Continuation haussière

Parthénon 4
Continuation haussière

Bonjour, qu'il est confortable d'être bearish par les temps qui courent... Les derniers indices d'activité montrent un certain ralentissement et l'idée de marchés surévalués s'est nettement répandue dans l'opinion. L'instinct grégaire joue à plein : difficile de trouver un gérant optimiste sur les médias spécialisés. Et les forums recèlent toujours de particuliers qui ne rêvent que d'une chose : réaliser le "big short" de leur vie.

Mais en bourse, cela ne se passe souvent pas comme prévu. Et l'analyse contrarienne nous apprend qu'être dans le camp de la majorité se révèle souvent un choix peu judicieux.

Or, les indicateurs de sentiment nous montrent que le pessimisme prévaut depuis le début de l'été alors que les prix battent record sur record aux US. Les deux éléments sont liés, l'analyse contrarienne joue à plein. Hier soir, le Nasdaq Composite battait un nouveau sommet historique alors que l'ISM des services subissait sa pire chute depuis plusieurs années...

C'est le AAII Bull qui illustre le mieux la situation : nous devrions être sur des niveaux d'optimisme de 50% alors que nous sommes actuellement situés vers 25/30%. Sans optimisme, pas de portefeuilles remplis, et sans portefeuilles remplis, pas de cycle baissier possible à moyen terme (2-3 mois).

A court terme (5-10 jours), l'analyse est toujours plus ardue pour deux raisons principales. Premièrement, les cours subissent un caractère plus aléatoire sur les unités de temps courtes. Deuxièmement, les indices européens montrent une forte désynchronisation. DAX et MIB sont là pour le prouver !

Du coup, je me suis rabattu sur l'EUROSTOXX 50, sensé faire la synthèse européenne, pour vous proposer un scénario à court et moyen terme.

A moyen terme, on observe une tendance de fond neutre car deux éléments graphiques s'opposent : une résistance descendante contrecarrée par un double appui solide sur 2678 points. Confirmation par la MM150, désormais plate. Mais si le pessimisme persiste sur les indicateurs de sentiment, on basculera fatalement en tendance haussière comme les US l'ont fait il y a quelques semaines.

A court terme, la dynamique est clairement haussière : les creux et sommets sont ascendants et une "trois méthodes ascendantes" se forme, prémisse d'une nouvelle accélération haussière. Peut-être avec les propos de Draghi demain.

La cible se situe dans le carré rouge, où il faudra devenir très prudent.

 

CONCLUSION :

Selon la théorie de Dow, nous sommes depuis le Brexit dans un "swing market" fait de flux et de reflux de plus en plus hauts, par analogie avec la marée montante des océans. Il manquerait environ 2% de hausse avant d'achever un cycle haussier et d'entamer une correction classique de 50%. Puis, nous repartirions en hausse, aussi longtemps que les indicateurs de sentiment dévoileront aussi peu d'optimisme.

L'analyse chartiste et contrarienne sont à la base de cette conclusion, toute personnelle bien sûr. Mais je rappelle aussi les arguments avancés ces dernières semaines :

1- Il n'y a très peu d'alernative aux placements en actions. 

2- toutes les grandes banques centrales sont accommodantes et elles n'abandonneront jamais leur politique (bien au contraire même) avec aussi peu de pression inflationniste. Don't fight Fed, BCE, Boj et BoE !

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Parthénon 07/09/2016

Bonjour, voici la "3 methodes ascendantes" théorique.

Parthénon 08/09/2016

Bonjour, un évènement apparu ce matin pourrait bouleverser le TCT (c'est à dire la séance d'aujourd'hui) : il s'agit de la volatilité implicite du CAC (et plus globalement celle en Europe).

Les gérants abandonnent leur couverture avant le discours de Draghi, visiblement convaincus que ce discours sera très accommodant. Donc soit il ne l'est pas et on perd 1%, soit il l'est et deux cas de figures se présentent.

1- on monte rapidement de manière épidermique et on fera vraisemblablement une mèche haute cad qu'on fera une reversal. Dans ce cas, il vaudra vendre la hausse.

2- on ne fait rien car tout était anticipé. Dans ce cas, on va vivoter encore pendant plusieurs séances : il faudra observer comment s'ajuste les VI dans les jours à venir.

Parthénon 08/09/2016

Le meilleur scénario serait le 1.

Avec la sortie des shorts du marché sur stop, l'arrivée des acheteurs retardataires, des gros volumes pour valider le tout et l'atteinte des cibles de court terme, propice à une prise de bénéfices.


Parthénon 08/09/2016

La VI de l'AEX dégringole de 15% (!!) alors que l'indice perd 0.75%. Il semble que tous les gérants européens se soient donné le mot pour revendre leur couverture le jour du discours de Mario.

Celui-ci est sans surprise mais du coup, il devrait générer des prises de bénéfices. Car une VI en dehors des Bandes Bollingers, c'est un excès d'optimisme à TCT.