CESAR pour un nouveau départ ?

Richard 8
CESAR pour un nouveau départ ?

Pour continuer sur la série de l’été et après MCPHY ENERGY nous allons nous pencher sur CESAR. Cette fois il ne s’agit pas d’une entreprise jeune et innovante ayant l’objectif de lever des millions d’euros mais d’une très ancienne entreprise familiale qui se bat pour sa survie depuis plusieurs années maintenant.

  • Petite présentation

Fondée en 1842, l’entreprise familiale française est devenue un acteur important du marché de la fête. Spécialisée premièrement dans les masques, elle s’est ensuite diversifiée pour proposer des costumes et autres accessoires festifs. Jusqu’en 2008 tout allait pour le mieux, une activité soutenue et des marges confortables permettaient à CESAR de se projeter dans un avenir serein.

  • Mais qu’est-il donc arrivée ?

Intéressons nous à l’action CESAR, aux environs des 7 euros au moment de la crise, elle s’écroule sous les 2 euros à la fin 2008. L’activité ne redémarre pas et le management de l’entreprise est remis en cause, peu transparent et loin d’être adapté à la situation de l’époque, l’entreprise file vers une faillite assurée. Le cauchemar se poursuit et l’action tombe à 0,33 euros fin 2010.

  • 2011 et l’arrivée du sauveur Velasco

Début 2011 l’espoir renait avec l’arrivée de Daniel Velasco à la tête de l’entreprise. Ce n’est pas un inconnu dans ce domaine car c’est le fondateur de Ludendo (La Grande Récré). Il s’associe également à Franck Rizzin un entrepreneur français habitué aux sauvetages d’entreprises en perditions ayant à cœur de relever l’entreprise.

  • Qu’en est-il aujourd’hui ?

Après un combat avec les banques et un redressement judiciaire l’entreprise aborde maintenant la remontée de la pente. Tombé à 0,16 euros l’action ne cotera plus pendant 2 ans avant de coter de nouveau au fixing courant 2013, elle touchera le plancher à 0,02 euros et navigue aujourd’hui entre 0,05 et 0,07 euros.

L’entreprise vient de publier ses comptes arrêtés au 31 mars 2014 et la situation se stabilise, l’entreprise commence à rembourser ses dettes et remplie de nouveau son catalogue de produits. Les objectifs fixés sont pour le moment respectés et des jours meilleurs semblent envisageables en continuant dans cette voie.

Pourquoi CESAR ?

Je suis cette entreprise depuis 4 ans maintenant et je trouve dommage de faire passer à la trappe des entreprises vieilles de 170 ans au profit de start-up qui n’ont encore rien prouvé et qui n’ont à offrir que des promesses. Vous l’aurez compris il ne s’agit pas d’une start-up explosive mais d’une grand-mère française courageuse oubliée par le marché.

Une fois encore cette entreprise est plein d'histoire alors n'hésitez pas à fouiner un peu plus : www.cesar-group.fr

Richard

Commentaires

Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.

Pascal TRICHET 02/08/2014

Bjr la communauté

 

Voici son graphique depuis début 2006 : je ne suis pas du tout incité à vous suivre !

Richard 02/08/2014

Merci pour le graphique, je n'ai pas réussi à en trouver un d'aussi bonne qualité.

Je me répète encore mais je ne donne pas de conseil d'investissement !

Il ne s'agit pas de me suivre ou non mais je trouve qu'il est dommage de ne pas "médiatiser" un peu plus ces entreprises en grand danger alors que je le redis elle existe depuis 170 ans ! Ce n'est quand même pas rien.

Et cela peut servir d'exemple car il y a beaucoup d'entreprise dans la même situation.

J'espère refaire un article sur CESAR dans quelques années et vous annoncer que la machine repart dans le bon sens ;)

A bientôt !

Richard


luc75009 02/08/2014

la faillite est proche!

Richard 02/08/2014

Bonjour,

ATTENTION ! Je précise de nouveau qu'il ne s'agit pas de conseil d'investissement, mais simplement de découvrir des valeurs françaises et de donner un état des lieux.

Le cadre est loin d'être idéal pour cette entreprise mais son histoire est un bon exemple d'entreprise historique en disparition.

Je parle de renouveau car les choses ont l'air d'avoir beaucoup évolués et dans le bon sens, les comptes le montrent. Et je souhaite garder un peu d'optimisme pour cette entreprise qui mérite mieux que cela.

Richard

luc75009 02/08/2014

d'accord,on va faire la fête pour les aider!

MAT 02/08/2014

bonjour,

 

merci pour cet article;

 

que pensez vous de BELVEDERE ??

 

cela ressemble aussi a une RECOVERY

Richard 02/08/2014

Bonjour,

Pour BELVEDERE c'est bien différent étant donnée que l'on parle d'un titre spéculatif avec toujours de gros volumes.

Pour ainsi dire je ne vois pas de recovery sur ce titre, c'est une bonne action de très court terme quand on s'y connait mais difficile de voir plus loin que ça pour le moment.

Je ne connais pas particulièrement le titre non plus mais c'est en tout cas le sentiment que j'en ai ;)

Pour finir je pense qu'il faudra surveiller sa resistance de 10euros qui tient bien depuis longtemps, une fois cette dernière franchie et consolidée, tout peut arriver ;)

Richard


Martin 05/08/2014
Bonjour! Que l'on parle d'un start-up ou d'une entreprise implantée depuis très longtemps, l'important es ce que l'on peut en titrer à partir de maintenant. Si les fondamentaux sont solides ou en forte progression et que le potentiel est là versus un niveau de risque raisonnable, on fonce et on demeure patient... Martin www.investir-a-la-bourse.com