Dans quel cas peut-on gagner de l’argent en tradant à contre tendance ?

Sylvain March 0
Dans quel cas peut-on gagner de l’argent en tradant à contre tendance ?

L’une des premières choses que l’on apprend quand on se lance dans le trading, est qu’il faut toujours trader dans le sens de la tendance.

Toujours ? Pas si sûr...

Bien comprendre ce qui se passe sur un graphique :

Un prix, quelle que soit la valeur à laquelle il appartient, ne peut en aucune façon avancer en ligne droite.

Sur le marché, les bulls et les bears luttent sans arrêt, ce qui fait que selon les périodes, ce sont les uns, ou les autres qui remportent la bataille.

Donc à moins d’un évènement majeur qui provoque une poussée fulgurante ou une chute spectaculaire, le prix va monter, descendre, ou avancer à l’horizontale avec une succession de haut et de bas.

Pour repérer une tendance de fond, le trader va donc ignorer ces mouvements pour ne s’intéresser qu’au sens global vers lequel se déplace le prix.

Et il va ensuite adapter ses prises de position en fonction de cette tendance globale et :

-  Acheter sur une tendance de fond haussière, puis éventuellement renforcer ses positions après chaque correction à la baisse

- Vendre dans une tendance de fond baissière, puis renforcer éventuellement ses positions après chaque correction à la hausse

Cette façon d’agir tout à fait pertinente et très prudente permet ainsi de faire progresser son capital en prenant le moins de risques possible.

Mais cela suppose néanmoins un inconvénient : on ignore tout simplement les corrections, alors que celles-ci peuvent aussi rapporter de l’argent.

 

Trader à contre tendance pour profiter des corrections :

Attention : il va de soi que le trading à contre-tendance comporte ses risques.

Et le but n’est pas d’anticiper un retournement qui risque de ne pas arriver.

C’est simplement une façon de suivre les mouvements du prix à la hausse, puis à la baisse, en s’appuyant sur des éléments graphiques solides, qui permettent de penser que l’on est face à une correction.

Si l’on veut profiter de la plupart de ces mouvements (toutes les hausses et les baisses ne représentent pas forcément des opportunités pour gagner de l’argent), il faut à un moment ou à un autre, se décider à trader à contre-tendance.

Mais ce sera si, et seulement si, on repère un ou plusieurs signaux qui laissent à penser qu’effectivement, une correction est bien amorcée.

Une fois la correction confirmée, on peut alors ouvrir une position qui durera le temps que le marché se décide à rapartir dans l'autre sens.

Pour cela, il y a une méthode très efficace : le hedging.

Réservé aux traders ayant déjà un peu d’expérience, le hedging est une stratégie qui permet de gagner de l’argent pendant les corrections, sans pour autant augmenter le risque couru, ni avoir besoin de clôturer sa position gagnante.

 

Peut-on profiter des corrections sur toutes les unités de temps ?

Le plus gros problème lorsque l’on souhaite profiter des corrections, est que celle-ci sont par nature, éphémère.

Si l’on sait quand une correction commence, on ne sait jamais avec certitude quand elle se terminera.

Là encore, il faudra rester vigilant pour repérer le moindre élément graphique qui indique que la tendance est repartie dans son sens initial.

Sachant cela, il est donc conseillé de profiter des corrections sur des unités de temps plus ou moins longues.

En dessous de H1, le risque ne vaut vraiment pas la peine d’être couru, puisque le prix évolue assez vite pour ne pas attendre des heures ou des jours, pour qu’il continue d’évoluer dans le sens de la tendance de fond.

En revanche, à partir de H1 et au-dessus, savoir profiter des corrections peut devenir un sérieux atout et un outil supplémentaire à la disposition du trader efficace.

 

Sylvain March,
Trader Independant et Formateur sur http://www.en-bourse.fr

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.