Distorsion maximale

Parthénon 208
Distorsion maximale

Bonjour, les marchés restent pilotés par les banques centrales, qui n'ont plus le choix que d'en prendre le contrôle pour éviter la banqueroute des Etats. Ceci est particulièrement vrai pour le marché obligataire.

L'Espagne a ainsi un taux à 10 ans inférieur à celui des Etats-Unis alors son taux de chômage est 4 fois supérieur.

Taux à 10 ans espagnol :


La France avec sa dette qui croît de 15 milliards par mois et sa croissance 0 voit son taux à 10 ans décliner en pence douce depuis des années. Moins ça va, plus sa dette est recherchée. De quoi rendre obsolète plus d'un manuel scolaire.

Les banques centrales n'ont en effet plus le choix. Il faut gagner du temps en attendant que la croissance revienne. Quitte à créer une distorsion phénoménale avec les fondamentaux. Et cela se finira probablement comme au Japon où la dette qui représente 240% du PIB vaut une rémunération de 0,6% à 10 ans. Là aussi, l'équation "risque fort = rémunération élevée" est totalement battue en brèche grâce à la planche à billet à outrance.

 

La croissance reviendra-t-elle ? C'est le pari des BC. Suffisamment pour contracter les déficits publics ? Regardons la pente depuis 1945 : la tendance semble claire.

Croissance depuis 1975 en France :

Et cette tendance à la baisse sera alimentée par deux phénomènes naturels :

1) le déclin démographique de l'Europe : le renouvellement des populations n'est plus assurée (natalité moyenne 1,6 enfant par femme). Un vieillissement de la population s'en suit : la part des rentiers-retraités va s'accentuer. Ceux-ci ne créent plus de richesse et consomment moins que les populations jeunes.

2) nos sociétés sont "matures" : comme un produit marketing, elles entrent en déclin car nos besoins primaires sont couverts depuis longtemps. Seuls des investissements de "confort" sont aujourd'hui de mise et ceux-ci sont compromis par le niveau de la dette.

Mais nos politiques et banquiers centraux s'accrochent encore au dogme de la croissance à tout prix, de la croissance par le PIB, la quantité, par les plans de relance et les politiques monétaires ultra-accomodantes. Gagneront-ils leur pari ? C'est un vrai quitte ou double, car leurs politiques expérimentales font peser des menaces considérables sur nos têtes.

Rappelons que la dernière politique d'argent gratuit de la Fed a créé la crise des Subprimes qui a mis la planète à genoux. Rien qu'en France, la dette s'est accrue de 500 milliards en 3 années à cause de ces crédits toxiques.

Or, la Fed a récrée un cycle d'argent gratuit depuis 7 ans : d'où viendra le danger cette fois-ci ? On dit les banques sous contrôle mais qu'en est-il des hedge fund ? Ces derniers ont accumulés des richesses considérables grâce à la Fed mais gare à la fin de cycle.

La distorsion est donc colossale sur l'obligataire, elle l'est tout autant sur les actions. Je vous repropose ce graphique du S&P500 mensuel : le MACD est au plus haut depuis 60 ans. 

S&P 500 mensuel : jamais les marchés n'étaient montés aussi vite aussi haut. Attention, la fin des derniers QE a généré une baisse des actions de 15 à 20%. Aussi, dans un contexte de décélération de la croissance généralisée en Europe, en Chine, au Japon et dans les pays émergents, il y a un risque de recouplage avec l'économie réelle.

En EUROPE, la distorsion est moins grande. Mais la structure du marché est dangereuse. L'analyse sectorielle montre que seulement 3 secteurs ont réalisé de nouveaux sommets : il s'agit des secteurs SANTE et ALIMENTATION et le secteur TECHNOLOGIQUE. Lorsque les secteurs défensifs sont en tête du palmarès, ce n'est pas bon signe.

DJ STOXX FOOD&BEVERAGE :

DJ STOXX HEALTHCARE :

Regardons à présent les secteurs cycliques emblématiques européens. En bas, vous avez le comportement relatif par rapport à l'Eurostoxx 50.

CONSTRUCTION

AUTOMOBILE :

CONSOMMATION :

INDUSTRIE :

Le point commun de ces 4 graphiques, c'est la chute des comportements relatifs. Et ça, c'est très mauvais.

Quant aux secteurs financiers, ils ont retrouvé de la vigueur grâce à BCE. Mais quand on regarde le long terme, le sursaut du comportement relatif de ces derniers jours ne doit pas faire oublier que l'indicateur stationne à proximité de ses plus bas historiques.

BANQUES :

 

Enfin, je voudrais conclure avec trois graphiques inter et intra-marchés : celui de la saisonnalité, des Matières Premières et un indicateur de levier aux Etats-Unis.

SAISONALITE S&P500 : c'est la moins favorable de l'année.

Matières Premières : très faibles depuis le début de l'été, confirmant l'entrée en récession de l'économie réelle.

 

Crédit et levier sur le S&P500 : on atteint des niveaux déments.

