Bilan comportemental de la semaine

Guillaume DUMANS 0
Bilan comportemental de la semaine

1/ Sentiment Hebdomadaire des investisseurs :

La semaine a commencé avec une forte indécision de la part des acteurs de marché (l’indicateur 2Bremans est resté inférieur à 50% jusqu’à jeudi). Ce sentiment s’est rapidement transformé en prise de bénéfices marquée sur les classes d’actifs à risque suite à des publications tant macro que micro économiques inférieures aux attentes. Le consensus relativement optimiste de la fin de semaine dernière a donc été balayé laissant place à une nouvelle phase d’anxiété chez les analystes. Seule la publication du PIB US supérieure aux attentes permet de redonner quelques arguments aux haussiers qui tentent de préserver le seuil des 3430pts.

2/ Faits marquants :

Les résultats US ont clairement été le catalyseur de la semaine. Les analystes attendaient beaucoup des résultats du CAC 40 ou du chômage français jeudi soir et on se rend compte que ces évènements n’ont que partiellement influencé les opérateurs. Partagés entre l’envie de se laisser porter par un rallye de fin d’année et des publications de résultats inférieures aux attentes accompagnés de discours peu optimistes de la part des dirigeants, les investisseurs ont très rapidement choisi de prendre leurs bénéfices. On assiste par conséquent au schéma inverse de la semaine passée, avec une détérioration continue de la confiance des intervenants qui sont restés fébriles jusqu’aux chiffres du PIB US prémisses d’un nouveau rebond ?

3/ Notre avis sur la semaine à venir : Les intervenants sont partagés pour les séances à venir entre volonté d’aller chercher les 3500 puis les 3600 pts avant la fin de l’année mais avec une très grande fébrilité de cet optimisme les intervenants gardant le doigt sur la gâchette et restant prêt à sortir rapidement du marché en cas de mauvaises nouvelles ou si l’indice parisien venait à casser le seuil des 3400pts dans du volume.

Commentaires

Soyez le premier à réagir !


Avantages d'être membre

Postez vos commentaires. Vous pouvez aussi y ajouter des graphiques et des images afin d’illustrer vos propos.