Survolez les 9 épreuves qui ruinent 95% des traders

Cedric FROMENT 2
Survolez les 9 épreuves qui ruinent 95% des traders

Beaucoup de débutants pensent que pour gagner en bourse il suffit d'avoir une bonne méthode et d'encaisser ses gains chaque semaine.

Puis après quelques semaines de trading, les novices deviennent des apprentis traders. Le seul souci, c'est que la plupart pensent toujours que la méthode de trading reste le seul  facteur de succès.

Hélas, il n'y a rien de plus faux. Si vous suivez 2 traders avec la même stratégie entre les mains, vous aurez 2 résultats différents! Pourquoi ? Car ils n'en sont pas au même niveau de prise de conscience. Ce point s'explique par les épreuves qui ont été relevées. 

 

Voici les 9 plus grosses difficultés de mes 10 dernières années de trading et comment les survoler

1 - Ne pas prendre ses pertes

C'est certainement la plus facile des erreurs à corriger. Soit votre stratégie n'est pas claire sur ce point et vous devez très vite y remédier, soit vous n'arrivez pas à agir. Pour cela, il vous suffit de placer un ordre STOP physique chez votre courtier.

 

2 - Ne pas prendre ses gains

Mettez en place 2 stratégies. La 1ere pour sortir rapidement des mouvements paraboliques. La 2eme pour reconnaitre un mouvement long et régulier afin de conserver la position un maximum de temps.

Si vous n'avez pas 2 stratégies distinctes pour ces 2 types de mouvement, il y a de fortes chances que vous rencontriez des problèmes pour prendre vos gains.

 

3 - Ne pas reconnaitre une sortie sur objectif de gain

Cette étape est liée au précédant point. Associez une règle spécifique de sortie pour chaque type de mouvement. Cela peut être une prise de bénéfice sur différents paliers.

 

4 - Ne pas savoir dissocier un bon trade d'un mauvais

Commencez par trader en virtuel ou par trader avec des montants ridicules. Au moins le temps de vous familiariser avec votre stratégie.

L'idéal est de rencontrer ou d'analyser au moins 300 opérations de votre stratégie. Vous pouvez les trouver dans un historique de cours si vous ne les avez pas loggé dans votre journal de trading.

Le but c'est d'intégrer dans votre mémoire, visuellement ou fondamentalement, le contexte de trading qui est à l'origine d'un vrai mouvement patate. De cette façon, vous serez capable de dire si le trade de demain ressemble à ceux qui ont été parmi les plus intéressants dans le passé.

 

5 - Vouloir trader tout le temps la même stratégie

Chaque stratégie ne marche pas tout le temps. Votre technique de trading à ses limites et  vous devez absolument les connaitre. Posez-vous la question : "pourquoi tous ces trades, qui sont normalement corrects, se sont mis à ne plus payer? Y a-t-il quelque chose à faire sur ce point?"

Pour procéder, vous pouvez ajouter une règle pour rester en dehors du marché le temps que les conditions favorables soient de retour. Ou vous pouvez trouver 1 ou 2 stratégies alternatives. Chacune prendra le relai de l'autre.

L'idée de ce point 5 est de baliser les conditions de marché dans lesquelles votre plan de trading marche et ne marche pas. Pour faire simple le marché peut etre volatil ou non, et directionnel hausse/baisse ou en range. Il existe donc 6 types de marché. Retenez uniquement les phases les plus intéressantes pour trader.

 

6 - Pyramider ses positions dans de mauvaises conditions de marché

Ne forcez jamais un pyramidage. C'est le marché qui doit décider, pas vous. Pendant un bon marché vous aurez de nombreuses positions en gain latent. C'est le moment de pousser sur le facteur probabilité en pyramidant. Faites le seulement sur des positions qui sont déjà neutralisées.

  

 7 - Ne changez pas constamment de stratégie, mais faites évoluer votre plan

Si vous changez de stratégie en court de route, vous sapez toute la construction de  votre niveau d'expertise.

Ne vous y trompez pas, la stratégie vous apporte un avantage qui peut être plus ou moins important. Mais ce qui compte vraiment c'est la manière dont vous allez réussir à l'exploiter.

Il faut accepter qu'un plan de trading se focalise sur un type d'opportunité, et qu'il passe à coté de nombreux autres bons trades. N'en soyez pas frustré. C'est la meilleure façon de devenir un trader qualitatif.

 

8 - Manger, respisrer, penser "trading" : 24h/24h

Ne passez pas plus de 10% de votre temps quotidien sur la bourse. C'est certainement la plus difficile des épreuves. Car le trading est une activité passionnante. On a envie d'y être toute le temps.

On regarde les graphiques et on se dit qu'il y avait 10 ou 15 opportunités à prendre dans la journée... mais en situation réelle, la tete dans l'guidon, la fraicheur d'esprit disparait.

De manière générale, en tant qu'homme, plus nous nous engageons dans une activité, plus elle prend d'importance à nos yeux. Le sentiment d'échec sera douloureux si les choses tournent mal.

Les traders doivent éliminer cette émotion en s'interdisant de passer trop de temps sur les marchés. Car il n'y a pas d'échec en trading : les opérations perdantes précèdent les opérations gagnantes, c'est le jeu. Ce concept va à l'encontre de notre culture occidental où nous associons une erreur à une mauvais décision.

La meilleure façon que j'ai trouvé pour désamorcer ce mécanisme, c'est de ne pas trader en intraday. Je regarde les graphiques après la clôture des bourses et je passe mes ordres dans la foulée. J'ai ainsi l'esprit focalisé sur d'autres activités en journée. Je me sens moins impliqué émotionnellement dans mes positions, elles prennent moins d'importance à mes yeux.

Trader peu empêche les implications émotionnelles trop fortes.

 

9 - Trader trop gros

On retombe sur le meme concept qu'au point 8. Trader gros signifie s'exposer émotionnellement à son trading.

Voici, les conséquences:

  • en cas de gros gains, cela nous rend avide et confiant. Nous renouvelons l'expérience en prenant des risques hors normes pour les prochains trades... puis le trade perdant arrive forcément et nous finissons 100% frustré.
  • en cas de grosse perte, nous vivons cela comme un véritable échec. Nous remettons en question toutes nos capacités de trader  ainsi que notre confiance en nous. Alors qu'avec une petite position perdante, il s'agirait d'une simple goutte d'eau dans l'océan.

Trader petit empêche les implications émotionnelles trop fortes.

 

Dans mon prochain article je vous expliquerai comment je tiens mon journal de trading avec excel et surtout, comment utiliser votre plateforme d'analyse graphique comme journal de trading pour retrouver en un clin d'oeil vos trades commentés et annotés...mêmes 10 ans après !

Et vous, à quelle épreuve faites-vous face actuellement ?

 

Cedric Froment

Mon Blog Bourse et trading

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

argent 10/12/2012
Bonjour, Vos conseils sont pertinents et très adaptés. Néanmoins dans le cadre du (9)vous ne développez pas l'une des règles fondamentales peu employée : la taille de position en fonction de sa gestion des risques (THARP l'a très bien développée). Qu'en pensez-vous ? Cordialement
Cedric FROMENT 10/12/2012

Bonjour Argent,

Votre remarque est d'une grande pertinence. Le "R" est un pilier incontournable pour toute bonne stratégie de trading basée sur la volatilité d'une action.

L'article pour la semaine prochaine est dédié au journal de trading, vous y trouverez de nombreux éléments sur ce fameux niveau de Risque

Cordialement