 

CONCLUSION :

Oui, l'argent coule à flot. Oui, la bourse semble le seul véhicule capable d'offrir une rémunération. Mais on est en droit de se demander si la distorsion croissante entre cours boursiers et fondamentaux ne finira pas par jeter un effroi chez les investisseurs.

J'utilise volontairement le mot "effroi" car la psychologie humaine, moutonnière par nature sur les marchés financiers, pourrait se retourner d'un claquement de doigt en cas de discours moins accomodant de nos banquiers centraux.

L'analyse technique va se montrer très utile pour déceler cet éventuel changement de psychologie. Les graphiques sectoriels, de surachat du S&P, de saisonnalité des indices, de repli des MP, de levier et de crédit aux US montrent que le risque de dérapage des marchés est bien réel.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Parthénon 07/10/2014

Bonjour, la séance d'hier a montré la faiblesse intrinsèque de l'Europe, privée du soutien de la BCE.

On enchaîne ce matin par un gap baissier, peut être accélérateur. Sur l'Ibex, nous avons même une "île de retournement".

IBEX Daily :

juan 07/10/2014
Bonjour, Quelle serait la cible baissière sur le marché (et notamment le CAC) ? le VCAC est au dessus de 20, proche de son pic du 8 août merci
Red 07/10/2014

Bonjour Parthénon,

As tu des objectifs pour cette baisse?

Cordialement


Parthénon 07/10/2014

Objectif les bas du mois d'aôut.


Kriss 08/10/2014

Bonjour à tous,

Ce que je constate :

VCAC au plus haut (au-dessus de 20)et bcp de pessimisme dans le marché.

Si on compare les points bas du cac fin janvier,mi mars, mi août et maintenant, cela correspond à un VCAC au-dessus de 20.

Nous sommes peut-être sur un point bas de CT/MT.

Clôturé 50% de mes short et pris une position longue ce matin

 

 

Parthénon 08/10/2014

Bonjour Kriss, personnellement je reste short sur la CAC jusqu'à la zone de support à 4050-4110. Je ne vois pas comment on pourrait échapper au test de cette zone sachant l'allure très bear des chandeliers et des volumes. Notons aussi que les US ne sont pas sur des supports.

Les VI sont certes des arguments mais cela ne me suffit pas.


Kriss 09/10/2014


Parthénon 09/10/2014

Bonjour Kriss, toujours pas de force intrinsèque en Europe. On perd 20 points déjà sur l'ouverture. Mais la séance ne fait que commencer.

Si l'Europe ne réagit pas aujourd'hui, alors la configuration sera vraiment dangereuse. 

Notons que la Fed aura beaucoup de mal à remonter ses taux, car sinon, le dollar subira une hausse parabolique. C'est bon pour eux mais pas pour nous. Tokyo a d'ailleurs perdu tous ses gains d'ouverture cette nuit pour finir en baisse.


batman007 09/10/2014

Tout simplement le cac est le toutou des indices US. Hier il a repris près de 60 pts car les US montaient à cause d'une belle manipulation de la FED. Le jour où ces indices krachent le cac ira au fond du trou.


cn N 09/10/2014

bonjour

 

perso j'ai pris un peu de gold hier pour un swing


Parthénon 09/10/2014

Pas d'accord Batman, le CAC (l'Europe) vit actuellement sa propre vie, ne subissant que très partiellement la bonne tenue des US.


Parthénon 09/10/2014

Crédit Suisse nous sort ce matin sa recommandation d'acheter les actions européennes. Ca me rend septique.

Goldman Sachs l'a fait il y a 3 jours lorque le CAC valait 100 points de plus.


Parthénon 09/10/2014

Sauve qui peut. Les futures US et l'Europe ont presque des trajectoires opposées. C'est toujours le cas à la veille de grosses secousses.


cn N 09/10/2014

ca pue pour le CAC la

 

très faible ...

bravo à toi parthenon de tenir ta pose 


Parthénon 09/10/2014

Les derniers chandeliers du CAC sont effroyables : fuyez.

CAC Daily

jay BALNAVE 09/10/2014

Bonjour,

 

Bravo Parthenon.

J'apprécie le sang froid et ta lecture.

Vu tout les contre pieds de ces derniers mois, pas facile de tenir une position baissière.

Comme fallait s'y attendre, c'est quand on y croit plus que ça vient !

On est à 20 pt près des bas de l'été dernier : On ne va pas s'arrêter en ci bon chemin !!??   :)

 


Parthénon 09/10/2014

Merci Jay. Je pense le forum a évoqué les multiples signaux d'alertes, notamment ceux qui nous avertissaient d'une fuite de l'appétit pour le risque.

Après, il reste les distorsions créées par les BC. Et je comprends que certains se découragent face à ça.

Les supports majeurs sont en approche en Europe. Il ne convient plus d'être moins négatifs . Mais la manière est aussi importante. Là, on arrive vite et avec de gros volumes. Je "paye" pour voir si le support tient, cad que je conserve mes shorts.


jay BALNAVE 09/10/2014

J'ai une position short que j'ai allégé il y a quelque temps.

