Constance du sentiment haussier sur les indices CAC 40 et Dow Jones

Guillaume DUMANS 1
Constance du sentiment haussier sur les indices CAC 40 et Dow Jones

La hausse du CAC 40 de près de 9 % depuis le début de l’année n’a, étonnement, pas été accompagnée d’un consensus positif de la part des investisseurs. Lorsque l’on regarde l’indicateur 2Bremans* sur le CAC 40, à peine plus de 50 % des prévisions quotidiennes étaient positives. Cela démontre la difficulté des opérateurs à croire au rebond économique européen. La bonne santé économique des Etats-Unis a permis d’éviter la chute des marchés européens et les a même significativement tirés à la hausse. Sans y croire, les investisseurs ont alimenté la progression des indices européens.  Un taux de neutralité de plus de 20 % en moyenne depuis le début de l’année confirme cette analyse et met en avant le choix de nombreux investisseurs de se tourner vers d’autres marchés plus lisibles et rémunérateurs tel que le Dow Jones.

 

L’action anticipée de la BCE sur les taux à la fin du mois d’avril a relancé, du moins à court terme, l’optimisme vis-à-vis de l’Europe. Cela fait désormais 16 jours de bourse consécutifs que l’indicateur 2Bremans* est majoritairement haussier. La tendance haussière est en place du point de vue comportemental même si l’on peut observer quelques petites consolidations. A titre de comparaison, le sens du sentiment majoritaire sur le CAC 40 variait en moyenne tous les 3 jours entre le début de l’année et mi-avril 2013.

 

L’euphorie haussière des analystes sur les indices américains ne désemplit pas. Près de 90 % anticipations quotidiennes ont été haussières depuis le début de l’année. Même si l’on constate ces derniers jours, un consensus moins prononcé à la hausse, la tendance comportementale reste clairement haussière.

 

En conclusion, la hausse fait l’unanimité de la communauté financière pour les marchés américains et européens. Il s’agit désormais d’être attentif à une surchauffe potentielle dans les semaines à venir

 

Retrouvez notre approche au salon des marchés financiers les 23-24 mai 2013 au CNIT (Paris La Defense)

 

*L’indicateur 2Bremans retranscrit la répartition en % des analystes « Baissiers »,  « Haussiers » ou « Neutres ». Il regroupe les publications spontanément publiées sur les Forums boursiers, les sites spécialisés, les blogs financiers et les réseaux sociaux. Notre modèle en déduit des zones de continuité, contrariennes ou de surchauffe.

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Alain 15/05/2013
Belle argumentation MAIS Il manque un graphe pour accompagner cette démonstration!