seconde vague de hausse de même ampleur.

Seul un rejet significatif sous les résistances (choc baissier) remettrait en cause cette anticipation.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Wald 10/12/2012
Wald 10/12/2012
Parthénon 10/12/2012

Bonsoir Wald, excellent ton choix de valeurs, pour des raisons sectorielles et de force relative.

Il faut des pull-back pour entrer long et c'est là que se situe toute la difficulté car le marché s'est mis en mode "inertie haussière".

Parthénon 10/12/2012

Bonjour, baisse de l'Italie (-2,5%), qui entraîne dans son sillage les banques françaises. Cela serait-il du à la démission de Monti ?

Parthénon 10/12/2012

Confirmation, il s'agit bien de la démission de Monti qui fragilise les indices ce matin.

Sur le CAC, cela donne ça en 60 minutes :

La sortie par le bas du canal suggère un repli vers 3550/42/32. Cette zone sera excellente pour l'achat.