Perso, je vais payer et renforcer pour voir la suite comme tu dis.

Si on casse les bas de Aout, cela peut nous renvoyer 100/150 pt plus bas (support hebdo de Nov 2013/ resistance de mai 2013)

En somme, la poursuite de la correction ( ou bear market ? La MM150 jours prend un virage dangereux vers le bas)

D'un point de vu macro, le tableau est franchement sombre.

Donc certes, les BC peuvent pourvoir en cash.

Ceci dit, si les résultats des entreprises sont en baisses, il sera difficile de faire boirent les ânes, même en bourse.

Autant les actions peuvent monter au delà de toute logique dans un marché avec des résulats "conforme / mieux que prévu" : Et le cash des BC aide

Autant avec des résultats en bernes: que faire du cash des BC ?


batman007 09/10/2014

Parthénon,

Pensez vous que l'on peut casser cette fois ci les plus bas du mois d'aout ?? au moins les 4000 et pourquoi pas les 3800???

merci

Parthénon 09/10/2014

Aucune idée, ca va dépendre des US.

L'interprétation des propos de la Fed était positive hier, la sera-t-telle aujourd'hui ?

Si les US corrigent, on peut partir en Krach.


batman007 09/10/2014

je trouve quand meme très bizarre. à chaque fois que l'on commence de corriger un truc vient changer la tendance.

Y 'en a marre de cette manipulation


R'man 09/10/2014

Bonjour Parthénon, et à tous,

Tu citais dans un post la zone 4050-4110.

Oui cette zone est capitale. Depuis 2010 elle a été testée en résistance et en support à multiples reprises.

En octobre 2008, avec Lehman, le Cac est passé dessous. Et si en octobre 2014 le Cac basculait de nouveau sous cette zone ...?

Pourrais-tu faire un article sur cette zone qui est trés significative, et les conséquences potentielles.

Merci bien.

 

jay BALNAVE 09/10/2014

En hebdo, le bas de cette zone sera un gros support

C'est celle dont je parlais les 100/150 pt sous le support d'Aout.

 

Mais si les Us nous aide... :)


Parthénon 09/10/2014

Ouch les US corrigent dès la clôture européenne. S'ils effacent la hausse d'hier, ca sera psychologiquement très déstabilisant. Et dangereux.

Attention au gap demain matin en Europe.


batman007 09/10/2014

Enfin Parthénon ça corrige. Quelle est votre cible directe sur le CAC40? 4050??

merci


Parthénon 10/10/2014

Bonjour, 2 graphes capitaux ce matin. Le premier, c'est le Dow Jones et son biseau. S'il était activé, ca ferait très mal. Confirmation par le second graphe, celui du DAX. Si on casse le support, on déclenche une ETE un peu biscornue ou bien un "trois bouddah".

Bref, la séance est CAPITALE. Le gap de ce matin sera-t-il accélérateur ou bien d'épuisement ?

DOW JONES Daily :

DAX Daily :

Parthénon 10/10/2014

Pour l'instant, ca tient sur le Dax. On ne gappe pas le support majeur donc nous sommes potentiellement dans le cas d'un gap d'épuisement qui pourrait nous valoir un rebond technique.

Je suis par contre très méfiant de tous ces cabinets d'analyse qui passent positifs sur les actions européennes avant les trimestriels.


cn N 10/10/2014

voir l'article de L Abadie sur Objectif eco : les indicateurs de sentiments ...

 


Parthénon 10/10/2014

Le CAC Small casse ses points bas d'août. Précurseur ?

CAC Small Daily :


Parthénon 10/10/2014

Première heure haussière mais poussive, plus liée à des rachats de short. Gaps non comblés. Tout le monde se regarde : faut-il acheter sur le support ?

Attention, les indices de mid/small ont, eux, enfoncés leurs creux d'août.


R'man 10/10/2014

Bonjour Parthénon,

Autre actif, le pétrole

Baisse lancée en juillet. A présent sur un support oblique.

A surveiller...

 


Parthénon 10/10/2014

Support majeur cassé sur DAX sans comblement du gap. DONC gap de rupture.

Ca en prend aussi le chemin sur le DJ.

DONC KRACH POSSIBLE.


Jean COLAS 10/10/2014

Bonjour,

on constate que le CAC est quasi revenu au contact des bas de l'été, et que le SPX s'apprête à le faire aussi. On peut parler d'une reconnexion entre les indices européens et US pour l'instant, tous étant appuyés sur ces supports d'août. Séance clé aujourd'hui donc, j'envisage de lâcher mes shorts lorsque les futures US seront disponibles.
Car on risque d'avoir une séance inverse de celle d'hier: aujourd'hui on débute en baisse mais cette baisse est poussive alors qu'elle succède à une chute magistrale des indices US de la veille. Hier on débutait en hausse poussive qui succédait à une séance feu d'artifice aux US.

WALD 12/10/2014

ATTENTION :

une nouvelle file a été ouverte par PARTHÉNON : suivez ce lien :

http://www.tendance.com/octobre-tres-rouge.htm